Préface

Pape Jean Paul II

Évêques 

Témoignages (#8)

Témoignages (#7)

Témoignages (#6)

Témoignages (#5)

Témoignages (#4)

Témoignages (#3)

Témoignages (#2)

Témoignages (#1)

Livre   "Oh, Quel merveilleux Amour
(par le Père Aloysio Chang Hong-Bin)

Vue d'un journaliste

Témoignages des Evêques

Témoignage de l'Evêque Roman Danylak - Un miracle Eucharistique (22 septembre 1995)


"Lettre adressée à Mgr Youn, Archevêque de Kwangju " Par Mgr Roman Danylak,
Evêque titulairede Nyssa, Administrateur Apostolique de l'Eparchie de Toronto



"Témoignage de Mgr Dominic Su, Evêque de Sibu, Sarawak, Malaisie
à une des Autorités ecclésiales de Corée du Sud"
(8 novembre 1996)



Témoignage de l'Evêque Eduardus Sangsun - sur la sanctification spirituelle des prêtres et
fidèles diocésains après la visite de Julia au diocèse de Ruteng (14 Juin 2007)



Témoignage de l'Évêque J  (le 29 août 2015)

 

 

Témoignage, sous la foi du serment par l'évêque Roman Danylak
 

Je soussigné, Evêque Roman Danylak, Administrateur Apostolique de l'Eparchie de Toronto pour les Catholiques Ukrainiens de Toronto, Canada, et évêque titulaire de Nyssa, certifie solennellement par la présente que j'ai concélébré une sainte messe avec le R. P. Aloysius Chang, curé à Kwangju, Corée du Sud qui, à ma demande, m'accompagna durant ma visite en Corée, et le R:P; Joseph Peter Finn, prêtre retraité du diocèse de London, Canada, le vendredi 22 septembre 1995, à  5h. du soir.
 

La célébration eucharistique eut lieu en plein air à l'emplacement prévu pour l'érection d'une basilique en l'honneur de la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Dieu, si telle est la Volonté divine. Après la liturgie de la Parole, je fis une courte homélie.

Après que les prêtres eurent communié, le Père Chang et moi avons distribué la Sainte Communion sous les deux espèces à Julia Kim et aux onze autres personnes présentes. Pendant que nous poursuivions la distribution de la sainte communion à ces onze personnes, nous avons soudain entendu une dame sangloter. La sainte hostie reçue par Julia Kim s'était changée en chair vivante et en sang. Le Père Joseph Finn, resté à l'autel durant la communion des fidèles, observait Julia; il a noté qu'au moment où il s'est tourné pour l'observer, il vit que le bord blanc de l'hostie disparaissait pour devenir chair et sang.

 

Le Père Chang et moi avons alors rejoint Julia. L'hostie était changée en chair de couleur rouge foncé et saignait. Après la messe, Julia nous a confié que la Chair Divine était épaisse et saignait plus abondamment que lors de précédents miracles où l'hostie se changea aussi en chair et en  sang. Nous avons prié en silence, toutes les personnes présentes eurent l'occasion de voir et d'adorer l'Hostie miraculeuse. Quelques instants plus tard, je demandai à Julia de l'avaler.
 

Après la messe, Julia nous dit qu'elle eut une certaine difficulté à avaler l'hostie à cause de son épaisseur et de sa consistance (de chair). Le goût du sang demeura dans sa bouche un certain temps. Je demandai alors qu'on donne à Julia un verre d'eau, de la source miraculeuse tout proche. Tandis qu'elle en buvait, son doigt toucha ses lèvres et on vit une trace de sang sur son doigt. Elle le rinça dans l'eau avant de la boire.

 En témoignage de ceci, j'appose ma signature auprès des signatures des autres témoins;
 

Naju, le vingt-deux septembre 1995 Signés:
 

+ Roman Danylak, Evêque titulaire de Nyssa,
Admin, Apost, de l'Eparchie de Toronto.

Joseph P. Finn, St. Peter's Cathedral Basilica, London, Ontario, Canada et
(les signatures coréennes d'autres personnes présentes)

 

 

Ci-dessous l'adresse de Mgr Roman Dnylak (pour ceux qui souhaiteraient de plus amples renseignements). Mgr Danylak parle l'anglais, l'italien, le français, l'ukrainien.

Mgr Roman Danylak,
Eparchy of Toronto (Ukrainian Catholic)
Apostolic Administrator
Chancery Office
143, Franklin Avenue,
Toronto, Ontario
MGP 3Y9, Canada

Tél : 1-416-538-1436
Fax : 1-416-538-1639

(1) Apostolique : qui concerne le Saint-Siège. Le Nonce Apostolique, le Missionnaire Apostolique, l'Administrateur Apostolique reçoivent leurs pouvoirs directement du Saint-Siège. L'évêque de Toronto, bien qu'âgé de 84 ans, ne veut pas se démettre de sa charge, d'où la présence de l'Administrateur Apostolique.)
(2) Eparchie (du grec euparkhia) : dans l'Empire romain d'Orient, circonscription administrative. Dans l'Eglise Byzantine, subdivision du diocèse. Diocèse d'un évêque ou d'un archevêque. 


(3) Il vénéra avec grande piété la Vierge des Larmes ; ce jour-là, du parfum émanait en abondance de la Statue. Il dit à Julia : "Le Saint-Père m'a demandé de vous dire qu'il respecte la Vierge des larmes de Naju et vous respecte." Le Ciel donnait ainsi, par le Successeur de saint Pierre l'amour et le soutien que le Berger local ne donne pas.
(4) Cette fois-ci, le Ciel ratifiait devant un évêque de rite ukarainien catholique le choix de la Montagne choisie par la Vierge. C'est sur cette Montagne où existe déjà une grande esplanade que la Vierge désire voir érigé le "Sanctuaire de l'Arche du Salut" (voir ses Messages de novembre et décembre 1991).

 

"Lettre adressée à Mgr Youn, Archevêque de Kwangju"
par Mgr Roman Danylak, Evêque titulaire de Nyssa,
Administrateur Apostolique de l'Eparchie de Toronto       
(Le 19 octobre 1995)

Votre Excellence,

 

Je vous avais écrit le 16 février 1995 pour vous présenter mon premier témoignage suite aux contacts que j'eus avec Julia Kim, et attester du caractère surnaturel des événements par elle. Lors de mon arrivée à Naju le 16 septembre, je vous ai parlé quelques instants au téléphone. Vous ne pouviez pas me rencontrer à cause de votre emploi du temps très chargé.

 

Je vous écris à nouveau pour vous présenter mon second témoignage de mes observations durant mon séjour à Naju du jeudi 14 septembre jusqu'au samedi 23 septembre 1995. J'y joins une photocopie de ma déposition originale rédigée à Naju le 22 septembre et contre signée par les 16 personnes, présentes à la Messe, ainsi que le texte final de cette déposition.

 

Avec ces documents, je vous envoie des photos en couleur de moments importants vécus pendant la Messe et la transformation de l'Hostie et du Vin devenant un Coeur de Chair et du Sang. Julia Kim peut vous procurer un album complet de toutes les photos ainsi qu'un film vidéo tourné pendant la célébrationeucharistique.

 

Je considère les événements vécus par Julia, les messages et les phénomènes comme révélation privée. Les messages qu'elle reçoit sont de l'ordre des révélations privées et doivent être discernés par l'Eglise. Les larmes et les larmes de sang versées par la statue de la Sainte Vierge, bien que d'ordre de révélationprivée, sont d'abord et avant tout des faits dignes d'attention ; des phénomènes qui peuvent être perçus et examinés non seulement par nos sens, mais aussi par des instruments scientifiques. Et ceci doit être fait.

 

Les phénomènes eucharistiques sont aussi des faits perceptibles, observés par un grand nombre de gens, laïcs et prêtres qualifiés, comprenant au moins deux évêques. L'Hostie changée en coeur de chair humaine et en sang fut aussi un phénomène tangible ; mais il fut aussi une réalité qu'il faut accepter dans un esprit de foi en Dieu.

 

Premièrement, les hosties furent consacrées par deux prêtres et par moi. Par esprit de foi, nous croyons que les espèces consacrées du pain et du vin sont réellement devenues le Corps et le Sang de Notre Seigneur Jésus-Christ et, dans l'Eucharistie, le Christ est présent avec son Corps et son Sang, son Âme et sa Divinité.

 

La seconde réalité observée fut le changement des espèces du pain et du vin en Chair et sang, et avec le changement des espèces, la Présence Réelle du Christ, Corps et Sang Âme et Divinité se continue. La première réalité est la présence empirique de la chair en forme de coeur et du sang qui avaient été du pain et du vin ; et ces deux espèces sont les signes de la Présence substantielle du Christ vivant. Ceci n'est pas révélation privée. Ceci relève de notre Foi catholique.

 

Un second miracle se produisit, la guérison instantanée durant la célébration de la messe de Michaeline, de Taejon, Corée, qui souffrait d'une maladie très douloureuse et non diagnostiquée. Ceci doit être examiné par la Commission. Vous pouvez contacter les témoins. Ce sera un témoignage supplémentaire de la transformation miraculeuse des espèces du pain et du vin en chair (coeur) et en sang. Ce sont des événements surnaturels.

 

Dans la présente lettre, je désire aussi mentionner d'autres choses que j'ai expérimentées. Je suis arrivé à l'aéroport de Kwangju, en provenance de Séoul, le jeudi 14 septembre en compagnie du P. Joseph Peter Finn, prêtre retraité du Diocèse de London, Canada, et de Catherine Lee, Coréenne résident actuellement à Toronto, Canada. Nous fûmes salués avec chaleur par Julia Kim. Tandis que nous approchionsde Julia, nous avons été enveloppés par un fort et intense parfum de roses, phénomène que j'avais déjà observé quand j'ai rencontré Julia à Toronto en septembre 1994, à plusieurs occasions. Certaines personnes ont malicieusement accusé Julia d'employer un parfum pénétrant.

 

Mais ceci est manifestement faux. J'ai noté, ce jeudi soir 14 septembre, et spécialement pendant notre voyage en auto à Naju avec Julia, que ce parfum n'était pas constant, mais qu'il arrivait et disparaissait. Je fus très attentif à l'apparitionet la disparition de ce fort et merveilleux parfum durant les neuf jours que j'ai passés avec Julia et son mari Julio en différentes circonstances. L'usage de parfums doit être exclu. Ceci n'est pas seulement ma propre observation et expérience, mais l'expérience des autres personnes qui m'accompagnaient durant notre séjour.

 

Nous sommes arrivés à la maison de Julia avant 21 h ce jeudi soir et fûmes immédiatement invités à participer à l'Heure Sainte devant la statue miraculeuse de Notre-Dame. Une Heure Sainte qui dura jusqu'à minuit. Après la récitation du rosaire et des autres prières, je fus invité à parler et à prier pour toute l'assistance. Puis, Julia et moi avons prié pour chaque personne présente individuellement.

Le jeudi suivant je fus à nouveau présent à l'Heure Sainte, ou à trois Heures Saintes, car ce temps de prières fut terminé à 1h du matin. Je fus profondément ému par l'intense esprit de prière de toute l'assemblée, la profonde dévotion des gens et, spécialement leur respect envers les prêtres et l'évêque que je suis. Il y avait, selon mon estimation, plus de 150 personnes, adultes et enfants avec les mamans. Et dans mes contacts avec eux, j'appris que beaucoup de guérisons étaient attribuées à l'eau des sources de la Montagne de Naju. J'ai rencontré plusieurs de ces miraculés, bénéficiaires de l'amour infini de Dieu, à travers ces interventions miraculeuses de la grâce en réponse aux prières de la Mère de Dieu.

 

Plus tard, j'eus l'occasion d'entendre en confession des pèlerins parlant anglais et, comme à Medjugorje, j'atteste du travail de la grâce et des prières de notre Mère Bénie qui a Elle-même préparé et touché les coeurs de ces pénitents pour les amener à une profonde et sincère réconciliation avec le seigneur dans de sincères confessions.

 

J'ai quitté Naju avec le Père Joseph Finn pour visiter un autre centre de la grâce de Dieu à Mirinae, et d'autres couvents et communautés fondés par Fr. Francis Xavier Tjyeng.

 

Votre Excellence, les trois semaines durant lesquelles j'ai visité la Corée catholique furent vraiment des dons de la grâce. Je fus submergé par ce flot abondant de l'amour compatissant de Dieu et de sa grâce envers la Corée du Sud, et spécialement envers l'Eglise Catholique dans ces dernières quarante années. J'eus l'occasion de partager mes impressions avec l'Evêque Angelo Kim, l'Evêque Nicholas Cheong, Mgr Dionysius Paek, secrétaire général de la Conférence, et spécialement le Pro-Nonce Apostolique, l'Archevêque Giovanni Buleitis. Quand le Nonce apprit les expériences de grâce que j'avais vécues, il me partagea les siennes : "Durant tout un mois, je ne pouvais plus dormir ; et encore maintenant, je me réveille la nuit et ressens une crainte respectueuse devant ces preuves de l'amour de Dieu, dans ces miracles eucharistiques".

 

Votre Excellence, je soumets mon témoignage, mes observations et commentaires à la considération de votre Commission d'enquête. Je vous prie instamment de visiter Julia Kim personnellement, et de présider vous-même les travaux de votre Commission. Le Ciel lui-même dans son insistance et par ces signes manifestes de la grâce durant plus de dix ans, appelle l'Eglise à libérer ces flots d'amour de Dieu pour qu'ils se répandent sur tout Son peuple. Jamais dans l'Histoire de l'Eglise, nous n'avons observé une telle abondance et une telle évidence de l'amour et de la compassion de Dieu, et de al tendre intercession de la Mère de Dieu, la Bien heureuse Vierge Marie.

 

Je mets actuellement par écrit mes considérations théologiques sur la signification des miracles et sur l'histoire de Naju, qui seront publiées dans des revues théologiques et mariales en Amérique du Nord. Je vous enverrai une copie de mon travail dès qu'il sera terminé.

 

La Bienheureuse Vierge Marie apparaît dans beaucoup d'endroits bénis dans tous les continents, et un des plus puissants témoignages que j'ai lus est celui de l'Evêque de Caracas qui a dirigé personnellement les travaux de la Commission diocésaine et écrit le rapport et le décret reconnaissant les miracles et les messages à Betania, Venezuela.

 

Je vous assure de ma prière à vos intentions et aussi pour que le Seigneur m'accorde la grâce de pouvoir visiter à nouveau votre pays. Je serais alors très honoré de vous rencontrer.

 

Respectueusement vôtre dans le Christ et la Vierge Bénie, la Mère de Dieu
 

Signé :

        + Roman Danylak, Evêque titulaire de Nyssa, Admin. Apost.
de l'Eparchie de Toronto.

 

"Mgr Dominic Su, Evêque de Sibu, Sarawak, Malaisie
à une des Autorités ecclésiales de Corée du Sud"

BISHOP'S OFFICE
P.O. Box 495
96007, Sibu,
Sarawak, Malaisie
Tel. N 084-317-373
Le 8 novembre 1996

Votre Excellence,

Je vous remercie pour votre lettre du 1er novembre 1996. Je fus totalement surpris lorsque cet extraordinaire phénomène eucharistique se produisit le 17 septembre 1996, à Sibu, dans la Cathédrale du Sacré-Coeur, lors de la célébration eucharistique qui s'y déroula le soir, de 19h 30 a 21h 30.

Quand je repense à cet événement, je comprends qu'il fut bon que je n'y sois pas prépare. Si je l'avais attendu, je me serais muni d'une custode pour y déposer le Corps et le Sang de la bouche de Mrs Julia Kim aux fins d'analyse de laboratoire.

Cela aurait montré que ma foi en la Présence Réelle de Jésus dans l'Eucharistie dépendait d'une preuve scientifique. Ce que Jésus attend de nous, c'est la foi des petits enfants et non une foi intellectuelle basée sur la science et le rationalisme ; cette science et ce rationalisme qui conduisent certains catholiques, y compris des prêtres, à ne plus croire en la Présence Réelle de Jésus dans l'Eucharistie.

Quand Notre-Seigneur Jésus réalisa Ses miracles en présence des scribes et des Pharisiens, ceux-ci refusèrent de croire en Lui. Ils firent appel aux Docteurs de la Loi pour L'observer et Le juger. Le résultat fut qu'ils Le considérèrent comme un pécheur parce qu'Il ne respectait pas le sabbat. Ils L'accusèrent aussi d'user de la puissance de Beelzeboul pour chasser des démons. Et ils réussirent enfin à Le condamner à mort.

J'approuve sans réserve l'attitude de l'Eglise Catholique qui exige une prudente et sérieuse investigation avant de reconnaître une apparition ou un miracle comme authentique, afin d'éviter toute erreur d'hallucination, de forces maléfiques, d'éléments malsains, etc.

D'autre part, nous devons aussi garder en mémoire le conseil donné par Gamaliel à son Conseil : "Si leurs propos ou leurs oeuvres viennent des hommes, ils se détruiront d'eux-mêmes, mais s'ils viennent de Dieu, vous n'arriverez pas à les détruire. Ne risquez pas de vous trouver en guerre contre Dieu." (Ac. 5 : 38-39)

Aucun rapport ne parut dans la presse au sujet de l'événement du 17 septembre 1996. Seules les personnes présentes à la célébration eucharistique en ont eu connaissance.

Ceux qui croient en la Présence Réelle de Jésus dans l'Eucharistie n'ont pas besoin de preuve scientifique. Quand à ceux qui n'y croient pas, peu importe le genre de preuve qu'on pourrait leur donner ils ne croiraient quand même pas.

Durant la vie publique de Notre-Seigneur Jésus, bien des gens simples et peu instruits crurent en Lui. Quand aux scribes et aux Pharisiens, ils observèrent Jésus opérer Ses miracles, guérir les malades, ressusciter des morts, nourrir 5.000 personnes avec quelques pains et poissons, affirmer son origine divine, et malgré cela, ils ne crurent pas en Lui.

Je ne veux pas faire de la publicité au sujet de cette extraordinaire manifestation eucharistique. Les personnes simples, qui suivent la voie d'enfance spirituelle, y croient. Mais ceux qui ont une foi intellectuelle ne le reconnaissent pas. Pourquoi perdre du temps à vouloir les convaincre ?

Naju faisant partie du diocèse de Kwangju, le saint-Siège attend que l'evêque de Kwangju, chef spirituel de l'Eglise locale, reconnaisse comme vrais les extraordinaires phénomènes eucharistiques survenant à Naju, ou bien les rejette. Je sais qu'ils font maintenant l'objet d'une investigation canonique.

Ce qui survint à Sibu le 17 septembre 1996 ne dépend pas de l'évêque de Kwangju, mais bien de la juridiction de l'évêque de Sibu. J'ai toujours cru en la Présence Réelle de Jésus dans l'eucharistie, je n'ai besoin d'aucune preuve scientifique pour en être convaincu. J'encourage souvent les fidèles à demander l'aide de Jésus Eucharistie.

Selon mon humble avis et jugement, je considère que cet extraordinaire phénomène eucharistique est un miracle. Je joins trois photos qui furent prises à cette occasion.

Que le Nom de notre Seigneur Jésus soit loué toujours et à jamais !

Respectueusement vôtre dans le Christ,
Dominic Su,
Ev
êque de Sibu.
 

Le Délégué Apostolique en Malaisie. Le Président de la Conférence Episcopale de Malaisie, Singapour et Brunei.

(Note : Une copie de ce témoignage fut adressée au Père Raymond Spies, par l'intermédiaire de l'Autorité à laquelle il était destiné.)

 

Témoignage de l'évêque Eduardus Sangsun, svd

La visite de Julia Kim et la participation de ses expériences spirituelles.


Moi, Eduardus Sangsun, l'évêque du diocèse de Ruteng (Flores Indonésie) je rends témoignages des fruits spirituels dus au partage des expériences de foi par Julia Kim, de Naju, la Corée du sud.


Pendant les 2 visites de Julia Kim à Ruteng, en Mars et Juin 2007, elle a partagé ses expériences spirituelles de la foi avec les prêtres, religieux et  laïques. Elle a partagé les messages donnés par elle, particulièrement sur l'amour de l'Eucharistie, la prière du chapelet et le repentir. Elle a partagé ses expériences des Signes merveilleux, considérées comme les gra^ces merveilleuses données à tout le peuple de Dieu.


Après la première visite de Mars 2007, je suis témoin de beaucoup de changements de vie de plusieurs de nos prêtres, religieux et laïques. Ces changements peuvent être vus dans les paroisses, particulièrement le nombre grandissant des paroissiens fréquentant la célébration Eucharistique et recevant la communion. Les dévotions à la Vierge Marie et au SacréCoeur de Jésus deviennent plus populaires et nous entendons beaucoup d'histoires des repentances.

 

Je vois aussi les changements, les améliorations des vies pastorales de quelques prêtres, préparant et célébrant la messe avec plus d'amour et d'attention. Les messages de Naju touchent les issues pastorales importantes. J'ai lu moi-même les messages, et je les considère comme très réels et correspondants à nos besoins spirituels. Le partage de la foi de Julia et la transmission des messages de Naju, nous ont aidésà aimer et apprécier plus le mystère de l'Eucharistie et du sacrement de pénitence et à réciter le chapelet.


Que les messages de Naju soient transmis et beaucoup de gens reviennent à Dieu de nouveau. Amen qq

 

Ruteng, 14 Juin 2007.

Évêque de Ruteng

Eduardus Sangsun, svd

 

Les miracles de Notre Dame de Naju
et le témoignage de Julia sont vraiment inspirants

Ma première découverte de l’environnement géographique de Naju a vraiment été une source d’inspiration pour moi. La source d’inspiration la plus profonde et priante a été pour moi le Chemin de Croix. Les méditations tout au long du Chemin de Croix puis le portement de la Croix ont été une expérience profondément spirituelle et très émouvante pour moi. En transportant personnellement le Saint Sacrement durant la Procession Eucharistique, j’ai profondément ressenti la proxi- mité de Jésus dans nos vies.

Les pieux pèlerins étaient très inspirés dans leurs prières et leurs sacrifices. J’ai pu être le témoin de l’Eglise de Jésus-Christ, Une, Sainte, Catholique et Apostolique à travers l’unité universelle des pèlerins. Les miracles de Notre Dame de Naju et le témoignage personnel de Julia Youn sont vraiment inspirants et pleins de ressources pour notre croissance spirituelle. Amen, Amen, Amen.

Évêque J., le 29 août 2015
lors du Trentième anniversaire des Larmes versées par Notre Dame de Naju

 

 

Chapelle Notre-Dame de Naju 12, Najucheon 2-gil, Naju, Jeollanam-do, Corée du Sud
(code postal : 58258)
Téléphone : +82-61-333-3372 / +82-61-334-5003 Télécopieur : +82-61-332-3372
Courriel : najumaryfr@gmail.com

Copyright (c) "Marie, l'Arche du Salut" Tous droits réservés