1985

1986

1987

1988

1989

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2005

2006

2007

2008

2010

2011

2014

2015

2016

2017
 


23 juin 2017

Les souffrance extrêmes pour que les âmes reçoivent la grâce et  l'agression de Satan

26 septembre 2017

Afin que  le livre sur "Les Cinq Spiritualités" soit publié à bon ordre

29 septembre 2017

Il faut se hâter de diffuser à tout le monde les Cinq Spiritualités

22 octobre 2017

Si les gens s’arment des Cinq Spiritualités en les mettant en pratique...

5 novembre 2017

Comme je l’ai déjà dit, aider Ma Petite Ame, cela revient à M’aider Moi-même.



Message du 23 juin 2017,  Solennité du Sacré-Cœur de Jésus (PDF)

A partir du 25 janvier 2017, je m’adonnais à nouveau à la rédaction du livre sur les Cinq Spiritualités, une édition revue et augmentée. Or le diable diviseur y a semé divers troubles et je n’ai pas pu l’achever même en juin. Par conséquent, j’ai décidé de la publier en octobre. Mais comme plusieurs coopérateurs avaient participé à la correction d’une nouvelle édition du livre, le récit a dérivé bizarrement, en effet, il y avait pas mal de parties qui pouvaient être mal interprétées.

En pensant qu’il était impossible de la publier même en octobre, si l’on continuait de travailler ainsi, j’ai décidé de faire moi-même la correction pour la version définitive, même si c’était pénible à faire. Cependant à partir du moment où je me suis mise à la correction du livre, les diables qui envahissent tout lieu ont commencé à m’attaquer à travers des moyens indescriptibles dans le but de me tuer. Comme je ne capitulais pas devant leurs attaques, ils m’ont proposé d’en venir à un compromis avec eux.

Satan : « Tu es venue ici pour te soigner, mais au lieu de cela, pourquoi est-ce que tu t’acharnes ainsi à faire ce livre en risquant ta vie. Pour l’instant, reposes-toi pour que tu te rétablisses.  

Quand tu seras rétablie, tu pourras bien travailler avec lucidité. En même temps, ceux qui t’aident se sentiront à l’aise. N’est-ce pas ? Pourquoi est-ce que tu t’acharnes à faire un travail si dur en te précipitant au seuil de la mort ? Si tu arrêtes d’éditer ce livre sur les Cinq Spiritualités, je te rendrai la statue de Sainte Marie que tu recherches impatiemment au point de languir d'amour après elle. Je pourrai même faire en sorte que tu ne sois plus malade et redonner la santé à ta mère mourante. Et puis… »

Avant même que Satan ait fini de parler, j'ai récité la prière de l’exorcisme en aspergeant l'eau bénite de Naju vers lui, « Au nom de Jésus Christ, je t’enjoins, Satan, de t'éloigner de moi et d'aller sous les pieds de Jésus », afin de l'empêcher de parler plus. Alors Satan a sursauté de frayeur et s’est enfui tout d’abord, puis il a commencé à parler aux diables très discrètement en chuchotant, mais je pouvais l'entendre.

Satan : Hé, vous tous, même les prélats se sont rangés à nos côtés en se joignant aux Francs-maçons, tandis que cette espèce de femme misérable est vraiment excentrique.

Le titre du livre n’est-il pas les Cinq Spiritualités? Si jamais le livre sort, beaucoup d'âmes que nous nous sommes efforcés de rassembler pour les conduire en enfers seront libérées. Nous devons donc nous débarrasser d'elle sans faute.

Quand son taux de potassium dans le sang s'élevait à 12,5%, nous aurions dû la tuer discrètement à ce moment-là. C’est bien regrettable que nous ne l’ayons pas éliminée alors, mais à présent, elle a une insuffisance cardiaque. En outre, son immunité, son niveau de saturation en oxygène et même son système nerveux autonome ont chuté au plus bas. Cela signifie que nous pouvons la tuer facilement. Si seulement cette espèce de femme misérable meurt, notre entreprise pourra réussir. Hâtez-vous simplement de lui couper le souffle. »

Un grand nombre de diables se sont rués sur moi et me jetèrent par terre. Ensuite ayant sauté sur moi les uns sur les autres, ils ont commencé à m'étrangler. Alors même que j'étais en train de mourir de suffocation, j'ai crié: « Seigneur! Comme ma vie est à Vous, je Vous l'offre. » Au moment où mon souffle allait s'arrêter, Notre Seigneur apparut et fit apparaître la lumière, Satan prit la fuite avec les diables en criant: « Je vais sûrement t’empêcher d’éditer le livre. Tu verras. »

Moi qui étais mourante, j’ai pu me relever après avoir reçu le puissant souffle de Notre Seigneur. Mon corps entier était recouvert d’hématomes et souillé de sang.

J'ai dû recevoir plusieurs fois le Sacrement des Malades au seuil de la mort à cause des séquelles de l'attaque des diables et des douleurs extrêmes que j'ai offertes au bénéfice des âmes qui recevraient des grâces à travers le livre des Cinq Spiritualités.

Ayant réussi ainsi tout juste à survivre, j’ai commencé à réviser les textes un à un en veillant la nuit pendant trois mois. Alors, l'attaque des diables très rusés devenait plus sévère que jamais.

Des mots et des phrases bizarres ont été mélangés entre les lignes quand je révisais les textes, même après avoir corrigé les textes correctement, ce qui a gâché toutes les phrases de la page. En outre, certains chapitres déjà achevés ont disparu. Par conséquent, j'ai dû faire beaucoup plus de sacrifices au milieu d’une bataille inimaginable contre les diables Or comme l’huile parfumé coulait sans cesse de ma tête qui me semblait exploser, j'ai fait de mon mieux pour terminer en temps voulu la publication du livre avant le 31e anniversaire des premières larmes de sang de Notre-Dame en passant des nuits blanches, tout en considérant que j'avais déjà bénéficié d’un sommeil profond.(La spiritualité de 'Sémchigo')

 

Message de Jésus, le 26 septembre 2017 (PDF)

Le 23 septembre, j'ai achevé la dernière correction des textes des Cinq Spiritualités et envoyé le manuscrit à une imprimerie. Mais même après cela, les attaques de Satan et des diables perduraient comme ils l'avaient affirmé auparavant: «Je vais t’empêcher à éditer le livre. Tu le verras. »  

Le 26 septembre 2017 à une heures du matin alors que j’éprouvais d’intenses douleurs, une sœur qui m’aide a demandé au Père (prêtre) de m’oindre spirituellement de loin avec la foi du centurion parce qu’elle pensait que j’allais mourir avant que le prêtre n’arrive.

Lorsque le prêtre est arrivé en toute hâte, qu’il m’a donné l’onction des malades puis m’a bénie, de l’huile de couleur dorée a jailli de ma tête en dégageant un parfum intense.

Aussi, ai-je dû offrir de souffrances extrêmes qui m'ont poussée au seuil de la mort, jusqu’avant la parution du livre. A l'aube du 26 septembre 2017,  j’ai dit en prière : «Seigneur! Il n'y a rien d'impossible avec Vous. Afin que  le livre sur les Cinq Spiritualités soit publié à bon ordre, je Vous confie tout cela.» Alors, j'ai entendu la paisible voix de Jésus.

Jésus : « Ma chère Petite Âme! Tout cela a été dur pour toi ! N’est-ce pas ? Mais maintenant, fais interrompre l’impression du livre que tu as remis à l’imprimeur et révises-le de nouveau. »

Le jour suivant, nous avons demandé à l’imprimeur d’arrêter l’impression en disant que nous payerons les indemnités. Heureusement il s'est avéré que l’impression du livre n’avait été faite qu’à moitié. Quand j'ai relu les textes que j’avais remis à l’imprimeur, j'ai été consterné de constater que les diables avaient interféré en mettant les textes du livre sens dessus dessous.

Par exemple, le terme « Bongheon» en coréen, qui signifie « consécration », était devenu « Bong mansinchangi doeot heon », (dans lequel l’on remarque que le mot « Bongheon » est divisé et, entre le mot divisé en deux syllabes, une phrase incomplète est intercalée signifiant « Bong est échoué à heon »). Ainsi, comme il y avait de nombreuses phrases qui ne traduisaient rien et qui induisaient la confusion, quel ne fut mon effroi !

 

Message de Jésus, le 29 septembre 2017 (PDF)

J’ai failli laisser le livre sur «Les Cinq Spiritualités» publier avec le texte touché par des erreurs à cause de l’interférence des diables. Mais, en réfléchissant que j’ai pu corriger toutes les fautes du contenu du livre à temps grâce à Notre Seigneur qui me l’a signalé personnellement, j’étais extrêmement ravie :

« O ! Mon Seigneur bien aimé !  Comment avez-Vous pu montrer une fois de plus à moi qui suis pécheresse Votre amour si merveilleux et profond. Comme ma vie est à Vous seul, Vous pouvez me servir comme votre instrument selon votre volonté.  A Vous seul, je rends le Louange et la Gloire !

Jésus : « Ma Petite Âme qui Me rend toute la Gloire ! Tout cela a été bien difficile pour toi, n’est-ce pas ? Les grâces seront multipliées à travers toute l’œuvre pour laquelle tu t’es donnée sans dormir ni te reposer. C’est pourquoi le Satan s’est acharné tellement dans l’intention de te tuer. Mais en offrant gracieusement toutes les adversités, tu as remporté la victoire à coup sûr sur lui. Je te remercie.

A cette époque où l’esprit du temps est divisé, Satan désire que le feu tombe sur ce monde. C’est pourquoi il s’est acharné avec ses efforts désespérés pour te tuer en transcendant même le temps et l’espace, mais enfin, je t’ai sauvée, toi qui résistais à Satan avec un esprit irréductible.

Nombreux sont ceux parmi mes enfants qui ont été pris au piège par Satan qui est rusé et maléfique, et qui marchent vers l’enfer en menant leurs vies dans le péché mais qui ne réalisent pas encore qu’ils sont dans le péché. Car Satan les entraîne à faire croire que ce qu’ils font est bon et a une vraie valeur.

Aucune âme ne qui ne reste pas éveillée ne saura faire le discernement. C’est pourquoi fais tout pour te hâter de diffuser à tout le monde les Cinq Spiritualités que j’ai réalisées à travers toi.

Tous mes enfants du monde très chers!
Il ne reste plus de temps pour tergiverser ou hésiter. Même les bergers qui veulent régner sur les hommes doivent se réveiller en hâte et accepter humblement les messages d’Amour que Je vous ai donnés en montrant sans cesse des miracles inouïs à Naju puis ils doivent les mettre en pratique et nourrir spirituellement les troupeaux de brebis qui leur ont été confiés afin que ces troupeaux de brebis pratiquent les Cinq Spiritualités.

Alors, ces nombreuses brebis qui les suivent avec confiance se développeront en pratiquant les Cinq Spiritualités et au dernier jour, elles prendront possession de l’arbre de la vie éternelle au Ciel.

Même si les dirigeants de l’Eglise n’acceptent pas Mes Messages d’Amour, et alors que de violentes vagues en furie menacent de balayer ce monde, les enfants qui Me suivent avec Ma Mère jusqu’au bout en s’armant des Cinq Spiritualités, ils entreront dans le Royaume de Dieu en recevant le chaleureux accueil de tous les Saints qui les acclameront et se jouiront du bonheur éternel avec ma petite âme à la place que je leur ai préparée à côté de Moi et de Ma Mère. »  

Référence : Julia Kim a mis au monde quatre enfants. Dans deux cas parmi ces naissances, bien qu’elle ait mis au monde ses enfants dans de grandes souffrances, ces douleurs étaient incomparables avec les douleurs d’accouchement dont elle avait fait l’expérience auparavant. Elle les a offertes gracieusement pour que les personnes qui liront ce livre se repentissent. Sa bouche et sa langue dont devenues douloureuses, se sont entièrement gercées et fissurées, cependant elle a offert ces douleurs vers le Haut pour la conversion des personnes qui jugent, condamnent, parlent mal des autres et sèment la zizanie.

Ce sont tout spécialement les douleurs offertes en réparation pour les péchés d’obscénité, d’avortement et d’homosexualité qui lui ont causé des hémorragies, ont fait saillir son anus l’empêchant en conséquence de s’asseoir. Même lorsqu’elle avait la moindre envie de faire ses besoins naturels, cela lui causait des pertes de sang de l’avant à l’arrière avec d’intenses douleurs. Ces douleurs continuaient sans cesse la faisant hurler pour la première fois de sa vie.

Les larmes sortaient abondamment de ses yeux pendant qu’elle se tordait de douleur. Mais au cœur de toutes ces graves souffrances, elle les a offertes selon la spiritualité de Sémchigo, c’est-à-dire comme si elle était aimée, et elle a prié : « Seigneur, enlevez toute les mauvaises habitudes des personnes qui vont lire ce livre. »

De plus, lorsque les démons l’ont frappée, elle a presque failli perdre connaissance mais elle n’a pas oublié de dire à ce moment-là la prière de l’exorcisme. Elle a offert toutes ces douleurs en sacrifice pour la gloire du Seigneur et de la Sainte Mère et pour la conversion des pécheurs. Elle se remit debout et continuait de travailler.

Outre cela et en raison de ses graves souffrances, les démons ont continué à l’attaquer sans répit et à la perturber, et elle a souffert d’une déchirure de deux ligaments de son poignet droit. C’est pourquoi elle a tant de mal à taper sur les touches du clavier de l’ordinateur. Malgré tout cela, elle a écrit de sa main en coréen le titre du livre sur les Cinq Spiritualités et de chaque chapitre, premier chapitre, « les Prières de la Vie », deuxième chapitre, « Sémchigo », troisième chapitre, « La spiritualité de la vie consacrée »  quatrième chapitre, « La spiritualité de Amen » et cinquième chapitre, « C’est de ma faute ».

Même en portant un masque d’oxygène, la saturation d’oxygène baissait jusqu’à 87 pour cent et elle devait porter ce masque d’oxygène vingt-quatre heures sur vingt-quatre même au fort de l’été en recourant à une respiration abdominale tout en travaillant pour éditer ce livre. Quand elle recourait à la respiration abdominale, cela accroissait de graves souffrances à la tête et au cœur au point de la rendre inconsciente. Cela signifie qu’elle a même offert sa vie en sacrifice au Seigneur pour Sa gloire.

A sa grande surprise, lorsque tous les livres sont arrivés à Naju après avoir été imprimés et reliés, toutes ses souffrances qui lui causaient de graves hémorragies mouillant ses sous-vêtements de l’avant à l’arrière, bien que son utérus ait déjà été retiré, se sont arrêtés. En voyant ces souffrances sans fin provenant du plus grand amour et des sacrifices de Julia, la Petite Ame, Notre Seigneur a promis de sauver les âmes qui accepteraient les Cinq Spiritualités en les mettant en pratique sans remettre en question leur passé.

 Le livre texte intégral en coréenne sur "Les Cinq Spiritualités"

 

Le livre sur "Les Cinq Spiritualités" en français
: Ce livre est les extraits du texte intégral en coréenne.

 

Message du 22 octobre 2017

Mes douleurs se sont aggravées depuis que j’ai participé consécutivement aux réunions de prière. En faisant l’offrande intégrale de mes souffrances qui étaient les affres de la mort, j’ai participé à la retraite qui s’est tenue à Dae-Jeon, une ville en Corée, en priant le Seigneur : « Que je vive ou que je meurs, j’appartiens au Seigneur ! » Vers 19h00, le Père Francis Su a célébré la Messe avec le Père Chang et le Père Alexandre pendant la retraite.

J’écoutais l’homélie dans une antichambre au milieu de souffrances. A mon grand étonnement, j’ai vu la figure du saint Jean-Paul II portant une mitre et un vêtement sacerdotal blancs avec, à sa droite, le corps pastoral du Pape, au lieu du Père Su même si la voix était bien celle de ce dernier.

Je n’arrivais pas à croire ce que je n’ai vu que pendant un moment, mais j’ai pu voir le visage sans cesse. Je pensais en moi-même : « Il n’y a que moi qui peut voir ? », alors j’ai demandé à Sœur Catherine et Philippe qui étaient avec moi de le regarder. Eux aussi virent le même visage que celui que je voyais. « Oh, comment cela peut-il se faire ? »Nous étions tous les trois si surpris que nous l’avons reconfirmé à plusieurs reprises. A ce moment-là, soudainement, j’ai entendu la voix de la Sainte Mère qui murmurait à mon oreille.

La Sainte Mère : “ Ma Petite Ame bien-aimée, mon bébé ! Mon adorable enfant qui offre gracieusement des souffrances extrêmes qui sont comme un déchirement et un déterrement de la chair vivante d’une nature humaine t’enfonçant jusqu’au seuil limite de la mort pour le repentir ne serait-ce que d’une seule âme en plus, mais qui te montre joyeuse devant tout le monde avec un sourire radieux, cachant tes souffrances et avec le cœur qui se sacrifie lui-même pour le bien des autres je te remercie ! C’est pourquoi tu es la fleur de consolation de mon fils et la mienne.

Ma fille bien-aimée! Mon fils adorable, le Pape saint Jean-Paul II que je peux fixer du regard sans ressentir aucune peine, il est là, à mes côtés, en train d’intercéder pour Naju. Il a essayé d’obtenir la reconnaissance de Naju pendant son règne afin de suivre pleinement mon Fils ainsi que mon souhait pour sauver même le plus abject des pécheurs.

Cependant il n’a pas pu le réaliser à cause de ceux qui sont dépravés. C’est pourquoi il est descendu avec d’autres saints en cet endroit où ils sont en train de proclamer : « Revêtons les Cinq Spiritualités » afin d’être avec vous durant toute la Messe, unis avec le Père François Su que j’ai choisi personnellement.

Maintenant les Bergers doivent prendre conscience que les calamités qui ont lieu dans toutes les parties du monde sont le signe qui signifie l’approche du châtiment et ils doivent rester éveillés.

Cependant, de nombreux bergers qui sont supposés mener les troupeaux de moutons sur le droit chemin ne considèrent ces désastres que comme des événements accidentels chantant avec une confiance excessive pour des temps paisibles et avec nonchalance détournant leur face de la vérité en ne faisant qu’approuver tacitement les fausses rumeurs, ce qui taillade brutalement et cruellement les Cœurs de mon Fils Jésus et le Mien.

Oh, comme je suis triste ! A cause de ceux qui disent des mensonges en embrouillant la vérité et couvrent leurs fautes mais qui réprimandent les autres ; même nombre de mes enfants innocents deviennent sourds et aveugles en se laissant dupés à cause de leurs rumeurs malveillantes. J’ai ressenti des douleurs extrêmes dans mon cœur comme s’il était déchiré en mille et dix-mille morceaux.

A présent, ce monde et même l’Eglise que Mon Fils Jésus a construit sur Pierre a été infecté d’erreurs et il est déjà parvenu au bord d’un précipice de destruction, c’est pourquoi cette Mère que je suis, Prophète céleste, j’ai préparé et nourri personnellement avec Mon Fils Jésus la Petite Ame. Ainsi, vous aussi, vous devriez être nourris par elle, devenir comme elle.

Elle est toujours en train de mourir sur la Croix du Mont Calvaire avec Mon Fils Jésus, vomissant le cri perçant de l’agonie. Malgré tout, elle offre gracieusement ses souffrances de la double mort d’un cœur joyeux en disant que ce sont des douleurs qui apportent l’espérance pour la conversion et la guérison des pécheurs qui s’attirent le châtiment des ténèbres, du feu et du sang. N’est-ce pas ?

C’est parce que la colère de Dieu le ne peut s'empêcher d'envoyer le châtiment en un rien de temps, en raison de l'offense contre Dieu par les péchés de ce monde embourbés dans une immense dégradation.

Mes enfants très chers!
J'espère qu'au moins vous qui dites me connaître, vous ne vous ferez pas de souci pour demain ou ne vous inquièterez pas de l’avenir d’une manière humaine mais que vous accomplirez la mission qui vous est confiée dans votre seul et unique endroit irremplaçable.

Si le nombre des âmes qui sont nourries par la Petite Ame (Julia) augmente de plus en plus et si elles s’arment des Cinq Spiritualités en les mettant en pratique, les souffrances de la Petite Ame seront allégées et les démons qui envahissent ciel et terre cherchant l’opportunité de tuer la Petite Ame afin de faire tomber ce monde en ruine seront vaincus et s’enfuiront. Alors ce monde sera purifié et Dieu le Père enverra une coupe de bénédictions au lieu d’une juste coupe de colère’’.

Ce n’est que plus tard que j’ai appris qu’en ce jour on célébrait la fête de saint Jean-Paul II.

 

Message de Jésus, le 5 novembre 2017

J’étais alors épuisée, incapable même d’ouvrir les yeux, accablée de nombreuses souffrances à partir du moment où j’ai décidé de rédiger le livre sur les Cinq Spiritualités. Je me suis effondrée dans un état d’épuisement total après avoir subi des épreuves indescriptibles. J’ai eu une expérience proche de la mort surtout pendant que je travaillais.

Comme mes souffrances s’intensifiaient au point que j’étais incapable de travailler, on m’a fait un bilan-médical. A la consternation de tous, mon niveau de potassium atteignit 12.5 ce qui représente le chiffre de potassium que l’on trouve dans des cas ordinaires seulement chez les morts (Le taux normal de potassium étant entre 3.5 à 5) et ma saturation d’oxygène baissa à 82 %(Le taux normal étant de 95 à 100%).

Puis le système nerveux autonome qui contrôle tous les organes du corps ne fonctionnait pas bien, il était au seuil de l’état le plus critique.

D’autre part, ont suivi une insuffisance cardiaque et de l’asthme et mon anus a fait saillie de manière excessive puis les parties privées de mon corps se déchirèrent et se détachèrent, se mirent à saigner (en réparation de la fornication). Tout cela a rendu plus difficile mes mouvements. De plus, la température de mon corps est tombée à 22.3 degrés ce qui dépasse nos connaissances médicales courantes. Pendant ce temps, les démons continuaient de m’attaquer au-delà de toute description.

En préparant la réunion de prières du premier samedi de novembre, je continuais de souffrir péniblement. J’ai offert en sacrifice mes souffrances, des douleurs extrêmes aux parties privées de mon corps ; mon anus se déchira puis se détacha en saignant en réparation pour les péchés d’obscénité, d’avortement et d’homosexualité.  Mais mon cœur était rempli de joie croyant que les pèlerins venant à Naju se repentiraient et seraient guéris à travers mes souffrances. Comme je suis heureuse !

En plein milieu de la réunion de prière, le 4 novembre, le premier samedi du mois, j’ai été accablée de douleurs et j’ai alors reçu le sacrement des malades dans une antichambre. Malgré tout cela, alors que je m’apprêtais à sortir de la pièce pour témoigner devant les pèlerins, tout à coup, j’ai eu un infarctus du myocarde.

Comme j’avais mal à respirer, j’ai pensé que j’allais mourir mais j’ai prié en le transformant en prière : « Seigneur, je Vous en prie, guérissez les pèlerins qui ont de graves maladies du cœur (à travers mes souffrances) aujourd’hui ! J’ai pris de la nitroglycérine (un médicament utilisé pour traiter les douleurs à la poitrine) en le gardant sous ma langue puis je suis allée vers la tribune en priant : « Seigneur ! Je m’offre entièrement à Vous que je meurs ou que je vive ! »

Note : les personnes qui prennent ce médicament, la nitroglycérine, qui est une source explosive entraînant très rapidement la dilatation des vaisseaux sanguins savent bien qu’il ne faut pas bouger mais plutôt se reposer jusqu’à ce que le corps ait absorbé le médicament. Cependant, Julia Kim qui confie tout au Seigneur et à la Sainte Vierge est montée sur l’autel dès qu’elle eut mis le médicament sous sa langue offrant ainsi gracieusement son agonie qui saisissait son cœur et son corps entier.

J’étais à moitié consciente tout en éprouvant des douleurs, j’avais presque perdu connaissance, cependant dès que le médicament qui était sous ma langue eut fondu, je me suis mise à parler aux pèlerins en m’épuisant pour donner mon témoignage tout en faisant des efforts désespérés. Une fois terminé, des douleurs aigues envahirent ma tête comme si elle allait exploser le plus tôt possible. On m’a administré une deuxième fois l’extrême onction. Mon corps commença à se pelotonner tout en me faisant souffrir. Alors le prêtre m’administra à nouveau l’onction.

Vers trois heures, je me suis mise à crier du fond de mon cœur vers le Seigneur : « O mon Seigneur bien-aimé qui est mon tout ! A présent, j’ai l’impression que je vais mourir dans de brefs délais, mais je Vous offre volontiers toutes ces souffrances innombrables que j’ai endurées pour la rédaction des Cinq Spiritualités.

Alors, je Vous en prie, accordez à vos enfants qui sont réunis ici aujourd’hui la grâce du repentir. Tout spécialement en ce mois consacré à tous les morts, je Vous serais reconnaissante d’emmener au Ciel les âmes des familles et des proches des pèlerins ainsi que celles pour lesquelles ils sont en train de prier si ces âmes étaient au Purgatoire. Si Vous l’acceptez, je vais faire réparation à leur place. A ce moment-là, Jésus qui était revêtu d’un manteau vint à mes côtés avec une allure charitable. Je commençais à me lever mais je suis tombée avec des douleurs. Jésus me regarda en pitié et me dit :

Jésus : “Ma Petite Ame qui aime ton prochain plus que toi-même ! N’es-tu pas effrayée ou affligée par les souffrances que tu endures au bord de la mort ? ”

Julia : “Je suis heureuse avec mes souffrances parce qu’elles apportent l’espoir qu’une seule âme de plus se repente. Mais parfois, je désire être en bonne santé. Parce que je ressens souvent des difficultés et je suis désolée d’avoir à demander l’aide d’une personne lorsque je souffre. D’ailleurs, il me reste beaucoup de travail à faire pour le Seigneur mais que je n’arrive pas à faire.”

Jésus : « Je vois. S’ils collaborent avec toi du fond de leur cœur en accomplissant le travail que tu fais, ils recevront la même récompense que la tienne et partageront la joie avec toi à côté de Ma Mère et de Moi-même au dernier jour. Comme je l’ai déjà dit, aider Ma Petite Ame, cela revient à M’aider Moi-même. Ainsi, cela signifie qu’ils pourront jouir du bonheur éternel avec toi aux côtés de Ma Mère au dernier jour, n’est-ce pas ?

Ma pauvre fille, Mon enfant chéri!
Comme cela a dû être dur pour toi de les voir aussi désobéissants que les Israélites. Mais finalement ils vont se réveiller et se joindre à toi d’un cœur reconnaissant. Cependant, s’ils ne se réveillent pas, c’est leur part, alors ne te fais plus de peine. Dieu le Père ne t’a-t-Il pas dit que même lorsque tu ne fais que respirer, tu joues un rôle significatif pour sauver de nombreuses âmes ? »

Julia : « Je ne suis qu’une pècheresse indigne. Mais mon Jésus bien-aimé qui est mon tout ! Cette pècheresse bien qu’elle soit indigne Vous implore à nouveau. Bien que ces douleurs me mènent à deux doigts de la mort, je souhaite que Vous permettiez aux âmes du Purgatoire, tout spécialement aux âmes des familles des pèlerins de Naju et de leurs parents qui sont réunis ici malgré toutes sortes de persécutions et aussi aux âmes pour lesquelles ils ont prié, d’aller au Ciel en ce mois consacré à tous les morts. »

Jésus : “Dans ce monde actuel, même la majorité des membres du clergé, des religieux et des enfants qui ont été spécialement appelés gardent les portes de leur esprit verrouillées, bloquant l’entrée avec leurs propres connaissances sont balayés par les vagues violentes de leur amour dénaturé.

Cependant, soi-disant qu’ils Me font connaître au peuple tout en se préoccupant de fausses spiritualités qui dissimulent leur hypocrisie et leur avidité, ils te persécutent avec une ruse calomnieuse, toi qui Me rend témoignage avec une fidélité incomparable. Dans ce sens, ce monde est devenu atroce et misérable faisant bloc au salut.

(Note : Peu à peu cela s’imbibe dans leur esprit et ils ne font confiance qu’en eux-mêmes comme l’eau qui pénètre discrètement, alors ils renversent leur prochain en procédant à des attaques astucieuses et calomnieuses.)

Néanmoins, tu as accepté les obstacles étant des mesures extrêmement injustes comme un cadeau pour accélérer l’acquisition des saintes vertus, en offrant volontairement les souffrances de la double mort qui te submergent à tous les instants pour leur salut en avançant avec un esprit courageux sans hésitation. C’est pourquoi, comment pourrais-je refuser ta supplication ? Puisque tes souffrances unies à mes souffrances étaient si intenses aujourd’hui, je sauverai dix-mille trois âmes(les 10,003 âmes) du Purgatoire comme tu le désires. Regarde à présent ! ”

Jésus me montra des tombes innombrables puis je vis des bouts de bois posés devant ces tombes.

Jésus : « Souffle sur ces tombes »

Julia : « Quoi donc ? Moi ? »

Jésus : « Oui, tu as toujours bien fait ce que je t’ai demandé de faire, c’est pourquoi je te demande de souffler à nouveau. Tu l’as déjà fait auparavant, n’est-ce pas ? A ce moment-là, tu as pu bien voler parce que tu as fait ce que je t’ai demandé. Sur le chemin, il y avait tant de tombes et je t’ai demandé de “souffler sur les tombes.’’  

Et lorsque tu as soufflé sur les tombes, comme cela t’avait été ordonné, les tombes se sont ouvertes. Puis lorsque tu as soufflé à nouveau, les os se sont rejoints en faisant un grand bruit. Ensuite, lorsque tu as soufflé sur les os, ils se sont recouverts de chair et finalement lorsque tu as soufflé sur eux, ils se sont mis à respirer. Ils sont revenus à la vie, ont été sauvés et sont allés au Ciel. Tu t’en souviens ? »

Julia : « Bien sûr, je m’en souviens clairement comme si cela venait juste d’avoir eu lieu hier. Mais comment le Seigneur et la Sainte Mère ont-ils pu confier cette grande œuvre à une pècheresse indigne comme moi ? »

Jésus : «  Ne t’ai-Je pas déjà dit que Je t’ai préparée ? Je t’ai mis à l’épreuve vraiment de nombreuses fois. Mais tu ne M’as déjà déçu pas même un seul instant. A présent, souffle, vas-y ! »

Je me mis à souffler de toutes mes forces sur les tombes innombrables. C’est alors que tous les bâtons noirs qui étaient couchés devant les tombes disparurent et, à leur place, se dressaient des croix lumineuses. A ce moment-là, Jésus éleva ses mains et bénit les tombes en disant :

Jésus : « Aujourd’hui Je vais donner une absolution complète sur les réparations inachevées de ces âmes (les 10,003 âmes) du Purgatoire grâce aux supplications de la Petite Ame. Voilà toutes les âmes que tu as sauvées aujourd’hui ! »

Julia : « Jésus, mon Seigneur, je sais qu’elles ont été sauvées. Mais il ne m’a pas été donné de voir de mes propres yeux leur tombes s’ouvrir ou bien leurs âmes s’élever au Ciel. »

Jésus : « Je leur ai accordé le pardon pour leurs pénitences inachevées grâce à ta supplication sanglante, c’est pourquoi leurs âmes se sont purifiées et des croix lumineuses ont été érigées, n’est-ce pas ?

Elles ont déjà été élevées au Ciel escortées par les anges. Toutefois, veux-tu vraiment le voir de tes propres yeux ? »

Julia : « Oui, je le veux. Pourriez-Vous me le reproduire ? »  

Jésus : « Oh, quelle adorable et charmante enfant favori, mon enfant! Devrais-Je te le montrer en le reproduisant? »  

Julia : « Oui, j’aimerais bien. »

Aussitôt après ma réplique, ces innombrables tombes s’ouvrirent et un grand nombre d’âmes émergèrent de leurs tombes. Capturée par la scène, je m’exclamais spontanément. Les âmes montaient au Ciel comme des papillons escortées par les anges. Ils étaient si nombreux qu’on ne pouvait pas les compter.

« Oh, mon Amour, mon Tout ! Qui suis-je, moi cette pécheresse, pour que Vous m’aimiez tant ? Même au cœur des souffrances d’agonie, mon cœur qui va vers Vous est aussi joyeux comme cela. Que devrais-je désirer de plus que cela ? Vous seul êtes ma joie, mon espoir et mon tout ! Même si le poids des souffrances pèse lourd sur moi, mon cœur est plein de joie comme cela. C’est le repos et la paix de cette pécheresse. Chaque fois que c’est nécessaire, Vous nous accordez autant de grâces que nous en avons besoin. Vous êtes l’amour éternel pour chacun de nous. »

Ce n’est qu’après avoir rencontré Jésus que j’ai repris conscience et j’ai pu rencontrer les pèlerins pendant le temps de rencontre pour partager l’amour de Dieu avec eux.

Ses douleurs reçus pendant Julia est en train d'écrire le message