1985

1986

1987

1988

1989

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2005

2006

2007

2008

2010

2011

2014

2015

2016

 
 
Messages de notre Seigneur et Notre -Dame, le 16 Février 2003



Premier message du 16 Février 2003(1)

Vers 3h30 de l’après-midi, je me rendis à la Montagne de la Vierge accompagnée de trois aides bénévoles. Après avoir adoré le Précieux Sang que le Seigneur répandit en ouvrant son Sacré-Cœur le 15 août 2002 et pendant que je méditais, j’eus une vision.

Tandis que beaucoup de prêtres, de religieux et de laïcs commettaient des péchés, le Sacré-Cœur de Jésus était impitoyablement blessé par des épées tranchantes et des lances pointues et sa Tête était, sans cesse et avec force, écrasée sous la couronne d’épines; son Sang coulait de plus en plus.

Ce n’était pas tout. Ils infligeaient de cruelles souffrances au Seigneur en Lui jetant sauvagement au visage et sur le corps ce qui ressemblait à des bogues1. En même temps, et à plusieurs reprises, avec un fouet tressé, ils flagellaient méchamment le Seigneur par toutes sortes de péchés, faisant saigner misérablement son Cœur Sacré et tout son Corps.

Tout près de Lui, la Sainte Vierge versait d’abondantes larmes de sang. On entendait clairement le sang, et celui de Jésus, tomber à terre. A ce moment, le Seigneur, tout couvert de sang, se mit à parler d’une voix triste mais douce.

Jésus:

"Ma chère petite âme! Comme tu viens de le voir, la grande majorité du clergé que j’ai personnellement choisi, au lieu de réparer mon Sacré-Cœur blessé, le meurtrit en rejetant ma Mère Marie qui est la Médiatrice des grâces et la Corédemptrice. Ils tombent dans la sécularisation et dans de graves erreurs, oubliant l’importance de la vocation que Dieu leur a confiée; ils unissent leurs forces à celle du démon. Qu’adviendra-t-il des troupeaux qui les suivent?

Qui veut Me suivre doit renoncer à lui-même et Me suivre en portant sa croix. Au lieu de porter leurs croix, ils les déposent et se détournent de Moi. Tout en prétendant Me faire connaître, ils font, avec ambition et orgueil, de grands efforts pour être considérés avec dignité et pour dominer le monde. Ils étouffent leur conscience sous l’autoritarisme, l’arrogance et l’égoïste pharisaïsme, blindés d’hypocrisie. Ne sont-ils pas des loups recouverts de peaux de mouton?

Ma fille! Combien de temps devrai-Je simplement contempler cela? Je peux les punir à tout moment, mais Je retarde le temps (du châtiment), afin que les pécheurs puissent se repentir et entrer dans mon Sacré-Cœur par la porte largement ouverte, selon la Volonté de ma Mère. Je ne serai pas leur Juge, mais J’ouvrirai largement mon Sacré-Cœur et les laisserai entrer s’ils se repentent, aussi mauvais qu’ils aient pu être. Mais s’ils refusent, à la fin, d’entrer par la porte largement ouverte de mon Sacré-Cœur, ils devront passer par la porte de la justice. Que deviendront-ils alors?

Mon Père, qui ne peut tolérer plus longtemps les péchés qui se commettent dans le monde, est sur le point de laisser retomber Sa Main, pourtant levée bien haut. Pour cette raison, ma Mère Marie l’implore avec des larmes et des larmes de sang de ne pas laisser la coupe de sa colère descendre sur ce monde.

Vous tous, prêtres, religieux et laïcs dans le monde! Hâtez-vous de vous réveiller de votre sommeil, accourez vers votre Mère et faites de grands efforts pour que tous les enfants du monde puissent mettre en pratique les messages d’amour que ma Mère et Moi leur avons criés au point de faire saigner nos gorges et qu’ils soient sauvés. Les démons qui pullulent dans les airs et sur la terre, vont sans répit vous harceler, vous qui travaillez pour Moi et ma Mère, mais Nous vous défendrons toujours, Nous vous protégerons et vos saints Anges vous garderont.

Mes petites âmes que J’ai appelées! Cette génération est instable comme les roseaux agités par le vent et elle est plongée dans le péché. Ceux qui ne recherchent pas les richesses impérissables du Ciel mais se compromettent avec le monde et essaient de sauver leur vie, la perdront, tandis que ceux qui sont persécutés en travaillant pour Moi et ma Mère vivront éternellement."

Julia:

Quand Jésus eut fini de parler, un des trois aides se mit soudain à crier en disant que le Précieux Sang descendait sur mon front. Les personnes présentes s’approchèrent pour regarder.


Second message du 16 Février 2003(2)

Julia:
 

Je rentrai chez moi peu après 18 heures. Je ne pouvais pas me tenir debout, tellement je souffrais, et je me couchai. Tandis que je méditais sur la vision que j’avais eue et sur le message que le Seigneur m’avait donné, j’eus une autre vision.

La coupe de la colère de Dieu le Père était sur le point de se déverser sur le monde à cause des péchés qui se commettent, tellement horribles qu’on ne peut même pas les regarder les yeux ouverts. A ce moment, la Vierge, qui avait imploré Dieu le Père en pleurant jusqu’à des larmes de sang, retint son bras. Mais la coupe fut secouée et un peu de liquide (de la colère de Dieu) se répandit (sur la terre).

De violentes flammes s’élevèrent immédiatement là où les gouttes tombèrent et les gens qui se trouvaient là se mirent à crier bruyamment. Certains furent brûlés à mort et d’autres furent sérieusement atteints. Ce fut une misérable scène de lieux où règnent la corruption et le désordre. A ce moment-là, la Vierge commença à parler d’une voix douce et triste.»

La Vierge:

"Ma chère fille!
Ce monde est déjà obscurci de nuages noirs et entraîné dans une tempête, parce que ses enfants ne suivent pas les messages de mon Fils Jésus et les miens. Ils se préoccupent de choses sans importance et courent ainsi à leur ruine. Ils ne réalisent même pas cela, causant à leur Maman une peine qui brise son cœur en morceaux.

Je les ai déjà avertis tant de fois, répétant les mêmes mots encore et encore, et leur donnant des signes nombreux et miraculeux sans précédents, le remède pour toutes les calamités qui surviennent maintenant à beaucoup d’endroits dans le monde, mais… (la Vierge sanglotait). Comment peuvent-ils être aveugles au point de ne rien voir et sourds au point de ne rien entendre?

Tous les enfants du monde! Mon Fils Jésus et Moi, nous ne sommes pas loin de vous mais, au contraire, vraiment à vos côtés. Alors, ne spéculez plus à la manière humaine, mais ouvrez largement vos cœurs et revenez vers mon Fils et vers Moi. Il ne sera pas question de votre passé; la coupe de bénédictions de Dieu le Père remplacera la coupe de sa colère et descendra sur vous. Et vos cris et vos larmes se changeront en joie.

Mes enfants bien-aimés qui avez été appelés en tant que petites âmes, méditez profondément sur le Seigneur qui saigne jour après jour à cause des pécheurs extrêmement pervers. Soyez mieux éveillés et priez, afin que même ces mauvaises personnes, au visage humain mais au cœur de bête, puissent être sauvées.

Si, dès maintenant, vous transformez en prières le reste de vos vies, chaque instant de chaque jour, si vous offrez des sacrifices et des actes de réparation, si vous consacrez votre vie et si vous achevez l’unité dans la Trinité Sainte dans la joie d’être unis aux saints, si vous déployez avec plus d’énergie la force de l’amour, si votre fidélité devient plus héroïque, afin que le monde soit sauvé, alors les démons qui ont envahi les airs et la terre dans le but de vous diviser et de vous faire tomber, ces démons battront en retraite et ce monde remportera la victoire par Nos Sacrés-Cœurs.

Mes chères petites âmes qui avez été appelées à être les apôtres de Nos Sacrés-Cœurs! La coupe de la Colère de Dieu est à la veille de descendre (sur le monde). Si au moins vous qui savez qu’il n’est plus temps de tergiverser et d’hésiter, si vous réalisez cette simple vérité que des objets aussi légers que des plumes d’oiseaux peuvent couler un navire s’ils sont suffisamment nombreux (c.à.d. si vous unissez vos forces, vous pourrez faire de grandes choses), si vous ne perdez pas confiance, si vous ne cessez pas de suivre mon Fils Jésus et moi, vous verrez bientôt l’aurore des Cieux Nouveaux et de la Terre Nouvelle.

Vous recevrez et porterez la couronne de lauriers de la Vérité et vous jouirez de la joie éternelle."