1985

1986

1987

1988

1989

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2005

2006

2007

2008

2010

2011

2014

2015

2016
 


18 avril 2014

-Pour que les enfants du monde soient parfaitement armés des Cinq Spiritualités que tu as proclamé à NAJU, propage-les  et répands-les au loin. Ceci est la dernière arme par lequel ils seront sauvés.

 


Message du 18 avril 2014
Messages d’Amour de Dieu le Père reçus par Julia Kim à Naju, Corée (le Vendredi Saint)

Mes douleurs s’intensifiaient depuis le Mercredi des Cendres (5 mars, 2014) premier jour du Carême. Ce Vendredi Saint à 3 heures de l’après-midi, quand la procession du Chemin de Croix commença, j’étais envahie de douleurs aiguës incluant des douleurs abdominales, en réparation des péchés de l’avortement. À la 11ème Station, je méditais sur la scène des soldats clouant violemment Jésus, au milieu de la foule en vociférant avec mépris et Le couvrant de ridicule. Je ressentis de douleurs intenses dans mon cœur. Soudain, j’entendis des coups de marteau cognant si fort, avec un bruit si perçant, que j'eus l'impression que mon tympan allait s’exploser.

Je Je fis une prière fervente  : « O Seigneur, comme je participe aux douleurs du Seigneur, veuillez sauver ces enfants. »  Immédiatement, je sentis que mes mains et mes pieds étaient transpercés et mes os broyés. Je hurlais très fort sans m’en rendre compte, perdis connaissance et je m’écroulai.

Je me relevai avec difficulté aidée de quelques personnes qui étaient autour de moi et je me sentis si étourdie que je demandai : « Où suis-je? » Entre-temps, mon abdomen enflait tellement en réparation pour les péchés d’avortement que je ne pouvais me tenir debout. Avec mon corps penché vers l’arrière et soutenue par les autres, je marchai avec beaucoup de difficultés vers la 12ème Station.

À la 12ème Station où Jésus restait crucifié, élevé sur la Croix, un soldat romain perça le côté droit du Seigneur avec une lance et la pointe pénétra son cœur. Comme je participais aux douleurs du Seigneur, je me suis mise à hurler très fort encore une fois puis je m’écroulai. Je criai : « O Dieu Père! Recevez mon âme indigne et sauvez ce monde. »

Dieu le Père : « Mon amour, ma petite âme qui lutte de toute ton âme et de toutes tes forces jusqu'à l’épuisement, rapproche-toi de moi. Tu es vraiment l’étoile brillante du matin, puisque tu désires seulement le salut du monde et le repentir des pécheurs, en t’offrant tout  à moi, sans te soucier du qu’en dira-t-on. »

Julia : « Je suis vraiment indigne, insignifiante et une misérable pécheresse. Parfois, j’aurais voulu m’enfuir. Néanmoins, si j’ai pu faire quelque chose de bien, c’est parce que j’ai fait ce que j’avais à faire . »

Dieu le Père : « Tu t’abaisses toujours en disant que tu es indigne et insignifiante. Tu ressembles à Marie, que tu appelles « Maman », dans cette humilité qui ne se vante pas de la perfection des vertus que tu as déjà atteinte. Tu as tout abandonné et tu as fait le choix d’être traitée cruellement. Tu as même offert ces horribles souffrances pour que les prêtres qui courent sur le chemin de l’enfer soient sauvés, sans même abandonner une seule âme.

A quoi d’autre tes prières d’amour, accompagnées de renonciations et de sacrifices, peuvent-elles être utiles, sinon à accorder de véritables bénédictions aux ennemis?

Malgré cela, tu confesses les choses les plus insignifiantes chaque jour, venant à moi sans défaut, sans tâche ou fausseté. Mon petit enfant! Tu offres gracieusement et continuellement tes graves douleurs en sacrifice et en réparation pour m’amener toutes ces âmes que je t’ai confiées au ciel en les sanctifiant pour qu’elles deviennent de petites âmes et pour la conversion de ces personnes têtues comme les Israélites. C’est pourquoi je te nomme « petite âme qui lutte de tout son cœur et de toutes ses forces jusqu'à l’épuisement.

Même ces enfants que j’ai spécialement appelés pour t’aider à la tâche du salut du monde blessent mon cœur car ils ne peuvent pas renoncer à leur égo, mais par tes sacrifices et tes prières pleines d’amour, ils changeront éventuellement et t’aideront à sauver de nombreuses âmes.  Alors, ne te fais pas trop de  reproches. J’ai quelque chose à te montrer; veux-tu le voir? »

Julia : « Oui, veuillez me le montrer. »

Dieu le Père : « Bien , regarde maintenant. »

Aussitôt qu’IL eut fini de parler, j’étais éblouie par une vision éclatante se déroulant devant moi. Je vis le trône de Dieu Père, brillant et rayonnant de lumière. Dieu Père, qui me tenait par la main, avait une long barbe, éclatante de lumière. En un rien de temps, IL était assis sur le trône et me regardait avec un sourire. A sa droite, Jésus souriait de joie, me saluant de sa main droite, et à côté de Lui, la Sainte Mère m’accueillit avec un sourire.

Il y avait aussi de nombreux Anges et Saints parmi lesquels ceux dont je ne connaissais pas les noms qui m’acclamaient et me faisaient bon accueil;  en particulier, Saint André Kim Taegon, Saint François d’Assise et Saint Pio de Pietrelcina qui inclinèrent la tête en signe d’ approbation. Le Pape Jean Paul II et l’Archevêque Giovanni Bulaitis étaient comblés de joie et me saluèrent.  Le Père Santos qui avait été témoin du Premier Miracle Eucharistique à Naju et le Père Philip Su qui avait aussi visité Naju,  souriaient.

Dieu Père m’envoya un ange pour me faire visiter les lieux magnifiques du ciel. A un endroit il y avait beaucoup de livres empilés et, à côté, plusieurs Arbres de Vie. Parmi eux se trouvait un grand livre placé sur un magnifique plateau  couleur de jade. La lumière brillante et colorée qui émanait du grand livre était absolument magnifique. C’était le Livre de Vie. En plus, il y avait plusieurs autres livres  emplilés qui étaient les livres des péchés et ils étaient innombrables.

L’ange : « Quand ceux qui sont purifiés avec le Sang de l’Agneau sont parfaitement armés des Cinq Spiritualités et vivent selon les Paroles de Dieu, ils produiront des fruits sur l’Arbre de Vie et leurs noms seront enregistrés dans le Livre de Vie. Cela signifie qu’ils vivront au Ciel.

En revanche, tous les péchés de ceux qui ont violé les Dix Commandements, commis des avortements ou des meurtres, et spécialement ceux qui ont donné libre cours à critiquer leurs voisins, les calomniant, causant des désaccords avec des mensonges et influençant les autres à commettre des péchés sont enregistrés dans les livres des péchés. Quand le Seigneur les jugera au dernier jour, IL annoncera les châtiments dépendant des péchés enregistrés dans les livres sans omettre un seul.  Le seul lieu qu’ils occuperont sera une mer de feu et de soufre où grouillent des asticots.

(L’ange me montra un autre lieu et me dit) Dieu, qui est AMOUR, ne sera pas un juge même à l’égard du plus mauvais pécheur s’il se repent. IL ouvrira la porte de la miséricorde toute grande et le laissera entrer. Mais ceux qui refusent d’entrer par cette porte de la miséricorde largement ouverte jusqu’au dernier moment, ils devront passer par la porte de la justice.»

Au ciel, ni lumière électrique, ni soleil est nécessaire, puisque la belle et brillante lumière émanant de Dieu, Lui qui est Lumière, remplit et illumine le Ciel.  L’ange me demanda de regarder l’eau de la source aussi claire que le crystal, éclatante de lumière. L’eau de vie de la source qui ne tarit pas dans l’éternité, coulait. L’ange m’offrit un verre d’eau, que je bus.

Elle avait exactement le même goût que l’Eau de Grâce de Naju que la Sainte Mère nous a donnée. Alors que je m’apprêtais à me pencher vers lui pour lui dire « merci », l’ange dit :

L’ange : « Ne faites pas cela. Je ne suis pas plus qu’un serviteur travaillant pour Dieu, tout comme vous, les prophètes et les personnes qui suivent les Paroles enregistrées dans ce Livre.  Adorez Dieu seul. »

Quand l’ange eût fini de parler, Dieu le Père dit :

Dieu le Père : « Ma petite âme bien-aimée! Je t’ai déjà ranimée de la mort plusieurs fois pour me servir de toi et t’envoyer dans le monde.  Toutefois, je suis maintenant las de ces enfants du monde qui n’écoutent pas Mes Paroles.

Regarde ce monde qui est tombé dans un désordre extrême. Aussitôt qu’IL eût fini de parler, la vision misérable de ce monde se déploya devant moi.

Le monde était dans les ténèbres. Déjà dans ce monde, les principes moraux et les lois naturelles étaient bafoués et les péchés d’obscénité étaient commis jour et nuit par des hommes et des femmes de tous âges, ignorant même les liens sanguins. La scène était si dégoûtante qu’elle me donna des frissons. Je ne pouvais plus garder les yeux ouverts.

De plus, les péchés de calomnie débordaient entre hommes et femmes de tous âges, les riches et les pauvres, les nobles  et les gens de basse condition. Le démon de la division faisait le va-et-vient pour inciter les gens à porter des jugements irréfléchis et à diffamer les autres.

Quand les gens calomniaient, jugeaient et causaient des discordes, des asticots sortaient de leurs bouches. Ils se multipliaient rapidement dans leurs bouches et se collaient aux autres personnes en grouillant autour d’elles. C’était répugnant.  Voyant cela, les démons sautaient  avec une grande joie. C’était tellement écoeurant et horrible que je me mis à hurler.

D’autres nombreux péchés étaient aussi commis mais les plus graves étaient ceux d’obscénité et de critiques irréfléchis. A cause de ces péchés, beaucoup de personnes se précipitaient vers l’enfer au lieu du purgatoire. Peu de gens était sur le chemin du purgatoire mais le chemin menant en enfer était rempli par une foule de personnes alignées.

Les riches s’efforçaient par tous les moyens d’augmenter leurs possessions; ceux qui étaient haut-placés dominaient et essayaient de grimper plus haut sans limite. Les arrogants devenaient encore plus arrogants sans savoir qu’ils l’étaient. Les péchés de jalousie, de haine, de diffamation causant des conflits étaient commis sans arrêt. Je voyais ces gens faisant la course entre eux aller vers l’enfer sans même savoir qu’ils se dirigeaient vers l’enfer.

Je me sentis très angoissée. Puis, Dieu le Père dit : Dieu le Père : « Que ferais-tu de ce monde? Veux-tu continuer a regarder ce monde qui tombe dans le chaos ou veux-tu envoyer un châtiment? »

Julia (en pleurs) : « C’est devenu un monde qui mérite certainement un châtiment. Toutefois, regardez le Pape qui est une âme humble, ceux qui ont le même esprit que lui et toutes ces petites âmes qui prient à Naju. Je vous en prie, n’envoyez pas de châtiment. »

Dieu le Père : « Oui, à cause d’une petite âme comme toi, qui travailles de tout ton cœur et de toutes tes forces et parce que tu es obéissante avec un cœur plein de joie et une extrême dévotion, je n’enverrai pas de châtiment.

Je désire envoyer un châtiment sur ce monde envahi de péchés mais parce que ma petite âme, qui a sacrifié sa vie sans ménager ses efforts et en qui j’ai une très grande et précieuse confiance, me supplie ardemment  dans les  larmes, je n’ai pas le cœur à abaisser ma main de justice qui est levée bien haut.

Si tu veux que le monde soit sauvé, retourne encore une fois dans ce monde et travaille pour la conversion des pécheurs. Pour que les enfants du monde soient parfaitement armés des Cinq Spiritualités que tu as proclamé à NAJU, propage-les  et répands-les au loin. Ceci est la dernière arme par lequel ils seront sauvés. Comme Mon Fils et Marie l’ont dit avec inquiétude, les prières de vie qui sont offertes avec une profonde dévotion, armées des Cinq Spiritualités, sont les plus sublimes prières qui comblent l’abîme entre Ma Grandeur et votre insignifiance et qui vous permettront d’atteindre le Ciel comme une âme humble.

Comment une âme peut-elle être sanctifiée en restant sans mouvement assise et en récitant des formules de prières d’une manière superficielle? Les prières de vie, qui peuvent être offertes avec une profonde dévotion à chaque moment lorsqu’on est éveillé, sont des prières complétées par ma Miséricorde infinie à travers votre amour entremêlé de sacrifices et de réparations durant toute les journées de votre vie. Alors, ne t’inquiète pas du tout mais lève-toi, pars dans le monde et fais-le savoir. »

Julia : « Père, je ne veux pas. Je ne veux pas retourner dans le monde. De nombreuses personnes et même des prêtres commettent des péchés, parce que je suis si indigne. Si je ne suis pas là, ils ne commettront pas de péchés à cause de moi. »

Dieu le Père : « Mon enfant! Grâce à la présence d’une petite âme comme la tienne,  je n’ai pas envoyé de châtiment sur le monde. Si tu ne retournes pas dans le monde, je n’ai pas d’autre choix que d’envoyer le châtiment. Je connais très bien tes souffrances mais cesse de te conduire comme un enfant gâté et retourne dans le monde. »

Julia : « Malgré ca, je ne veux pas. Je suis trop indigne. Je ne peux même pas faire le travail que je voudrais accomplir. »

Dieu le Père : « Mon bébé, même quand tu respires seulement, tu joues un rôle important pour le salut de nombreuses âmes, et tu sais bien que cela se réalise par les prières sublimes des Cinq Spiritualités. Alors, pourquoi restes-tu si têtue?  Ne sais-tu pas que, par tes souffrances de réparation, aujourd’hui, de nombreuses âmes seront sauvées en recevant la grâce de se convertir? »

Julia : « Père, je ne suis qu’une pécheresse indigne. »

Dieu le Père : « Oui, oui, c’est parce que tu as travaillé en confessant que tu es vraiment une pécheresse que j’ai fait appel à toi, en qui j’ai mis toute ma confiance, toi qui m’est précieuse et qui fait des efforts de tout ton cœur et de toute ta force jusqu'à l’épuisement.»

Julia : « Alors, puisque je suis si indigne, y a-t-il un autre prêtre pour me guider? »

Dieu le Père : « Si les prêtres étaient vraiment éveillés, le monde aurait été différent. Depuis ton enfance, Mon Fils t’a guidé par Sa présence invisible et quand tu te préparais à mourir à cause du cancer, Mon Fils t’a sauvé de la mort. Est-ce qu’IL ne te guide pas continuellement, même jusqu'à présent?

Qui dans ce monde peut- être mieux que Mon Fils? Ne t’inquiète de rien mais retourne dans le monde et répands encore plus vigoureusement les Cinq Spiritualités, complétées par ta vie façonnée dans des charbons ardents de la douleur et répands spécialement  les prières de vie. Aussi, dès maintenant, les prêtres doivent prendre en main activement la proclamation des prières de vie et fortifier le peuple à faire de même. Reçois maintenant la Lumière de Ma Miséricorde. »

La Lumière brillait sur moi. A ce moment-là, le rideau noir fut déplacé et la porte du ciel s’ouvrit. La Lumière de Miséricorde se répandit et illumina chaque personne qui priait sur le Chemin de Croix de la montagne de la Sainte Mère. Dieu Père reprit la parole :

Dieu le Père : « Annonce ce message au clergé, aux religieux, et aux laïcs qui ont été spécialement appelés pour le salut des enfants dans ce monde. »

Julia : « Oui! Père! »

Dieu le Père : « Tu sais bien qu’il était dit que personne ne connaît ni le jour, ni l’heure, même pas les anges ni Mon Fils. Ceci est vrai. Si les gens n’écoutent pas Mes Paroles, ni les Paroles que Mon Fils Jésus et Marie ont souvent répétées en montrant des miracles incommensurables et sans précédent et ne s’éveillent pas, chantant la paix et la prospérité, Ma Main droite déjà levée bien haut s’abaissera et le monde deviendra une mer de feu.

Tous les enfants ne doivent pas oublier que Sodome, Gomorrhe et les villes avoisinantes étaient couvertes de feu sulfurique et que quand Noé construisit son arche, tous ceux qui, jusqu'à la fin, n’écoutèrent pas Mes Paroles transmises par Noé, furent submergés dans le déluge.

Si le monde ne se repent pas, ne peut se libérer des péchés d’obscénité et continue à s’engager dans des critiques, la diffamation, incitant aux conflits avec des mensonges et de fausses accusations,  même si ma petite âme crie de tout son cœur et de toutes ses forces jusqu'à s’écrouler d’épuisement, les asticots qui sortent de leurs bouches grouilleront dans chaque vallée.

En enfer, peu importe le temps que les asticots mettront à les grignoter, le châtiment n’aura pas de fin; les asticots ne mourront pas dans le feu éternel et le feu ne s’éteindra jamais.

Puisses-tu comprendre clairement et parfaitement que Moi, le Dieu de Miséricorde, Je vous donne une chance de plus pour atteindre la victoire avec amour et en union avec ma petite âme qui travaille de tout son cœur et de toute sa force jusqu'à ce qu’elle s’écroule d’épuisement.

Devenez les consolateurs de Ma petite âme qui est ma plus précieuse et ma plus confiante fidèle, pour que chacun dans le monde soit sauvé. Faire ainsi est vraiment le chemin pour me consoler.

Elle, qui a été appelée pour remplir un grand rôle dans le salut du monde, est toujours souffrante et crucifiée avec Mon Fils Jésus au Calvaire. Mon bébé bien-aimée,  lève-toi maintenant! »

Puis, Dieu le Père, insuffla son souffle dans ma bouche. Quand je suis revenue à moi, je me suis levée et vis que mon abdomen avait retrouvé sa taille normale, alors qu’il avait enflé à l’extrême au point d’éclater en réparation des péchés d’avortement.