Préface

Pape Jean Paul II

Évêques

Témoignages (#1)

Témoignages (#2)

Témoignages (#3)

Témoignages (#4)

Témoignages (#5)

Témoignages (#6)

Témoignages (#7)

Le livre   "Oh, Quel merveilleux Amour
(par le Père Aloysio Chang Hong-Bin)

 


 

 L'Amour spécial du Saint Pape Jean Paul II

pour la Sainte Vierge Marie de Naju

 

A Rome, en Italie, Julia pouvait dire la Messe privée célébrée par le Saint-Père.
Quand elle reçut la communion, la Sainte Hostie dans sa bouche grossissait
et se transformait en chair et sang.(
Miracle de l'Eucharistie)
(
Le 31 Octobre 1995)

 

Le Saint Père a béni Julia en apposant
sur elle le signe de la croix. 

Le Saint Père étant témoin du
Miracle Eucharistique.

 

Après avoir constaté le miracle,
l
e Saint-Père bénissant encore Julia.

Etant témoin du Miracle Eucharistique,
 l
e Saint-Père lui touchant la joue.

 

Message du 31 octobre 1995

A Rome en Italie


Aujourd'hui j'ai assisté à la Messe privée célébrée par le Saint-Père. Je me suis assise au premier rang et j'ai noté la secousse du bras gauche du Saint-Père. Je ne pouvais contrôler mes larmes, puisque je pensais que, malgré tant de souffrance, le Saint Père ne pouvait se reposer car il devait s'occuper de ses nombreux moutons.
 

Quand j'ai reçu la communion, il y avait un parfum fort de roses et d'une odeur forte de sang. La Sainte Hostie dans ma bouche était aussi en train de grossir. Monseigneur Paik, qui assistait aussi à la Messe, a vu ceci et m'a conseillé d'aller derrière et d'attendre. Je méditais entre-temps, c'est alors que j'ai vu la lumière lumineuse descendre sur le Saint-Père et autour de lui. J'ai vu aussi des bébé-anges dans la lumière, dansant et protégeant le Pape. À ce moment-là, j'ai entendu la voix affectueuse et aimable de la Vierge, bien que je ne pouvais la voir.


LA VIERGE : "Mon fils aimé, le Pape, celui qui est le premier fils de la Sainte Église de Dieu !  Savez-vous combien Moi ainsi que Jésus, votre Frère aîné, vous avons aimé et vous aimons encore ?

Jésus vous a tant aimés qu'Il est venu ici en personne comme votre Aliment, mais, comme dans le passé, Il est aujourd'hui encore renié, abandonné et trahi par tant d'enfants. Pour cette raison, l'heure des épreuves sanglantes et de la purification approche et c'est pourquoi je suis venu chez vous pour sauver les enfants du monde.
 

Avec rapidité et avec un coeur simple comme un enfant, acceptez le cadeau du Mystère de l'Eucharistie que Dieu le Père a préparé et faites le connaître à tous. Enseignez l'importance de la Messe, du Sacrement de la Confession et du Mystère de la Sainte Eucharistie à tous les enfants du monde qui ne les connaissent pas et, faites ainsi continuer perpétuellement le don des Mystères Pascaux du Dernier Dîner et de la Résurrection.
 

Le changement visible de l'Eucharistie d'aujourd'hui était pour démontrer que Jésus est venu chez vous par le Sacrifice de la Sainte Eucharistie qui est une répétition du Sacrifice accompli au Calvaire, Golgotha, pour laver tous les péchés du monde avec Son Précieux Sang.
 

Combien nombreux sont les ecclésiastiques qui ne défendent pas la vérité mais gardent par crainte le silence et restent spectateurs pour préserver leur réputation et parce qu'ils ont peur de l'opinion des autres, et cela même s'ils voient des erreurs et malgré mes messages d'amour que je vous avais criés jusqu'à ce que ma gorge saigne !
 

Faites savoir à tous la Sacrée Présence Réelle du Seigneur dans le Saint Sacrifice de la Messe où Il vient comme Donneur du Sang ; aidez-Le à laver les souillures sordides de leurs âmes, enfin donnez l'adoration et la louange éternelles au Seigneur.
 

Mon fils bien-aimé !
Grâce à votre amour fidèle avec lequel vous avez répondu à cette Mère Céleste disant "Amen," personne ne pourra vous séparer de l'Amour de Dieu ou vous écarter loin de Lui. Votre nom a été déjà écrit dans mon Coeur Immaculé. Par conséquent, soyez heureux même au milieu du malentendu et de la persécution. Toutes les fois que vous étiez dans des difficultés de divers types, Je vous ai défendu et aidé, et je vous ai encouragé et consolé dans l'abri de mon manteau.
 

Vous êtes mon fils bien-aimé que Je peux mettre dans mes yeux sans sentir aucune douleur. Vous êtes mon premier fils bien-aimé de l'Église et le jeune frère de Jésus. Je vous ai mené à participer au sacerdoce éternel avec Jésus. Chantez ainsi la Résurrection, en vivant une vie d'intimité avec Lui.

Alors, vous deviendrez la Lumière de Jésus-Christ qui descend par vous (pluriel) en brillant comme le jour sur le monde, en pénétrant le rideau d'obscurité qui entoure le monde, et vous ferez face à la Seconde Pentecôte. Je prie que la Grâce Divine et la Lumière Brillante soient toujours avec vous. An-nyoung ! "


Quand elle eu terminé ces mots, la lumière et les anges sont devenus invisibles.

C'est connu de tout le monde que le Saint Pape Jean Paul II eut un intérêt et amour spéciaux pour la Vierge Naju. Car il avait déjà eu par toute sa vie terrestre, un amour et une dévotion profonds pour la Vierge. Il ne nous étonnerait pas qu'il ait aussi un intérêt et un amour spéciaux pour la Vierge versant à Naju des larmes de Sang avec l'amour et la souffrance, et donnant de l'huile parfumée qui est le signe de l'Amour, l'Espoir et sa Présence pour toute l'humanité. Le 6 Novembre 1994, Jean Paul II visita l'église consacrée à la Vierge Marie pleurant à Syracuse, Italie, et il a dit dans son homélie :

"Les larmes de la Vierge font partie de ses signes. Ses larmes témoignent du fait qu'il y a une mère à l'Église et au monde. Ces larmes sont aussi celles des prières. Elles sont celles des prières de la Mère, qui donnent la force à tous ceux qui prient. Elles sont aussi offertes comme supplications pour tous ceux qui sont préoccupés par de nombreux autres intérêts et, de ce fait, refusent de prier et prêter leurs oreilles aux appels de Dieu. Ses larmes sont celles de l'espoir et de l'attente impatiente à tout le monde pour ouvrir leurs coeurs largement afin d'accueillir le Christ Rédempteur Qui est la source de lumière et de paix en faveur de tous les individus, familles et monde entier.

Oh, Mère des larmes ! Regardez avec votre maternelle Miséricorde ce monde mourant. Essuyez les larmes de ceux qui souffrent des douleurs, de ceux qui sont tombés dans le désespoir, et de ceux qui sont devenus les victimes de toutes sortes de violence.

Pour tout le monde, veuillez obtenir les larmes du repentir et de la réforme de leurs vies qui peuvent ouvrir les portes de leurs coeurs aux grâces qui restaurent l'amour de Dieu en eux. Après que tout le monde ait été témoin de l'amour profond du Coeur Immaculé de Marie, veuillez obtenir pour eux les larmes de la joie. Louange à Jésus le Christ. Amen."
 

À Syracuse, une petite ville sur l'île de Sicile, Italie, notre Sainte Mère versa des larmes par l'intermédiaire de son image (gravée sur un médaillon en plâtre) accrochée au mur chez un jeune couple, pendant quatre jours du 29 Août au 1 Septembre 1953.

Des échantillons de larmes prélevés furent examinés par des spécialistes. Le médaillon fut également l'objet d'examens et d'analyses. Le fait que les larmes étaient d'origine humaine fut confirmé par écrit par quatre médecins différents ; le rapport sur ces résultats des essais daté du 9 Septembre 1953 annonça que des échantillons de larmes firent partie d'origine humaine. Pendant le mois suivant (Octobre 1953), 290 cas de guérisons rapportés par des personnes furent examinés, et 105 d'entre eux se sont avérés crédibles. En décembre de la même année, l'archevêque de ce diocèse annonça sur la radio que les larmes de la Vierge (Syracuse 1953) furent à l'origine de phénomènes considérés comme miraculeux. En Octobre 1954, ce miracle a immédiatement été accepté par le Pape Pie XII (1939-1958). Il a aussi fait une annonce sur la radio assurant la reconnaissance de l'archevêque du diocèse sur les miracles à Syracuse. Bientôt après, une belle église fut construite dans cette ville.

Pendant la Messe privée célébrée par le Saint-Père, le 31 oct. 1995,
quand Julia a reçu la communion,   la Sainte Hostie dans sa bouche était
en train de grossir. Le Secrétaire (Monseigneur Paik), qui assistait aussi à la Messe,
a vu ceci et lui a conseillé d'aller derrière et d'y attendre. Elle méditait entre-temps.
 

 Un contraste saisissant entre Syracuse et Naju

A Naju, en Corée du Sud, la Vierge versa ses premières larmes le 30 Juin 1985 et donna son premier message le mois suivant (18 Juillet 1985). Depuis vingt-deux ans, la Vierge pleure, donne les messages et accomplit des miracles étonnants et merveilleux d'amour. Pour cela, nous demanderions avec tant d'instances à l'Archidiocèse de Kwangju à effectuer au moins une fois un examen scientifique, à mener une enquête précise et exhaustive sur tous les faits et preuves, à interviewer des témoins ainsi que toute personne faisant l'objet d'enquêtes, et à procéder à des recherches sur la théologie authentique. Car il est indéniable que les messages et les miracles viennent vraiment de Dieu. Tant de personnes croient aussi que Jésus le Christ, fils de Dieu et Sauveur de tous les hommes, travaille à Naju pendant si longtemps, et la Vierge, Mère du Sauveur et de l'Eglise, nous supplie tellement impatiemment d'écouter Jésus et Elle, même nous donnant des messages et des signes nombreux et miraculeux sans précédent. Nous voudrions ainsi amoindrir Leurs douleurs et Les consoler (le Seigneur et la Vierge) qui commencèrent le Travail et qui le président même à présent.

Ce qui suit est un bref sommaire sur les demandes et les requêtes de Naju vis-à-vis de l'Archidiocèse de Kwangju.

1. Nous souhaiterions que l'Archidiocèse de Kwangju fasse une enquête centrée sur les témoins de Naju, et reflète surtout les opinions du Pape Jean Paul II, Evêques, prêtres qui étaient témoins à Naju de certains signes miraculeux.

2. Nous souhaiterions que l'Archidiocèse de Kwangju (diocèse local) commande et effectue la recherche scientifique sur l'évidence des miracles qui se produisent à Naju. Car tous les essais scientifiques qui furent exécutés jusqu'ici, furent arrangés et payés par les laïques.

3. Nous souhaiterions particulièrement que les explications des miracles Eucharistiques manifestés sur Julia soient bien fondées sur l'interprétation raisonnable des enseignements de l'Eglise catholique.

 Julia s'inclinant spontanément et poliment devant  le Saint-Père.

Après le témoignage du miracle Eucharistique par Julia au Vatican,
le Pape donna une bénédiction à Julia et lui toucha la joue en bénissant d'autres membres
de sa famille qui y étaient absents et en offrant un cadeau (trois chapelets) aimablement.

Les pensées, espérances, et décisions du Pape Jean Paul II
révélées lors des réunions avec les évêques coréens

1991: Le Pape Jean Paul II se renseigna officiellement pour la première fois sur les événements de Naju, pendant la visite ad limina des évêques coréens au Saint-siège en 1991. Durant la Visite Ad Limina, l'archevêque de l'archidiocèse de Kwangju, Mgr Victorinus Gong-Hee Youn a dit au Pape, "Votre Sainteté, dans mon diocèse, une statue de la Vierge a versé des larmes". Le pape a répondu pour ainsi dire, "Dans de tels sujets, il est important d'observer les fruits".

1994:  Le 24 Novembre 1994, l'archevêque Giovanni Bulaitis, Nonce Apostolique en Corée du Sud, vint à Naju en tant que représentant officiel du Saint Père, le Pape Jean-Paul II. Tout en priant dans la Chapelle à Naju, il était témoin de deux descentes miraculeuses de la Sainte Hostie. Il résuma ainsi tous les événements de Naju ; il rencontra les pèlerins comme plusieurs témoins oculaires, et en examina les preuves évidentes et les publications. Après sa visite à Naju, l'archevêque Bulaitis envoya un rapport détaillé au Saint-Siège.

Bientôt après, le Pape Jean Paul II reçut un album de photo sur Naju. Il regarda attentivement pendant environ 35 minutes, avec les bras levés, les photographies de la Vierge de Naju versant des larmes et larmes de sang.

1995 En Septembre 1995, le Pape Jean Paul II envoya un délégué (un de ses secrétaires) Mgr. Vincent Thu à Naju, et a retransmis son message qu'il a un grand amour et respect pour la Vierge à Naju et pour Julia qui transmet Ses messages et offre les souffrances. Le Pape consola Julia, et l'invita qui souffrait beaucoup, par l'intermédiaire de Mgr. Thu, à assister à la messe dans sa chapelle privée du Vatican. Le 31 du mois suivant (Octobre 1995), à Rome, en Italie, Julia pouvait dire la Messe privée célébrée par le Saint-Père. Quand elle reçut la communion, la Sainte Hostie dans sa bouche grossissait et se transformait en chair et sang. Mgr Paik, secrétaire général de la Conférence des évêques sud-coréens, qui y assistait aussi, vit ceci et lui conseilla d'aller derrière et d'attendre. Ainsi Mgr Paik, Julia, son mari, sa fille, un des volontaires étaient les premières témoins de ce miracle de l'Eucharistie transformée en chair réelle et sang. 


Après avoir fini la messe, le Pape sortit de la sacristie pour rencontrer ceux qui avaient participé à la messe. Quand il vint à Julia, elle ouvra sa bouche et lui montra la Sainte Hostie miraculeuse. Il était très ému d'être témoin de la Sainte Hostie transformée dans la bouche de Julia en Chair et en Sang, sous la forme d'un coeur humain (de bébé), parce qu'il ne s'y attendait jamais. Après le témoignage du miracle Eucharistique par Julia au Vatican, le Pape donna une bénédiction à Julia et lui toucha la joue en bénissant d'autres membres de sa famille qui y étaient absents et en offrant un cadeau (trois chapelets) aimablement.

1996: Cinq ans s'écoulèrent depuis la visite périodique précédente (1991) ad limina. Cette fois-ci, le Pape Jean-Paul II demanda aux évêques coréens "de partager les grâces merveilleuses de Naju avec d'autres pays d'Asie". Il était profondément intéressé par l'évangélisation en Asie, -continent comptant la plus grande population dans le monde, dont la grande majorité reste toujours païen et même athée.

De plus, ayant reçu les prélats de la Conférence épiscopale coréenne venu en visite Ad Limina, le Pape Jean Paul II demanda particulièrement à l'évêque du diocèse d'Inchon Mgr Na, "Naju est dans votre diocèse, n'est-ce pas ?" Il lui répondait, "Non, Votre Sainteté, elle est situé plus au sud du pays." Le Saint Père lui demanda encore, "Qu'est-ce que vous pensez à Naju?" L'évêque lui répondait, "Je crois dans mon cœur que c'est la Vérité." Le Pape reprit, "Moi aussi, j'ai vu l'Eucharistie transformée en chair réelle et sang dans la bouche de Julia".

Cette information est basée sur le témoignage d'un tel familier de l'Evêque du diocèse d'Inchon. Il (un tel familier) l'avait entendu directement de cet Evêque Mgr Na, le 20 Septembre 1996. Quelques années après, Mgr Na prit sa retraite, et il commença à témoigner au monde des événements de Naju.

2001: En Mars 2001, les évêques coréens vinrent au Vatican en visite «ad limina» - visite que les évêques doivent faire au pape tous les cinq ans. Un samedi soir, le 31 Mars 2007, moi, vivant à Portland, Orégon, Etats-Unis, je reçus un appel inattendu de l'évêque de l'île de Chejudo, Mgr Paul Kim Chang-Yeol. Il a partagé avec moi les informations détaillées et très importantes sur la visite ad limina ; il me parla pendant environ 30 minutes de tout ce qui s'est produit lors de sa visite ad limina. Jusqu'à présent, je donnai seulement ces nouvelles à notre guide spirituel et quelques volontaires.

Mais à mon avis, je crois que ce ne serait pas la volonté divine de cacher ces précieuses informations ainsi, et même l'évêque Mgr Kim ne m'en aurait pas informé pour que je sois très heureux tout seul de les écouter. Alors je voudrais les faire connaître à tous les volontaires domestiques et étrangers dans cet article du Journal, espérant que cette information aidera l'Eglise catholique coréenne à résoudre les conflits intérieurs et à surmonter les difficultés aussi tôt que possible. Voici un sommaire de ces nouvelles que j'ai reçues de l'évêque Mgr Kim le 31 Mars 2001.

Une vingtaine des évêques devaient faire le déjeuner officiel à leur tour avec le Pape. Pourtant, la salle à manger du palais papal n'était pas assez grande, et les évêques furent ainsi divisés en deux groupes pour y assister. L'évêque Mgr Kim s'asseyait dans un groupe, juste à côté du Pape. Au cours du repas, le Pape leur demanda soudain, "Qu'est-ce qui arrive à Naju ?..."  Il régnait longtemps un lourd silence, puisque aucun d'eux ne savait vraiment quoi lui dire sur Naju. Ayant passé de longues minutes, Mgr Kim a dit au Pape, "Votre Sainteté, je ferai un rapport à part sur ce sujet après le repas."

Le Pape passa ainsi à la question suivante. Après le déjeuner, Mgr Kim lui fit son rapport détaillé sur la question de Naju pendant une heure. Le Pape s'intéressait beaucoup à Naju et à l'église catholique coréenne, et il l'écouta très attentivement. Au bout de l'entretien avec Mgr Kim, malgré la faiblesse de son corps, le Pape lui embrassa l'épaule avec un sourire joyeux, et a dit qu'il donnerait un ordre particulier au ministère approprié du Saint-Siège.

Mai 2001: Au bout d'un mois et demi après la visite ad limina au Vatican, autrement dit, au mois de Mai dernier, quelques femmes fidèles américaines, habitant à Los Angeles, firent le pèlerinage à Rome. Pendant leur séjour à Rome, elles étaient très étonnées de voir l'émission spéciale sur Naju diffusée par la chaîne catholique de télévision dans toute l'Italie. Comme elles avaient déjà visité Naju à plusieurs reprises, elles étaient très émues et remplies d'inexprimable stupéfaction et joie. Ce n'était pas tout. Elles sont allées aussi à San Giovanni Rotondo, lieu saint du Saint Padre Pio de Pietrelcina, sud de l'Italie dans ce qui ressemble à "l'éperon de la botte", près de Foggia. Au moment où elles entrèrent dans une église, elles étaient très stupéfaites une fois de plus, parce qu'elles remarquèrent qu'à l'entrée de la réception, étaient disposées, beaucoup de grandes photographies des miracles eucharistiques déjà approuvés dans l'histoire de l'Eglise. Il y avait non seulement les affichages du miracle eucharistique de Lanciano, mais aussi ceux de Naju manifesté sur Julia devant le Pape Jean Paul II (31 Oct. 1995).

C'est dire que le Pape, évêque de Rome reconnut ces deux miracles dans son diocèse placé sous le contrôle direct du Saint Siège. Le guide italien a dit aux femmes fidèles américaines que l'exposition des photographies et la diffusion de l'émission télévisée n'auraient pas été réalisées sans la permission du Pape. Car tout cela a concerné le Saint-Siège. Ainsi je comprends que toutes ces activités ci-dessus résultent des décisions du ministère approprié du Vatican auquel le Pape a ordonné, comme il l'avait déjà dit à l'évêque Mgr Kim en Mars 2001. C'est dire que c'est à partir de Mars 2001 que le Pape Jean Paul II reconnut, comme le Saint Père, évêque de Rome, un signe manifesté sur Julia en la chapelle privée du Palais pontifical de Castel Gandolfo, où il célébra une Messe le 31 Oct. 1995. Cela peut signifier que le Vatican prit officiellement une position positive vis-à-vis des questions générales sur Naju. 

En novembre de cette année 2007, les évêques coréens se rendront à Rome pour la visite ad limina. En général, ils la faisaient au pape tous les cinq ans, mais cette fois-ci, les six années s'écoulèrent depuis la dernière visite ad limina. Le Pape Benedict XVI qui était le ministre du Saint-Siège sous le règne du pape Jean-Paul II, aurait été en accord avec lui et saurait le mieux maintenant, avec un intérêt profond les détails des événements à Naju. Le cardinal Ivan Dias qui était le délégué du Pape, Pro-Nonce Apostolique en Corée, dirige à présent l'Eglise catholique coréenne, connaîtrait bien aussi les circonstances actuelles de Naju avec un profond amour et intérêt pour la Vierge de Naju et Julia.

Nous devrions offrir beaucoup de sacrifices et prières en espérant que l'église catholique coréenne changera de point de vue officiel sur Naju. Nous souhaiterions ainsi qu'à l'occasion de cette visite ad Limina, la Vierge de Naju soit approuvée dans les plus brefs délais, et que l'église catholique coréenne, entraînée par la vague de modernisation et de sécularisation, se revitalise et se redresse vigoureusement pour que nous puissions rendre service pour assurer avec toute la force l'évangélisation du monde.