1985

1986

1987

1988

1989

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2005

2006

2007

2008

2010

2011

2014

2015

2016



   18 janvier 1995 - L'orgueil peut détruit, non seulement l'individu, mais aussi le monde entier.

    
2 février 1995 - Hâte-toi d'aller de l'avant avec courage. ce n'est plus le temps d'hésiter.

    
9 mai 1995 - Lorsque vous vous unirez et que vous pratiquerez mes Paroles. 

    
11 juin 1995 -Allez de l'avant avec courage sans vous inquiéter des résultats.

    
16 juin 1995 -
Sors-toi vite au monde encore et crie. 

   
 18 juin 1995- Il ne faut pas perdre le plus petit instant de ce temps précieux.

    19 juin 1995 - Un livre qui comblera pleinement les âmes desséchées.

   
 21 juin 1995 (1) - Je vous protégerai en vous enveloppant d'un manteau céleste que J'ai                                    spécialement préparé pour vous. 

    
21 juin 1995 (2) - Si vous vivez en suivant le chemin de l'amour, vous ne serez ni apeurés ni abattus.
    
30 juin 1995 (1) - Moi, coursière de Dieu, Je vous bénirai tous en vous prenant sous mon manteau.

    
30 juin 1995 (2) - Je vous demande de M'adorer avec un coeur beaucoup plus aimant.

    
1er juillet 1995 - Aide-toi à se désaltérer dans le Saint-Sacrement, mystère da l'Amour.

    
2 juillet 1995 - Mystère du Salut qu'Il n'a même pas donné aux Chérubins et aux Séraphins.

   
 5
juillet 1995 - Abandonnez-vous totalement à Moi avec la foi, la confiance et la fidélité au lieu du                               raisonnement et de la théorie.

   
 7 septembre 1995 - O
ffrez des bouquets, tressés avec les petites fleurs des renoncements.

    
22 septembre 1995 -
Faites acte de réparation pour les péchés de blasphème qui ont été commis.

    
27 octobre 1995 - Vous devez tous être le peuple qui est le plus proche du coeur du Pape.

  
  31
 octobre 1995 - Faites ainsi continuer perpétuellement le don des Mystères Pascaux du Dernier                                     Dîner et de la Résurrection.

    
21 novembre 1995 -
Si vous Me suivez avec foi, confiance et abandon.



Message du 18 janvier 1995

Alors que je continuais à souffrir, voilà que je me sentis fortement appelée par la Vierge. Me trouvant dans l'impossibilité de me mouvoir par moi-même, une dame chrétienne me soutint pour me permettre de me rendre à la Salle de la Vierge. A peine eut-on ouvert la porte que je sentis un très fort et agréable parfum de rose et je vis la Statue de la Vierge rayonnant de lumière. Je me mis en prière, après avoir offert un cierge. C'est alors que j'entendis une voix belle et tendre, en provenance de la Statue.


La Vierge : "Ma fille bien-aimée! En ces temps-ci, mon Fils Jésus, suspendu à la Croix, est ensanglanté pour sauver le monde souillé de péchés. En Le voyant, mon Coeur de Mère est déchiré et verse aussi du sang.


Afin que tous mes enfants fassent pénitence, toi, offre de suite, avec grâce, les douleurs de l'enfantement que tu endures maintenant.


Sais-tu combien Je suis consolée en voyant ton coeur qui fait tout son possible pour que pas même une seule âme n'aille à sa perte. Et pourtant, cherche à faire encore plus d'efforts afin que tous mes enfants puissent monter dans l'Arche de Salut.


Pour vous, l'heure actuelle est une occasion insigne de conversion. Lorsque Dieu donne des avertissements, il s'en suit des douleurs. Mais si vous vous convertissez en acceptant mes demandes, la coupe des bénédictions de Dieu descendra sur vous.

Ne laissez donc pas passer ce temps béni et cette belle occasion. Je vous ai annoncé à plusieurs reprises, par le Père Gobbi et aussi par toi, que ce temps est à présent imminent.


Ma fille bien-aimée! Comment ne saurais-Je pas, Moi qui suis ta Mère, que ton coeur souffre? Même si c'est toi que as demandé souffrir, J'en suis désolée. Je puis te faire quitter ton lit de souffrances mais si tes douleurs sont pénibles, c'est parce qu'il faut que quelqu'un se sacrifie pour sauver ne serait-ce qu'une seule âme, étant donné qu'il y en a beaucoup trop qui tombent dans le péché.


Les lotus donnent de belles fleurs dans les eaux sales, mais ils ne fleurissent plus quand on renouvelle leur eau. De même, rappelle-toi qu'on ne peut accéder à la Gloire du Ciel que par les souffrances. Offre-les donc avec coeur pour la conversion de mes enfants de ce monde.


O vous tous, mes enfants de ce monde! Je demande à toutes les âmes de ne pas prêter l'oreille à la voix du Mal. Les démons prennent plaisir à vous arracher votre joie. Dans ce but, ils cherchent à créer la division parmi les hommes et à plonger vos coeurs dans les ténèbres et la tristesse.


Faites donc toujours attention et cherchez à bien porter votre croix sans la déposer, même si elle est lourde. Je vous les demande instamment, car si vous la déposez, le mal qui vous guette pourra pénétrer en vous immédiatement.


Comme l'eau, qui coule toujours vers le bas, ainsi mon Fils n'a cessé de S'abaisser de plus en plus. A Son exemple, vous devez, vous aussi, vous abaisser toujours plus. Ce qui charnel est de ce monde, ce qui est spirituel est du Royaume des Cieux. Tâche donc d'offrir avec coeur toutes tes souffrances selon mon désir maternel qui te demande de rechercher seulement ce qui est du Royaume des Cieux."


Ici, la Vierge cessa un instant de parler, puis Elle poursuivit en pleurant


La Vierge : " Regarde donc! A quoi a-t-elle servi la vantardise avec laquelle ils s'enorgueillissaient en disant que la ligne du 'Shikansen' tiendrait ferme devant n'importe quelle calamité naturelle!


J'aime tant ce pays. J'ai fait appel à son peuple par mes larmes. Je lui ai donné l'occasion de se convertir mais la majorité de mes enfants a fermé la porte de son coeur. Il ne vit pas selon la Volonté de Dieu et n'accueille pas sa Mère Céleste.


Dieu brisa leur orgueil qui leur faisait placer leur confiance dans les forces humaines, ne comprenant pas que Dieu peut, en un instant, détruire des colonnes de fer et des remparts de béton des plus solides et qu'Il peut les relever tout aussi rapidement.


L'orgueil peut détruit, non seulement l'individu, mais aussi le monde entier. Mais Je les aiderai à mettre en pratique les Messages d'amour que Je donne, à se convertir grâce aux prières des petites âmes qui Me suivent, à revenir à Dieu avec sincérité, fidélité, honnêteté, de tout leur coeur, de toutes leurs forces, à se rassembler sous Mon manteau en écoutant mon Appel, à obtenir le salut.


Réveillez-vous vite sans penser que tout est hasard, et approchez-vous davantage de Moi, d'un coeur humble, vous débarrassant de votre égoïsme et de votre orgueil, Alors Je vous offrirai au Seigneur.


Alors, à la place d'un châtiment, ce sera une coupe de bénédictions du Seigneur qui descendra sur vous, mon Coeur Sacré remportera à coup sûr la Victoire et une grande joie, un amour et une paix s'épanouiront en vous en 'fleurs de sourire'


Mes enfants bien-aimées! Ce désastre au cours duquel un certain nombre de mes enfants périrent en victimes innocentes, ne le prenez pas à la légère comme s'il ne concernait que ce peuple étranger (le Japon). Considérez que ceux de mes enfants qui accueillent la Parole du Seigneur et la Mienne ne dépassent pas le plus petit nombre.


Si mes enfants ne vivent pas selon la Parole de Dieu, s'ils ne vont pas vers le Seigneur à ma suite, il se peut que surviennent toutes sortes de maux, calamités naturelles, tarissement des ressources naturelles, guerres, épidémies, pollutions diverses, etc. C'est pourquoi vous devez entrer dans mon Coeur Immaculé en veillant, en priant continuellement et en menant une vie de pénitence.


O tous mes enfants du monde entier! Comme il est encore temps, accueillez volontiers les Messages de mon Amour que Je vous transmets par l'intermédiaire d'une petite âme (Julia) et revenez vite dans mon sein qui vous servira de refuge.


Comme Je l'ai dit autrefois, Je ferai rayonner à travers la Corée la Victoire de mon Coeur Immaculé, et la lumière de la miséricorde dans le monde entier. Sans tarder, fais savoir à tous mes enfants du monde qu'il faut veiller et prier.



Message du 2 février 1995


J'avais dû quitter la maison pour avoir un peu de calme durant mes pénible souffrances. Pour cette raison, je n'avais pas pu célébrer en famille la journée du Nouvel An lunaire, grande fête familiale. Et je n'avais pu me rendre auprès de la Statue de la Vierge des Larmes.


Mais, poussée par un ardent désir de lui faire visite, je m'y rendis à l'occasion de la fête de la Présentation de Jésus au Temple. Je Lui fis cette prière : " O ma Mère! Vous m'avez dit que Vous nous aiderez avec la puissance par laquelle Vous avez écrasé le Serpent. Daignez venir au secours de ce monde avec cette puissance pour qu'il puisse être sauvé.

Alors j'entendis la belle voix affectueuse de la Vierge, provenant de la Statue


La Vierge :" Ma fille bien-aimée! Ce jour commémore la Présentation que Je fis de mon Fils Jésus à Dieu, et le jour où Je fus prévenue, par Siméon, qu'un glaive tranchant transpercerait mon Coeur. Plus tard, J'ai eu à subir d'innombrables souffrances de la part de mes enfants, selon les paroles de Siméon. Mais J'ai eu aussi des consolations parce que des âmes comme la tienne ont partagé Mes souffrances.


O ma fille! Tu es à bout de force! Et pourtant, hâte-toi d'aller de l'avant avec courage et force. Ce n'est plus le temps d'hésiter. Quels que puissent être les affronts que tu subis, ne t'en inquiète pas. Offre-les Moi avec une belle patience sachant que ces affronts ne s'adressent pas à toi, mais à Moi.


Tant de mes enfants sont emportés par une tempête, pris au milieu d'énormes dangers, tombent dans l'erreur par manque de foi, n'acceptent plus la Doctrine de l'Église.


La Liturgie et la Discipline sont dans la confusion. Bien des pasteurs sont en plein désarroi et tandis qui'ils marchent sur le chemin de l'Enfer avec leurs brebis qui les suivent, les portes de l'Enfer sont grandes ouvertes.


Je n'ai pourtant pas cessé de leur indiquer les moyens du salut, face aux nombreux malheurs qui surgissent en différentes parties du monde."


Ici, la Vierge me parla d'une voix pleine de tristesse où il semblait y avoir des sanglots.


La Vierge : " Ma fille! Comme Je te l'ai déjà dit, penses-tu que ce serait bien de laisser tomber le feu de Ciel sur tant d'âmes de mes enfants qui errent, égarée, ne voyant pas, n'entendant pas, car elles sont aveugles et sourdes?


Mais les petites âmes sont encore trop peu nombreuses pour apaiser le courroux de Dieu. Aussi Je te prie de M'aider à conduire, le plus vite possible, en les tenant par la main, les ecclésiastiques que J'aime et que J'ai choisis, à l'endroit que J'ai préparé.


Maintenant, rappelle-toi bien que c'est avec une soif ardente et un amour inquiet que J'invite tous mes enfants de ce monde à monter dans mon arche de salut. En outre, Je vous demande de préparer pour eux une place de joie sans tache (au Ciel) en vous unissant au pur Amour de mon Sacré-Coeur.


Je te demande de te conformer à mon désir maternel qui veut sauver des dangers ses enfants qui ne connaissent pas le chemin du Ciel, en leur transmettant rapidement les Messages de mon Amour.


O vous, tous mes enfants du monde! Vous devez connaître et accueillir mes Messages qui sont un frein pour maîtriser les désordres car si mes enfants ne suivent pas la Volonté de Dieu et n'accueillent pas mes Messages tels quels, la riposte de Dieu sera si rigoureuse que les hommes ne pourront échapper à la calamité de feu et leur avenir sera précaire.


Mais si vous Me répondez "Amen" en vous conformant à mon désir maternel qui veut réaliser pour vous les desseins d'amour et du Salut qui M'ont été confiés par la Sainte et Divine Trinité, la flamme ardente (le feu) du Saint-Esprit renouvellera ce monde et vous serez tous sauvés dans sa Lumière."



Message du 9 mai 1995


Je pris part à la messe paroissiale célébrée à 19. 30 h. Au début de la messe, je m'efforçai de m'unir au Coeur de Notre Seigneur. J'eus à ce moment-là une vision:


Je vis une messe célébrée par le Saint-Père et par de nombreux ecclésiastiques. Près d'eux se tenait Jésus vêtu d'un manteau de couleur ivoire. La Vierge aussi, toute belle, se tenait là, vêtue d'un manteau bleu, regardant le déroulement de la messe. La Vierge me parla d'une voix angoissée.


La Vierge : "Ma fille bien-aimée! Je suis vraiment angoissée de voir que des pasteurs, qui avaient répondu à Appel de Dieu, ne suivent pas à la perfection Sa Volonté et n'arrivent pas à rendre fertiles les âmes qui ont soif de son Amour.


Et, tandis que le Seigneur désire faire des miracles d'amour par l'intermédiaire du Pape, des Cardinaux, des évêques et des prêtres, très peu nombreux sont les ecclésiastiques qui suivent mon Fils Jésus. Tiens, regarde..."


En disant cela, la Vierge me fit voir que le nombre des ecclésiastiques qui suivent le Seigneur était très petit et que beaucoup d'entre eux s'accommodent de l'esprit du siècle, se dépravent et en arrivent à se défroquer. En voyant ce spectacle, la Vierge versait des larmes.


La Vierge : " A l'heure actuelle, où la haine de mes adversaires augmente rapidement, où le Malin qui veut remporter la victoire crie de joie en disant qu'il a réussi, Moi, la Mère du Ciel, Je ne peux retenir mes larmes devant les hérésies qui ont causé tant de séparations d'avec l'Église sainte et authentique.


Parmi les prêtres qui devraient s'occuper de leurs brebis égarées, beaucoup sont en danger de perdre la vraie foi. Il y en a même qui en arrivent à oublier que la résurrection de Jésus est un fait authentique,  entraînés qu'ils sont par le laïcisme, par les erreurs largement répandues dans le monde.


Comme un fort courant d'apostasie s'étend largement, même dans l'Église Catholique, efforcez-vous donc de devenir des témoins de tout mon Amour maternel.


Même si la terre devient aride, mon Océan d'Amour déferlera comme une puissante marée montante lorsque vous vous unirez et que vous pratiquerez mes Paroles telles quelles.


Si vous vous abandonnez à Moi avec une entière confiance, sans aucune crainte, alors Je serai toujours présente dans l'intimité de votre âme.


Quelque douloureux que soit un enfantement, il est toujours le signe avant-coureur d'une grande joie. Si vous écoutez et pratiquez mes Paroles, vous chanterez de joie dans le Royaume de Dieu où il n'y a ni ombres ni ténèbres.


O mes fils et filles bien-aimés! Vous avez été appelés, par Moi votre Mère, Médiatrice des grâces et Co-Rédemptrice...


Aujourd'hui, J'accueille vos petits coeurs dans mon Coeur Sacré, Moi qui suis votre Mère Céleste. Devenez de courageux apôtres de Mon Coeur en étant unis pour que Mon projet se réalise. Si vous Me suivez, en parcourant avec humilité, foi, abandon et confiance, le chemin d'amour des petites âmes, Je vous revêtirai de l'armure de Saint-Esprit et toute flèche décochée par Satan ne pourra vous atteindre."


Quand la Vierge eut fini de parler, je revis le Saint-Père et les nombreux prêtres célébrant la messe, devant de nombreux fidèles du monde entier.



Message du 11 juin 1995

fête de la Sainte Trinité


Julia souffrait plus que d'habitude et n'arrivait même pas à bouger. Elle pensait que beaucoup des grandes souffrances endurées par les Coeurs de Jésus et de Marie étaient causées par son insuffisance à Les contenter. Elle se disait : " Que dois-je faire?"


C'est alors qu'elle entendit la tendre voix de la Vierge, pleine de tristesse et d'angoisse.


La Vierge :" Ma fille! Aujourd'hui, c'est la Solennité de la Sainte Trinité. J'ai grand mal au coeur en te voyant couchée ainsi, épuisée, toi qui désires et pries pour que le monde entier soit uni. Je pourrais te faire quitter de suite ton lit où tu souffres tant et te libérer de toutes tes souffrances. Mais J'ai besoin de tes souffrances et Je te recommande de Me les offrir avec coeur parce que le monde est actuellement si désuni, si enténébré, si enfoui dans le péché, parce que Satan est là, à lui tendre ses pièges, à lui donner ses poisons, à l'enserrer dans sa cruauté.


Des jours tout nouveaux vous sont préparés par la miséricorde du Père. Dans les jours à venir, beaucoup de prêtres persécuteront ma petite âme (Julia) et iront jusqu'à la traiter de folle, mais il ne faut pas oublier que les ecclésiastiques qui Me sont si chers et Me suivent sont là pour la soutenir.


Fais ce que Je te dis sans t'inquiéter et va de l'avant. Alors les doutes disparaîtront, on en viendra à croire, et ce sera une consolation pour Mes enfants égarés de ce monde.


Ils sont nombreux ceux qui sont spirituellement aveugles et sourds et dont les coeurs arides nient ma Présence, plongés qu'ils sont dans une immense pauvreté d'amour de Dieu et un manque extrême de compréhension.


C'est pourquoi Je vous demande, à toi et ton guide spirituel, de publier un recueil des grâces que tant de Mes enfants ont reçues. Allez de l'avant avec courage sans vous inquiéter des résultats. Moi, votre Mère du Ciel, Je m'occuperai de l'avenir en accomplissant des oeuvres admirables.

Et grâce à ce recueil, certains de ceux qui maintenant jugent et critiquent en parcourant le chemin de leur ruine et de leur destruction, redeviendront simples et bons et Me suivront, Moi leur Mère. Mais Je ne pourrai rien faire pour ceux qui refuseront de l'accepter et se détourneront de Moi. Un jour viendra où ils se frapperont la poitrine de confusion.


Allons, dépêche-toi, Je te le demande car Je dois, par le moyen de ce recueil des grâces reçues, protéger beaucoup de Mes enfants qui sont sur le chemin de l'enfer. Fais toutefois attention car les activités de mon Ennemi ont pour but de t'abattre de façon brutale.


Il veut retarder Mes desseins en élevant partout des obstacles devant toi, en usant de sa puissance pour te forcer à tout abandonner et en te faisant peur. Mais quand les prières de nombreuses âmes sont combinés ensemble et montent très haut dans le ciel, votre vie sur terre sera étendu et mon Coeur brûlant Immaculé triomphera. Allons, prends ton courage à deux mains, Je serai toujours avec vous et accomplirai des miracles d'amour."



Message du 16 juin 1995

J'avais offert les indicibles souffrances que j'endurais depuis quelques jours pour la conversion des pécheurs et la sanctification des prêtres et des religieux. Le 30 juin serait le 10 anniversaire des premières larmes que la Vierge versa pour montrer sa Présence pour le salut de Ses enfants du monde entier. Depuis lors, la Vierge répandit des larmes ordinaires, des larmes de sang, de l'huile parfumée et du parfum.


J'éprouvais une angoisse poignante en pensant que malgré toutes Ses manifestations, notre Mère, bien loin d'être reconnue, endurait tant de souffrances, d'incompréhension et de critiques. C'est en me traînant que je me rendis à Anyang chez le Père Pha avec qui j'avais rendez-vous. Je dis au Seigneur : Comme je vous appartiens, il m'est indifférent que je vive ou que je meure, disposez de moi comme Il vous plaira.


Je souffrais tellement que je fus contrainte d'assister couchée à la messe célébrée par le Père Pha. A un moment donné, j'eus une vision. En tremblant, je vis des gens qui enduraient des peines du Purgatoire. Et j'entendis la voix de Jésus.


Jésus : " Je t'ai sauvée de la mort plusieurs fois parce que Je t'ai choisie pour Me servir de toi, et tu voudrais maintenant déposer ta croix en hésitant et en t'accusant d'être insuffisante et de manquer des qualités nécessaires, toi qui M'avais promis de supporter tes souffrances?"


En entendant cette voix retentissante, j'ai regardé, surprise, d'un côté à l'autre.


Jésus : " Tu te confesses souvent et tu fais pénitence mais tu as souvent succombé, toi qui m'as promis d'accepter le martyre. Alors, es-tu prête à passer par le feu pour purifier encore davantage ton âme? "


J'eus peur. Néanmoins, après avoir répondu oui, je marchai à travers un feu ardent, La chaleur en était extrêmement douloureuse.


Jésus : "Voici ton âme purifiée; va donc dans le Royaume de Dieu."


Alors j'eus la vision d'Anges qui me conduisaient au paradis que j'avais vu jadis. Dieu était assis sur un trône élevé, la Vierge était là aussi.


Le Père des Cieux, entouré des Anges, dit à Julia : "Mon enfant, (un moment de silence, puis) veux-tu que Je fasse tomber Mes châtiments sur le monde? "


Julia : " Non, Père, si Vous attendez encore un peu, il y aura beaucoup d'âmes qui se convertiront, comme nous l'a dit notre Mère; d'ailleurs il y en a déjà beaucoup qui se sont converties."


Le Père : " Alors, veux-tu retourner dans le monde pour transmettre cela? "

                              

Julia : "Non, Père, je ne veux pas, je ne suis pas à la hauteur; je ne peux rien faire par mes propres moyens, je suis trop insuffisante; beaucoup de gens ne comprennent pas que les derniers temps approchent. Il n'en savent quasiment rien."


Le Père:  "Voilà, c'est justement cela. Si les gens savaient que les derniers temps approchent, ils se convertiraient... et si malgré tout, ils ne se convertissent pas, il ne restera alors que des ruines. Il faut que tu fasses savoir aux hommes le plus vite possible que le jour approche où se fera entendre d'une façon sévère ma Voix de Dieu et de Père. Ne devrais-tu pas empêcher cela par tes prières?

Car si les ecclésiastiques, les représentants de Jésus que J'ai choisis par mon Fils, ne prêtent pas une oreille attentive à mes Paroles, les jugeant et les critiquant continuellement, les brebis qui les suivent continueront à marcher sur le chemin de l'enfer. N'oublie pas que mon Jugement sévère va être rendu. Je ne veux plus voir tant d'âmes vagabonder hors du droit chemin car la Porte du Ciel a été fermée avec la clef de la science!


Mon Coeur se déchire voyant que lorsqu'un prêtre tombe, il ne tombe pas tout seul, mais qu'il entraîne beaucoup d'âmes à sa suite.


Ma fille bien-aimée! Beaucoup d'ecclésiastiques, de religieux, de laïcs, commettent beaucoup de péchés. Pourrais-tu subir pour leur conversion les tourments du feu du Purgatoire? "


Julia : " Oui, Père! S'ils peuvent ainsi vraiment se convertir, j'accepte de les subir."


Julia explique qu'elle répara pour les péchés commis par la langue. ; Je sortis la langue pour subir les tourments de feu. En réalité, ma langue était comme si elle avait été brûlée, en partie rouge et recroquevillée. J'avais mal, je n'avais même plus une goutte de salive dans la bouche.


Le Père : " J'éprouve une telle douleur que Je voudrais à tout prix châtier ce monde, mais Je ne le puis en voyant ton bon coeur qui offre ses ardents désirs et ses souffrances, ne serait-ce que pour sauver une seule âme... Sors-toi vite au monde encore et crie."


A ce  moment-là, la Vierge, vêtue d'un manteau bleu et entourée de lumière, est venue vers moi, comme si Elle volait. Elle me prit dans Ses bras en disant:


La Vierge: "Tiens, reçois vite l'Eucharistie qui est la nourriture céleste qui remplira ton âme."

En entendant ces paroles, je revins à moi; c'était justement le moment où le Père Pha allait me donner la communion, Je n'aurais pas pu avaler la sainte hostie car ma langue était très durcie. Je fis signe de me donner de l'eau mais le Père Pha me donna un peu du Saint-Sang et je pus absorber l'hostie.


J'eus alors une autre vision: la Vierge était assise, souriante, avec l'Enfant-Jésus dans ses bras. Devant Elle, il y avait le Saint-Père, le Pro-Nonce, le Père Pha et tous les prêtres qui aiment la Vierge.


Après la messe, je me suis confessée au Père Pha, toujours couchée. Je voyais la Vierge à côté du Père Pha et derrière lui se tenait Jésus.


Après la confession, le Père Pha qui était assis à genoux, à la coréenne, voulut tracer un signe de croix sur mon front. Il dût pour cela se pencher vers moi, toujours couchée, et il s'appuya de sa main gauche sur le parquet. Elle glissa vers l'avant et il se rendit compte qu'elle était baignée d'huile. Il appliqua cette huile dans ma main droite. Tous furent surpris de voir avec quelle rapidité l'huile fut absorbée par leurs mains qui redevinrent immédiatement sèches.



Message du 18 juin 1995


Aujourd'hui c'est la Fête-Dieu. Depuis le matin, je souffrais tellement que je ne parvenais pas à ouvrir les yeux. Je pensais qu'il me serait impossible d'aller à la paroisse pour entendre la sainte messe. Je me suis rappelée que lors de la Fête-Dieu du 5 juin 1988, malgré les souffrances que j'endurais depuis deux semaines, je m'étais rendue à la paroisse pour la messe. Lors de la communion, l'hostie que j'avais reçue s'était enflée et Jésus, tout en versant du sang, m'avait communiqué un message.


Je me suis donc rendue aujourd'hui à la paroisse, malgré mon épuisement. Et je revis Jésus versant du sang, plus abondamment que le 5 juin 1988; mais le nombre des enfants de la Vierge, qui recevaient de ce Sang, avait diminué. Voyant cela, la Vierge avait grand mal au coeur et Elle m'adressa la parole.


La Vierge: "Ma pauvre fille bien-aimée! Tes souffrances sanglantes ne seront pas vaines! Je te demande de les offrir en acte de réparation pour les communions sacrilèges. Ne te trouble pas à cause des difficultés que tu rencontres puisque ce sont des souffrances permises par Dieu. Que veux-tu faire? Je te recommande de passer sous silence les incompréhensions, les critiques, les mépris et les calomnies.


Même si quelqu'un voulait te faire du mal, il n'oserait pas te toucher. Tu bénéficies de la miséricorde du Dieu-Père. Toutes les tromperies et calomnies se dissiperont comme le brouillard devant le soleil. N'est-il pas vrai que tu t'es accusée toi-même en pensant être insuffisante, faible, sans les qualités requises et que tu n'avais à offrir à Dieu que ta honte, en Lui disant : 'Pourquoi m'avez-vous choisie, moi qui suis pleine de défauts, laissant ainsi tomber dans le péché du jugement téméraire tant de gens, et surtout tant d'ecclésiastiques?


C'est justement cela. Sinon, pourquoi servirais-tu d'instrument? Le Seigneur ne t'a-t-Il pas retiré tant de tes "savoir" pour que tu ne deviennes pas orgueilleuse? Tous tes sacrifices et tes souffrances ne seront pas vains. Même si tu disparaissais de ce monde, les Messages que tu as reçus et leurs (bons) résultats ne disparaîtront jamais. Le Seigneur, que tu appelles Appa, Père, ne s'est-Il pas fait ton guide spirituel en te nourrissant? Et Moi-Même, ta Mère, est-ce que Je ne te dirige pas maintenant avec ton guide spirituel en apprivoisant ton âme?


Ma fille! Qui sont les âmes de bonne volonté?
Marie-Madeleine et Zachée furent des âmes de bonne volonté. Et lorsque le larron qui était à la droite de Jésus, condamné à mourir crucifié, supplia Jésus avec pleine confiance, en disant:


"O Jésus, quand Tu reviendras en Roi, veuille sans faute Te souvenir de moi". Qu'est-ce que le Seigneur lui a répondu? "En vérité, Je te le dis, aujourd'hui même, tu seras avec Moi au Paradis."


C'est justement ton aveu d'être faible qui te conduit et ton aveu de manquer de qualités qui Me captive le coeur. Je ne t'ai pas quittée lorsque tu Me suppliais, en te plaignant sans cesse, de façon excessive, de ce que ton fardeau dépassait de beaucoup tes capacités et que ta faiblesse était trop grande."


Julia: "Je sens même chanceler mon esprit. Il n'est pas encore trop tard. C'est que je désirais vivre cachée, bien simplement, comme une fleur champêtre sans nom. Et pourquoi me... (ici Julia ne continue pas à exprimer sa pensée devant la Vierge). J'ai beau réfléchir! Je suis convaincue d'être trop dépourvue et de n'avoir aucun mérite pour accomplir le travail que le Seigneur m'a confié."


La Vierge: "Mon enfant! Ne t'ai-je pas dit que c'est justement pour cela que Je t'ai choisie? Abandonne-toi complètement à Moi pour suivre le Seigneur en te débarrassant de ton entêtement. Le Seigneur a besoin de collaborateurs puisqu'Il est méprisé toujours davantage. C'est précisément pour cela qu'Il t'a fait survivre afin de t'envoyer dans le monde.


Pour qu'on ne profane plus le Seigneur caché dans l'Eucharistie, arrange-toi avec ton guide spirituel pour transmettre mes Messages d'amour dans le monde entier avec plus de courage.


Il ne faut pas perdre le plus petit instant de ce temps précieux afin que pas une seule âme ne se perde. Sans te décourager, dépêche-toi de désaltérer le Seigneur qui a soif. Le temps approche où la voix de Dieu le Père retentira sévèrement.

Il faut donc que vous empêchiez l'arrivée de ce temps et de cette heure par vos prières, vos sacrifices, vos pénitences et vos offrandes. Maintenant mon Coeur se déchire en morceaux et mes larmes et sueurs de sang se répandent sur la terre.


Je vous ai déjà dit qu'un jugement impitoyable sera rendu, et comme vous le savez tous, le Jour du Seigneur surviendra comme un voleur dans la nuit, la ruine arrivera à l'improviste quand les gens chanteront cette époque comme un temps de paix et de prospérité. Vous subirez alors vos douleurs comme celles de l'enfantement, vous ne pourrez pas les éviter.


Les âmes qui accueillent les Messages que vous transmettez, c'est Moi qu'ils accueillent. Et ceux qui vous repoussent, c'est Moi qu'ils repoussent. Et ceux qui Me repoussent, repoussent, repoussent aussi le Père des Cieux.


Ma petite âme! Je t'en prie, arme-toi d'un plus grand courage pour être une lumière dans ce monde en péril, pour faire monter tous les hommes dans l'Arche de Salut que J'ai préparée. Enfin, fais des actes de réparation afin qu'on ne profane plus l'Eucharistie. Au revoir."



Message du 19 juin 1995


Grâce aux Messages de la Vierge, il y a eu beaucoup de fruits pour les âmes. La Vierge désire qu'ils soient relatés dans un livre. Mais j'étais inquiète devant les grandes difficultés pour exécuter ce projet. C'est avec ces préoccupations en tête que je suis allée prier, avec quelques collaborateurs, devant la Statue de la Vierge. Au moment où nous commencions la 3e dizaine des Mystères glorieux, j'entrai en extase et je vis la Vierge des larmes de Naju répandre des larmes de sang. Elle me dit:


La Vierge : "Ma fille bien-aimée! Serait-il possible que Je ne me rende pas compte de l'angoisse de ton coeur? Ne te tourmente pas et ne pleure pas. Ce que le Seigneur et Moi, ta Mère, désirons c'est la conversion des âmes, ne serait-ce que d'une seule d'entre elles en plus.


La conversion d'un pécheur procurera de la joie au Père des Cieux, au Fils, au Saint-Esprit, à tous les Anges et aux Saints.


La Bible ne parle-t-elle pas du père qui fit préparer un banquet lors du retour du fils qu'il avait perdu? Rappelons-nous la parabole des talents. Si on laissait, tel quel, un talent enveloppé d'une serviette, à quoi servirait-il? Même le plus beau texte ne servirait à rien si on le laissait de côté, sans le faire connaître. Ainsi, ceux qui ont une oreille attentive comprendront mes Paroles et les suivront. Dépêche-toi donc de les diffuser. Alors beaucoup de bons résultats seront obtenus et de nombreux troupeaux reviendront dans le Sein du Seigneur.


Ecoute-Moi bien. Quiconque donnera, recevra davantage, mais à celui qui cache, on lui enlèvera même ce qu'il a. Qui pourrait s'opposer à la Volonté de Dieu? Et tu es là, à hésiter alors que le temps presse. C'est Moi qui ferai tout.


Mes chers enfants! Avec quoi Me consolerez-vous et essuierez-vous Mes larmes de sang le jour du dixième anniversaire des larmes par lesquelles J'ai fait douloureusement appel à vous?


Le temps des préparatifs est désormais terminé : à partir de maintenant commence le combat décisif. Et, étant donné que l'humanité va vivre la période sanglante du grand châtiment, ne faut-il pas la sauver le plus vite possible? Dépêche-toi sans différer.


Pourquoi calculez-vous et pensez-vous d'une façon humaine, alors que Moi, votre Mère du Ciel, Je désire sauver les âmes, n'en serait-ce qu'une de plus?


Le livre que Je désire sera un livre qui comblera pleinement les âmes desséchées et, grâce à lui, la mise en pratique des Messages s'amplifiera. Ne t'inquiète pas car ce livre sera un précieux cadeau qui ouvrira les coeurs fermés et les aidera à Me chercher.


Réponds aux désirs de la Mère que Je suis et qui endure les souffrances de l'agonie. Allons, dépêche-toi et ne reste pas là à remettre à demain ce qu'il faut faire. C'est Moi qui te garderai et te protégerai.


Les expériences recueillies dans ce livre sont des fruits et des témoignages vivants. Mais si quelqu'un ne fait pas fructifier les grâces qu'il aura reçues, elles pourraient lui être enlevées par Satan. Il faut donc toujours rester éveillé! Cela veut dire que si quelqu'un marche de jour, il ne trébuchera pas car il voit la lumière, mais s'il marche de nuit, il trébuchera et tombera car il n'y aura pas de lumière. C'est pourquoi restez toujours éveillés."


Message du 21 juin 1995 (1)


La Vierge parle aux prêtres qu'Elle a choisis.


La Vierge: " Mes fils bien-aimés, vous Mes prêtres qui M'êtes plus chers que la prunelle de Mes yeux. Mon devoir de Mère, en cette période de sévère purification est de vous exercer à supporter les souffrances, vous Mes bien-aimés qui M'êtes si chers. Offrez donc tout de bon coeur.


Puisque Moi, votre Mère, Je vous aide toutes les souffrances, grandes et petites, que vous subissez dans des situations si difficiles, soyez persuadés que toutes ces souffrances pourront être transformées en dons d'amour parfait. En outre, faite avancer mes OEuvres avec courage et persévérance, sans vous inquiéter et sans vous sentir seuls.


Mes prêtres bien-aimés, soyez conscients que Je vous regarde au pied de vos croix, d'un regard maternel et miséricordieux tout rempli d'amour, sans vous quitter un instant comme Je l'ai fait pour Jésus.


Moi, votre Mère, Je vous aiderai pour que votre vie sacerdotale exhale du parfum par l'épanouissement de toutes les vertus. Suivez-Moi comme de petits enfants, en croyant à mes Paroles telles qu'elles sont. Je vous protégerai en vous enveloppant d'un manteau céleste que J'ai spécialement préparé pour vous, pour les moments où vous vous trouverez en face de difficultés.

Alors le Père des Cieux vous bénira aussi."
 

 

Message du 21 juin 1995 (2)


Je sentais que la Vierge m'appelait. Je me rendis alors auprès de sa Statue. Elle avait une expression de grande tristesse. Il semblait qu'Elle allait verser des larmes. Elle avait un air angoissé. Au bout d'un moment, Elle me parla d'un ton triste mais tendre et aimable.


La Vierge : "Je viens solliciter tous Mes enfants qui travaillent pour le Seigneur et M'apportent leur collaboration. Priez, faites des sacrifices et des pénitences et consacrez-vous à la conversion des pécheurs. Que votre vie devienne prière.


Les ruines de l'humanité, résultant de sa corruption, sont tombées comme au fond d'un précipice. Et le combat qui est engagé entre le Ciel et Satan est le présage qu'un grand châtiment va tomber sur l'humanité.


Combien sont nombreuses les nations qui doivent être bouleversées et combien sont nombreux ceux qui doivent être sacrifiés...


Si ceux qui font le mal s'obstinent à s'opposer à la Volonté du Père, comment pourrai-Je retenir davantage la Main de la Justice? Les épines de cette dernière époque Me font particulièrement mal. Dans leur folie démesurée, que peuvent savoir ces insubordonnés qui critiquent sévèrement Dieu? J'en ai assez, finalement, de ceux qui ne veulent que contredire, sans même essayer de connaître la vérité.

Quand l'orgueil et le manque d'amour des pessimistes et des insoumis débordent, vient alors un temps de misère et d'enfantement douloureux pour l'Église.


Que de pièges les forces du mal tendent sur votre chemin! Vous devez Me suivre, Moi qui suis le bouclier qui vous protège contre toutes les attaques durant ces combats, Moi, votre Mère, Je vous dégagerai de tous les pièges et serai votre rempart.


Mes enfants bien-aimés!
Les machinations obscures de la Franc-Maçonnerie ont déjà paralysé jusqu'aux activités importantes de l'Église. Mais, bien qu'elle connaisse cette situation, cette dernière reste indifférente au lieu de se hâter de reconnaître mes Messages.

Si par leurs fautes, ceux de Mes enfants que J'ai retirés de l'abîme retombaient dans les pièges de Satan, que feront-ils au dernier jour de ce monde? Qui en prendra la responsabilité? Ils auront beau se frapper la poitrine, cela ne servira plus à rien. Hélas! voilà que tous les chemins en arrivent à être bouchés!"


Alors la Vierge, dont le visage manifesta une immense tristesse, continua à parler d'un ton étouffé.


La Vierge : "Mes enfants bien-aimés!
Offrez vos souffrances avec grâce pour Me consoler et pour que mes Messages soient diffusés et mis en pratique. O vous, tous Mes enfants qui dans le monde M'aidez, Confiez-Moi entièrement toutes les difficultés que vous rencontrez et subissez. Il ne faut pas que votre paix se trouble; la dévotion d'un coeur enflammé se manifeste par une immense affection et un grand élan.

Si vous vivez en suivant le chemin de l'amour, vous ne serez ni apeurés ni abattus.
Maintenant, Je viens une nouvelle fois, avec un brin d'espoir, vous solliciter, vous qui M'aimez. Il n'est pas trop tard, dépêchez-vous d'aider tous Mes enfants qui vivent dans le péché pour qu'ils se convertissent. Alors le grand nombre des brebis qui les suivent obtiendront le Royaume des Cieux."


La Vierge se tut pendant quelque temps, puis Elle reprit.


La Vierge : "L'obéissance (à la Volonté de Dieu et aux commandements) est une clef précieuse qui ouvre toute grande la porte du Ciel. Il peut vous semble que ce que fait ma petite âme soit déraisonnable, mais cela peut être un exemple très précieux.

Mettez donc en pratique ce que Je vous dis par l'intermédiaire de ma petite âme. A vous tous qui Me suivez, J'ouvrirai la porte du Ciel. J'y préparerai vos places et Je serai toujours avec vous.


Si vous et Moi, nous ne pouvons pas faire ce que nous désirons, par obéissance à l'Église, Je comblerai ce vide et vous rassemblerai dans ce pauvre berceau (la Salle de la Vierge) pour vous armer spirituellement.


Devenez des fleurs sans tache et hâtez-vous d'entrer dans mon Coeur immaculé pour y recevoir le lait spirituel que Je vous donnerai. Alors, vous serez comme des enfants et vous recevrez la bénédiction qui vous fera jouir au Ciel du Bonheur éternel. Je sollicite pour vous la paix. Au revoir."



Message du 30 juin 1995 (1)

Dixième anniversaire des premières larmes.


J'étais désolée, j'avais le coeur déchiré de ne pouvoir rencontrer personne en ce jour du 10 anniversaire des larmes. Quelle dût être la peine des Coeurs de Jésus et de Marie? J'avais même honte devant les pèlerins que beaucoup de prêtres étrangers venus en pèlerinage ne puissent pas célébrer la messe, même dans l'église paroissiale de Naju. Pour ce motif, il y eut des prêtres qui durent quitter Naju pour célébrer leur messe ailleurs. Certains dirent qu'ils devraient quitter Naju sans pouvoir y revenir.


Or, vers 3 h. de l'après-midi, le soleil commença à se transformer peu à peu pour avoir, vers 3h30, la forme exacte d'une hostie. Le soleil tournait sur lui-même, semblant avoir des palpitations et descendait en répandant une lumière éclatante et changeante: bleue, verte, violette, jaune or, rouge, au point que les vêtements de beaucoup de personnes semblaient teintés de ces divers coloris. Beaucoup parmi les témoins du miracle poussaient des cris de joie, et il y en avait qui pleuraient d'émotion.


Cette lumière s'infiltra à travers le toit de la Salle de la Vierge sur les personnes qui se trouvaient à l'intérieur. Aux côtés du soleil-eucharistie se tenaient Jésus et Marie entourés d'Anges. La Vierge, dans toute sa beauté, ressemblait à la "Vierge de Naju". C'était la Vierge de la Miséricorde. Pleine de tendresse, Elle parla avec gentillesse et douceur.


La Vierge : "Mes chers enfants! Aujourd'hui, Je vous bénis tout spécialement, en faisant descendre toutes les lumières du Ciel pour que, vivant dorénavant dans la Lumière du Seigneur et dans la Mienne, vous deveniez des apôtres en transmettant cette lumière qui jaillit de mon Coeur Immaculé.


Si vous Me suivez parfaitement, vous verrez qu'il n'est pas éloigné le jour où se dissiperont les ténèbres qui recouvrent l'Église. L'amour de Jésus et celui de mon Coeur Immaculé font descendre sur vous la lumière de l'amour pour vous donner la paix, et non pas de la peine. Bien que pour ce monde dévasté, la menace d'une nouvelle guerre risque de devenir une réalité, elle ne peut pourtant pas résister à la puissance de l'Amour de Dieu.


Vous M'avez cherchée en venant ici en ce 10 anniversaire des larmes que J'ai versées pour la première fois. Eh bien! Moi, coursière de Dieu, Je vous bénirai tous en vous prenant sous mon manteau. Suivez bien ce que Je vous dis


Il y a des gens qui, sous le beau prétexte de neutralité, bloquent brutalement Mon chemin par de faciles expédients, des apparences trompeuses se réclamant de l'enfer. Ils se laissent entraîner sur le chemin de la perdition et ne s'en rendent pas compte. Et en plus, ils se vantent d'avoir de l'amour mais ne se rendent pas compte qu'ils ne savent pas aimer.


Mes enfants! Est-il permis de rejeter la demande de la Mère que Je suis et qui vous demande la réconciliation pour mettre fin à la violence et à la terreur?


Allons! vous tous Mes enfants! Suivez-Moi avec une entière confiance et non pas avec méfiance, comme si J'étais une Mère qui vous visitait par curiosité. Si vous ne Me comprenez pas maintenant, sous peu viendra le jour où vous Me comprendrez. Si vous ne Me croyez pas et ne Me suivez pas, alors vous le regretterez certainement un jour.


O Mes chers enfants du monde entier! Il ne reste plus qu'un tout petit peu de temps : alors, croyez en mes Paroles. En ayant confiance en Moi, vous jouirez de la félicité éternelle. Je vous donne à tous, aujourd'hui, la bénédiction du Ciel."



Message du 30 juin 1995 (2)

La messe de 7h30 du soir fut concélébrée par sept prêtres venus de l'étranger et par le Curé qui présidait la cérémonie. Je pleurais sans cesse, profondément confuse de voir les prêtres et les fidèles étrangers prendre part à une messe célébrée dans une langue qu'ils ne comprenaient pas. Ils ne purent pas célébrer de messe à part.


Je ne pouvais m'empêcher de sangloter en pensant à toutes les offenses qui devaient attrister le Seigneur et la Vierge.


Revenue à ma place après avoir communié, je m'apprêtais à me recueillir lorsque je sentis que l'Hostie se transformait en sang dans ma bouche. J'ouvris ma bouche, montrant à Michèle(une Aide) qui était à côté de moi, l'Hostie devenue Sang. Les personnes qui étaient proches de moi virent la transformation et se mirent à crier: "Oh! voilà du sang." Je montrai aussi le sang au Père Shimura, aussi à mes côtés et qui me tenait par la main.

Alors plusieurs personnes autour de moi éclatèrent en sanglots. L'église fut troublée par tout ce bruit. (D'autres personnes quittèrent leur place pour voir ce qui se passait.) Le Curé, qui ignorait la cause du trouble, réprimanda l'assemblée pour obtenir le silence et la messe put se poursuivre.


Le Père Bosmans filma ce miracle eucharistique. C'est à ce moment que j'entendis la voix tendre de Jésus; elle émanait du Tabernacle.


Jésus : "Mes fils et mes filles bien-aimés! Je vous accorderai des bénédictions spéciales car vous êtes venus de si loin, malgré de longues distances, afin de consoler ma Mère.


Si, dans le passé, vous M'avez offensé par des communions sacrilèges, Je vous demande aujourd'hui, par ce Signe que Je vous donne, de Me recevoir et de M'adorer avec un coeur beaucoup plus aimant.


Alors, Je vous guérirai de vos profondes blessures, de vos maladies et Je vous donnerai un coeur généreux pour aimer tout le monde.


Vous aurez la force de vous libérer de l'armée très puissante du démon. Les grâces que Je vous donnerai seront des armes invincibles et sûres. Je vous donnerai une puissance inflexible, bien supérieure à n'importe quelle réaction nucléaire, pour faire le bien.


Recevez-Moi donc dans votre coeur, Moi qui vous aime jusqu'à devenir votre nourriture. Aujourd'hui, Je vous donne des grâces et une bénédiction spéciales."



Message du 1er juillet 1995

Nous avions désiré une cérémonie commémorative de ce 10 anniversaire  des premières larmes de la Vierge, mais nous nous contentâmes de prier en silence comme des pèlerins.


A un moment donné, le grand crucifix qui se trouve au-dessus de la Statue de la Vierge commença à émettre de la lumière et je vis Jésus, réellement vivant, suspendu à la croix et versant du sang. Le sang coulait de son front blessé par la couronne d'épines, de son côté, de ses mains et de ses pieds. Et Jésus me parla d'une voix triste.


Jésus : " Ma bien chère âme! Aujourd'hui, c'est le jour du 10 anniversaire des larmes de ma Mère Marie, par lesquelles Elle fit Appel à vous pour ramener à Moi tous mes enfants de ce monde rempli d'orgueil et qui se précipite sur le chemin de l'enfer.


Cependant la Mère du Ciel, qui devrait être honorée, subit au contraire de sévères insultes et souffrances de la part de tant de ses enfants. Pour cela, offrez-Lui sans réserve votre coeur douloureux avec lequel vous désiriez La consoler.


Ma petite âme! Tu dois bien savoir que le spiritisme par lequel Satan est invoqué et déploie sa puissance ne vient absolument pas de Dieu. Satan peut affaiblir la libre volonté de l'homme mais ne peut pas la faire disparaître si l'homme n'y consent pas.


Je vois les insultes, les railleries, les flagellations que mes ennemis, adversaires de mon Amour, M'ont fait subir dans le passé, Me font subir à présent et Me feront dans l'avenir.


Tu sais bien ce que subiront ceux qui vont vers leur perdition éternelle, et à quel point les démons peuvent agir, par tous les moyens, bien qu'à des degrés différents. Hâte-toi donc d'aider mes innombrables enfants à revenir à Moi et à se désaltérer dans le Saint-Sacrement, mystère de l'Amour avec lequel Je me suis livré tout entier."


Julia : "Seigneur! Je suis impuissante, ou plutôt incapable, pleine de défauts."


Jésus : "Oui, c'est ainsi. Mais Je réside dans ton coeur que tu juges incapable et tout petit. Ne te regarde pas. Je n'enlèverai pas les défauts que tu as. Je pourrais, en un instant, te rendre parfaite, corps et âme. Mais Je te fais le don de te laisser tes défauts pour que tu puisses venir à Moi en petite âme, en t'abaissant avec humilité. Tu endureras beaucoup de douleurs et d'incompréhensions pour Nous suivre, ma Mère et Moi. Mais elles ne seront jamais des obstacles."


Julia : "Je Te remercie, Seigneur, et je Te suivrai de tout coeur, bien que je sois imparfaite."


Jésus : "C'est bien, Je te remercie, ma petite âme! En ce temps-ci, plein de dangers pour le monde où grouillent toutes sortes d'hérésies, vous, faites donc des efforts pour devenir comme Moi.


Ma Présence personnelle et physique dans l'Eucharistie, est réelle et incontestable. Et parce que l'Eucharistie, mystère d'amour infini, d'humilité, de puissance et de sagesse infinies, est Ma toute vivante Présence, Je vous ai montré à plusieurs reprises l'Hostie se transformant en sang et en chair afin que tous puissent y croire, mais...


Et à ceux qui, dans Mon Église, ne croient pas à ma Présence réelle, les qualités essentielles pour devenir co-rédempteurs manquent totalement. Ils M'ignorent, Moi, le Christ, vrai Dieu devenu vrai Homme; ils nient ma Divinité et ne reconnaissent que mon humanité! Et cela parce que, en fait, ils ont perdu tout sens de discernement entre le bien et le mal, entre ce qui juste et ce qui est injuste.


Ma chère petite âme! Il ne faut pas perdre courage. Je suis toujours avec toi, sois donc tranquille et confie-toi à Moi. J'enverrai un Ange près de toi qui te gardera. Regarde-Moi bien en face. Je vais vous donner à tous un Signe de mon Amour, de cet Amour par lequel Je vous ai accordé les sept Sacrements.


En étant unis et en vous aimant les uns les autres, veuillez tous collaborer avec Moi pour sauver ce monde de plus en plus malade. Aujourd'hui, J'accorde à tous une bénédiction spéciale."


Avec sa Main ensanglantée, Jésus nous a alors tous bénis. Puis, je vis que le sang qui coulait de Ses plaies se transformait en hosties. Elles descendaient vers le devant de la Statue, accompagnées d'un bruit sec:tac, tac. A mes côtés, le Père Su, venu de Singapour, et d'autres personnes présentes entendirent aussi ce petit bruit. Je restais debout, comme hébétée, sentant les hosties qui venaient frôler mes mains. Alors, Jésus parla de nouveau.


Jésus : "Ma Mère demanda d'aménager un tabernacle et Elle réitéra sa requête mais le tabernacle n'a pas encore été aménagé. C'est pourquoi "Ceci" est ma Chair et mon Sang que Je vous donne à tous spécialement aujourd'hui."
 


Message du 2 juillet 1995


L'Archevêque avait donné l'ordre, hier vers la fin de l'après-midi, par l'intermédiaire du Curé de Naju, "d'absorber" les 7 Hosties avant la fin de la journée. Elles furent consommées par deux prêtres étrangers, témoins oculaires de la "descente" des sept Hosties et par cinq autres fidèles dont je faisais partie.


Je ne pouvais retenir mes larmes en pensant que j'allais consommer une de ces Hosties alors que j'aurais voulu les conserver toutes car c'était Jésus Lui-même qui nous les avait données de sa Croix en versant son Sang.


Je communiai la dernière. J'eus l'impression que l'Hostie grossissait dans ma bouche tout en répandant un fort parfum de roses. Quelqu'un, à côté de moi, me demanda d'ouvrir la bouche, ce que je fis. L'Hostie était devenue Sang. Les personnes autour de moi se mirent à crier:"L'hostie est changée en sang!" et à pleurer.


Un peu plus tard, j'entrai en extase et je me vis partir quelque part, conduite par la Vierge. Elle était très belle, vêtue d'une robe blanche avec ceinture bleue et d'un manteau bleu. Elle ressemblait à Sa Statue. Elle me parla d'une voix douce et aimable.


La Vierge : "Ma fille! Ils sont de plus en plus nombreux ceux de Mes enfants tombés dans les tentations doucereuses de Satan qui, dans un rêve insensé, a cherché à concurrencer Dieu. Ils ne se rendent même pas compte de la situation dans laquelle ils se trouvent et reçoivent la Communion de manière sacrilège, suscitant ainsi le courroux de Dieu-Père. Veux-tu voir?"


Julia : "Oui, Mère!"

A peine eus-je répondu que je vis une foule de gens entourant le Saint-Père et de nombreux prêtres qui célébraient la messe. Beaucoup de ces prêtres étaient en état de péché. Je vis aussi des religieux et des laïcs recevoir l'Eucharistie en état de péché, ne réalisant pas leur culpabilité. Ils avalaient l'hostie sans aucune hésitation.


La Vierge: "Ma chère fille!
C'est ainsi qu'ils errent dans les ténèbres. Ils ont perdu tout sens de l'orientation et ne savent plus où ils vont, ils ne peuvent plus se reconnaître eux-mêmes. Ils errent d'abord dans le brouillard, puis dans les ténèbres. Ils s'éloignent de la source de l'Amour au point d'oublier complètement la Divinité de Dieu, devenant ainsi spirituellement aveugles et sourds. Où finiront-ils?


Moi, votre Mère, Je désire sauver tous Mes enfants qui ont été perdus, avec votre coopération. Ma fille! Mes messages d'amour que Je donne par ton intermédiaire, bien que tu sois imparfaite, peuvent servir de guide à toutes les âmes. Ceux qui les suivent sont peu nombreux. Et c'est pourquoi il y a tant de calamités, voulues et suscitées par Satan d'une façon si cruelle.


Étant donné que Dieu ne leur a pas enlevé leur puissance innée, les démons dominent maintenant le monde et, par toutes sortes de machinations, entraînent les hommes au péché, les poussent à désobéir à Dieu et instillent dans leurs coeurs le vice terrible de l'orgueil. Leur hypocrisie et leur malice conjuguées sont comme un gaz explosif. Le combat spirituel en devient encore plus acharné. Il faut que vous restiez bien éveillés pour être capables de les discerner(démasquer).


O ma fille qui accueille avec joie la souffrance! Pour sauver ce monde de plus en plus corrompu, il est nécessaire que les ecclésiastiques respectent et craignent Dieu, qu'ils mènent une vie sainte en suivant mon Fils et qu'ils conduisent leurs brebis au Royaume des Cieux. C'est pour cela que ces signes ont été donnés afin que les prêtres qui ont répondu par un "Amen" à l'invitation à devenir de petites âmes, puissent témoigner.

 

Mes chers prêtres! Prêtres que J'aime tendrement et qui m'êtes précieux comme la prunelle de Mes yeux. Vous avez reçu le pouvoir de changer le pain et le vin pour qu'ils deviennent le Corps et le Sang, l'Âme et la Divinité du Seigneur, dans l'Église. Vous avez aussi reçu le pouvoir de pardonner les péchés.

Par conséquent, hâtez-vous aussi d'enseigner à tous le Mystère de l'Eucharistie afin qu'ils puissent faire de sincères confessions et recevoir l'Eucharistie avec un coeur pur. Veuillez les aider à suivre le Seigneur.


Le Seigneur se livre tout entier pour vous tous. Il n'a pas seulement versé son Sang il y a deux mille ans, maintenant encore, Il se donne tout entier sur la Croix pour vous. Cachant sa Divinité, Il vient encore pour être consommé par vous sous l'apparence du pain. Si les hommes savaient cela, ils n'uniraient pas leurs forces à celles des démons.


Alors que le Seigneur a octroyé aux prêtres le grand pouvoir de consacrer l'Eucharistie, Mystère du Salut qu'Il n'a même pas donné aux Chérubins et aux Séraphins, combien parmi les prêtres viennent à Moi avec une sincère attention?


Je demande à Mes chers prêtres d'oeuvrer pour que ceux qui ne désirent avidement que les choses de ce monde puissent se convertir et revenir au Seigneur, grâce aux signes de Mystère de l'Eucharistie que Je vous ai montrés par l'intermédiaire de la petite âme (Julia) qui se reconnaît pauvre et imparfaite. Tout cela doit servir à la gloire de Dieu et au salut des âmes.


Maintenant, Confiez-Moi ce qui vous reste de vie avec une entière confiance, recherchez en tout le plus haut grand bien qui a été confié à vous pour l'accomplir et venez à Moi humblement en parcourant le chemin d'amour des petits. Alors, ce sera comme si vous enleviez les épines qui Me font souffrir et mettiez du baume sur mes blessures.


Recevez la bénédiction que vous donnent spécialement aujourd'hui le Père et le Fils qui sont aux Cieux ainsi que leurs souhaits infinis.


Enfin, à vous, tous Mes enfants, Je transmets les salutations de tous les Anges, de tous les Saints et Saintes et Je vous envoie la tendresse de mon profond Amour. Au revoir (Annyong)."


La Vierge disparut dès qu'Elle eut finit de parler. Je rouvris les yeux en entendant pleurer beaucoup de personnes autour de moi. Je me trouvais dans la Salle de la Vierge.



Message du 5 juillet 1995

Tout en souffrant des douleurs extrêmes, je me suis offerte au Seigneur. Je priais et en pleurant, parce que je ne pouvais faire tout le travail que je devais faire. C'est à ce moment-là que j'ai entendu la voix chaleureuse et aimable de la Vierge.


LA VIERGE : "Ma Fille ! Ma fille bien-aimée ! Offre vos douleurs en contemplant plus profondément le Sacré Coeur du Seigneur et mon Coeur Immaculé qui ont été déchirés.
 

Mes enfants bien-aimés ! Sachez bien que la Lumière de l'Amour du Seigneur pénètre vos vies, âmes, coeurs et êtres. Ne tombez pas dans le désespoir, ne perdez pas courage. C'est maintenant un moment crucial. Si vous me suivez offrant toutes vos souffrances de bonne volonté, l'aide et la protection du Seigneur vous seront accordées conformément à votre travail et à vos difficultés.
 

Si vous vivez humblement selon mon souhait, les douleurs de ma fille que le Seigneur a choisi seront plus légères chaque moment par vos prières sincères.
 

Mes enfants bien-aimés! quoi qu'il arrive, n'arrêtez pas ou n'hésitez pas mais allez de l'avant courageusement. Dieu a permis la libre volonté aux hommes. Donc, ils ne sont pas forcés de suivre la volonté de Dieu s'ils ne le veulent pas. Mais aujourd'hui, j'ai offert à Dieu sur l'autel de mon Coeur Immaculé, ma fille qui a souffert des agonies de la mort, les prêtres qui ont été appelés à travailler pour Moi, et d'autres enfants qui ont répondu à Mon appel.

Donc rappelez-vous de cette offre et suivez-Moi, en oubliant tout et en complète humilité. Alors vous deviendrez la lumière qui dissipe l'obscurité.
Lorsque Je vous appelle au Jardin Céleste, abandonnez-vous totalement à Moi avec la foi, la confiance et la fidélité au lieu du raisonnement et de la théorie. Répondez-Moi disant "Amen" et maintenez l'unité.

Personne ne pourra vous prendre hors de ce lieu, deveniez par conséquent les donateurs du réconfort et de la joie pour Moi. Soyez Un comme le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont Un.

Par les prières que vous, petites âmes offrez avec ferveur et unis, mon Coeur Immaculé et brûlant triomphera sûrement (irrévocablement)."
 


Message du 7 septembre 1995

Veille de la Fête de la Nativité de Marie.


J'eus une vision quand je commençai la récitation du chapelet lors de la réunion de prières qui se fait chaque jeudi pour réparer les outrages que subit Jésus au Saint-Sacrement. Je vis des hommes, vêtus d'un uniforme rouge, qui s'approchaient, en lignes serrées, de l'endroit où nous nous trouvions. Ils faisaient peur et nous mirent en joue avec leurs fusils.


A cet instant, les hommes qui s'approchaient de nous baissèrent leurs fusils comme s'ils avaient perdu toute force, et cela à cause des prières que nous offrions. Ensuite, la couleur rouge de leurs uniformes militaires se changea en un gris pâle. Puis, peu à peu, ils commencèrent à s'en aller.


Cette foule d'hommes, de combien de personnes était-elle composée? De dizaines de milliers? Oh! on ne pouvait pas les compter tant ils étaient nombreux. Et voilà que la couleur de leurs uniformes changeait encore pour devenir bleu clair. C'est alors qu'une lumière descendit du Ciel et que j'entendis la belle voix de la Vierge, que je ne voyais pas.


La Vierge : "Ma fille bien-aimée!
Comme tu viens de le voir, l'armée rouge, mon ennemie pourrait perdre sa force grâce aux prières ferventes que vous offrez au cours de l'Heure Sainte. Bien que maintenant le courroux de Dieu le Père soit à son comble et que son bras droit levé bien haut soit sur le point de s'abattre (sur le monde), Il en retarde le moment grâce aux prières ferventes que vous tous, devenus de petites âmes, vous Lui offrez.

C'est pourquoi, veillez et priez encore davantage. Moi, Je suis ici avec vous qui Me donnez votre réponse toute pleine de dévouement, qui M'offrez aussi vos prières ferventes et persévérantes avec sincérité, amour et un "oui" généreux.


Mes enfants bien-aimés du monde entier! Veuillez être bien fidèles à l'Heure Sainte du jeudi au cours de laquelle vous pouvez réparer les outrages de tous genres et les ingratitudes par lesquels vous avez offensé la Majesté Divine, en cette époque de grands périls.


Il y a deux ans (le 18 février 1993), Je vous ai parlé en détail de l'Heure Sainte du jeudi. Je vous recommande encore de prier et de mettre en pratique ce que Je vous ai déjà dit. Étant donné que se prépare le moment décisif dont dépendra le sort de l'humanité entière, Je vous demande de sortir de votre sommeil et de tendre l'oreille aux supplications de votre Mère du Ciel.


Mes enfants bien-aimés! Réveillez-vous vite et venez à Moi ; Je vous conduirai tous à Jésus qui est réellement présent dans l'Eucharistie et qui vous attend sans bruit, au cours de Son Offrande sacrificielle dont Il est Lui-même la Victime.


Priez sans cesse et offrez des bouquets, tressés avec les petites fleurs des renoncements, pour la multitude de Mes enfants égarés: ceux qui vont leur chemin au milieu d'événements de toutes sortes, persécutions et luttes fratricides, ceux qui sont plongés dans un égoïsme effréné, ceux qui sont habitués à jouir, à vouloir posséder toujours plus, à vivre dans le bien-être, à satisfaire les plaisirs des sens.


Alors, ceux de Mes enfants qui s'étaient ralliés à l'armée rouge reviendront dans le Sein du Seigneur; le Règne du Seigneur se réalisera en ce monde et mon Coeur Sacré remportera la victoire. Sur vous tous ici réunis, J'envoie la Bénédiction du Seigneur et mon Amour. Annyong, (au revoir)."



Message du 22 septembre 1995

Mgr Roman Daylak, Administrateur Apostolique de Toronto, Canada, venu à Naju, concélébra une messe à la Montagne choisie par la Vierge avec le Père Joseph Pierre Finn du diocèse de London (Canada) et un prêtre coréen. Seize chrétiens participèrent à cette messe. Nous reçûmes la communion sous les deux espèces.

Je venais à peine de recevoir la Sainte Hostie, dans ma bouche, qu'elle devient plus grande et se changea en chair et en sang. Elle commença aussi à bouger. Un des chrétiens le vit et en informa Mgr Danylak. Avec les autres personnes présentes, il fut témoin de la transformation. Après un court moment. Mgr Danylak me conseilla d'avaler l'Hostie, ce que je fis avec quelque difficulté parce qu'elle avait augmenté de volume.


Tandis qu'en pleurant je me recueillais, je vis une lumière descendre du Ciel et j'entendis la voix de Jésus, grave et digne, mais si affectueuse. Je ne Le vis pas.


Jésus: "Ma chère petite âme!
Le plus grand trésor de mon Église, c'est Marie, ma très sainte Mère. Ma Mère est la Reine de l'Univers, la Reine du Ciel et aussi votre Mère. C'est pourquoi Marie vous aime comme Je vous aime et Elle peut faire tout ce que Je peux faire, et cela par mon intermédiaire et par ma grâce.


Aujourd'hui, ma Mère, Reine du Ciel et votre Mère, est en train d'ouvrir et de montrer mon Coeur, par l'intermédiaire de ma petite âme insuffisante à un évêque qui cherche comme un enfants, à Nous suivre, Moi et ma Mère, afin qu'il fasse savoir toujours plus que Je suis réellement présent dans l'Eucharistie, mystère sublime de foi et d'amour.


Si mes prêtres, qui célèbrent chaque jour la messe, croyaient et sentaient dans leur coeur cette Présence et s'ils en vivaient la Divine Réalité, sublime et merveilleuse, d'innombrables âmes seraient purifiées et vivraient dans mon Coeur miséricordieux, d'une grâce dépassant toute attente. Hâtez-vous d'en faire connaître la Réalité!


Tandis que ce monde est au bord de la ruine à cause de son infidélité et de son apostasie, trop de mes représentants sont en train de dormir. Et parce qu'ils se laissent séduire par de faux prophètes, les calamités actuelles, qui M'affligent et déchirent mon Coeur, déchirent aussi continuellement le Coeur Sacré et Immaculé de ma Mère.


O âmes que J'ai appelées! Vous serez en butte aux incompréhensions et aux persécutions dans une Église blessée et divisée. Mais Je serai toujours en vous, vous encourageant, vous aidant. Soyez donc sans crainte et annoncez-Moi, qui vis dans l'Eucharistie.


Il y a beaucoup de prêtres et un grand nombre de Mes enfants qui, tout en prétendant savoir que Je vis dans l'Eucharistie, présent avec mon Corps et mon Sang, mon Âme et ma Divinité, ne le savent pas vraiment bien.


C'est pour le leur faire savoir que Je l'ai montré plusieurs fois par l'intermédiaire de ma petite âme (Julia). Et, malgré cela, ceux de Mes enfants qui Me suivent, ne dépassent pas le plus petit nombre.


Beaucoup d'ecclésiastiques aussi veulent Me faire connaître avec des raisonnements sophistiqués, en oubliant l'Eucharistie qui est ma Substance et la simplicité sublime de l'Évangile que J'annonce. Ne serait-ce pas comme jeter de la boue sur ceux qui sont simples?

Mes enfants bien-aimés!
Ne rejetez pas l'appel que Je viens vous faire sous cette forme, Moi qui suis présent dans l'Eucharistie. Mais si, malgré tout, Mes enfants ne veulent pas comprendre, n'acceptent pas ma Volonté de leur accorder l'amour, s'ils nient le caractère divin de l'Eucharistie et refusent de reconnaître son origine divine, alors on verra le courroux du Père.


C'est parce qu'on n'a pas suivi les Paroles tendres et aimables que ma Mère a prononcées à travers les siècles que le péché est arrivé à un degré de saturation jusqu'au coeur même de l'Église.


Allons, dépêchez-vous de prier, de vous sacrifier, de faire pénitence par une vie d'offrande de manière à être unis dans une force efficace et indispensable pour obtenir la victoire finale. Faites aussi acte de réparation pour les péchés de blasphème qui ont été commis.


Si vous  suivez ma Mère pour restaurer mon Honneur qui a été foulé aux pieds, vous ne vous égarerez pas, même dans le labyrinthe de cette vie terrestre, car ma Mère est le raccourci qui vous conduit à Moi, l'Aurore resplendissante d'une Église rénovée et l'Arche d'une nouvelle Alliance.


O Mes enfants qui Me suivez et M'annoncez! Faites-le en priant, et en priant encore, sans vous préoccuper de ce que peuvent penser ceux qui vous critiquent. Leurs pensées se transformeront comme les nuages qui se dissipent dans le ciel quand la main de Dieu se posera sur vous.

Je vous bénis tous, toi et tous ceux qui te sont chers."
 


Message du 27 octobre 1995

A Rome en Italie


Je ne me rappelle pas de l'heure précise, mais, du milieu de la nuit,  je ne pouvais dormir par les attaques du démon. Tandis que je luttais avec des douleurs extrêmes physiques et morales, une lumière descendit du Ciel. À ce moment-là, j'ai entendu la voix tendre et douce de la Vierge.


LA VIERGE : "Ma fille bien-aimée ! . . .
Dépechez-vous de prier, parce que la brutalité des diables pour vous tenter, est extrêmement violente. Le Pape, celui qui est le Vicaire de mon Fils, le premier fils de l'Église, et mon fils aimé que j'aime autant que la prunelle de mes yeux, est maintenant épuisé avec des douleurs internes et externes. Mais dites-lui de ne pas s'inquiéter, mais de confier tout à cette Mère Céleste, car je fais briller sur lui la lumière qui émane de mon Coeur Immaculé. 
 

 Je l'ai déjà habillé avec un vêtement de vertu et je l'ai protégé et l'ai nourri pour que tout ce qu'il fait dans sa vie puisse être attiré à mon parfum. Le but est de le protéger et de devenir son bouclier, armure et couverture de fer à chaque moment décisif pour que je puisse le conduire au Paradis Céleste. Par conséquent, vous devez tous être le peuple qui est le plus proche du coeur du Pape.
 

Écoutez soigneusement ce qu'il dit tout en marchant sur le chemin difficile de la croix du Calvaire, mettez ses enseignements en pratique et propagez-les. Aidez aussi tous, à aimer le Pape avec un amour filial pour qu'ils puissent porter sa croix douloureuse avec lui. Combien de prêtres sont disposés à marcher avec le Pape par les chemins de Bethléem au Calvaire que mon Fils Jésus a marché ? 

Beaucoup de prêtres étudient les enseignements de l'Église d'une manière superficielle, sans profondeur, et se comportent de la même manière. C'est pourquoi mon fils, le Pape, souffre encore davantage.
 

Mon fils aimé que J'aime plus que la prunelle de mes yeux ! Le Pape, qui est le Vicaire de Jésus, le premier fils de l'Église et le successeur de Pierre ! J'avais imploré versant des larmes et des larmes de sang et criant jusqu'à ce que ma gorge commence à saigner, mais les leaders aveugles et sourds ne comprennent pas.
 

Je me sens si soucieuse que je souhaite diffuser les messages d'amour de mon Coeur Immaculé brûlant au monde entier par le Pape, qui est le premier fils et la tête de l'Église. Affairez-vous à M'aider. Prenez les nombreuses âmes, qui ont perdu leur chemin et se précipitent vers l'enfer, à bord de "Marie, l'Arche du Salut" que J'ai préparée et guidez-les au Ciel.
 

Mon fils que J'aime extrêmement ! Les heures de l'apostasie et de la déloyauté t'affligent. Mais, si vous méditez plus profondément sur le Sacré Coeur du Seigneur et mon Coeur Immaculé, qui ont été déchirés, et si les messages que Je vous donne par ma petite âme sont diffusés et mis en pratique de par le monde, vous serez guidés par Moi au haut pinacle de la sanctification, vous offrant chaque jour comme sacrifices vivants avec un coeur de martyr. Vous éprouverez, alors, sur ce chemin,  l'Amour de votre Père.
 

Cette réunion avec vous est comprise dans mon Plan pour l'Oeuvre de Salut de Dieu que J'ai préparé. Faites confiance et comptez sur ce plan comme un enfant et dépêchez-vous de M'aider pour que mes messages d'amour que je vous donne par l'intermédiaire de la petite âme puissent être approuvés et diffusés par tout le monde.
 

Sur ce chemin, vous trouverez l'Hypostase Divine de mon Fils Jésus. Et l'action puissante du Saint-Esprit, mon conjoint de l'amour, procédera activement dans votre  for-intérieur de sorte que tous ceux qui ont perdu leur chemin et tout sens de l'orientation en raison des erreurs et péchés puissent se repentir et que ce monde puisse faire face au temps du triomphe de mon Coeur Immaculé qui fleurira comme une fleur parfumée. Avec mon Fils Jésus, Je vous bénis tous. An-nyoung !"



Message du 31 octobre 1995

A Rome en Italie


Aujourd'hui j'ai assisté à la Messe privée célébrée par le Saint-Père. Je me suis assise au premier rang et j'ai noté la secousse du bras gauche du Saint-Père. Je ne pouvais contrôler mes larmes, puisque je pensais que, malgré tant de souffrance, le Saint Père ne pouvait se reposer car il devait s'occuper de ses nombreux moutons.
 

Quand j'ai reçu la communion, il y avait un parfum fort de roses et d'une odeur forte de sang. La Sainte Hostie dans ma bouche était aussi en train de grossir. Monseigneur Paik, qui assistait aussi à la Messe, a vu ceci et m'a conseillé d'aller derrière et d'attendre. Je méditais entre-temps, c'est alors que j'ai vu la lumière lumineuse descendre sur le Saint-Père et autour de lui. J'ai vu aussi des bébé-anges dans la lumière, dansant et protégeant le Pape. À ce moment-là, j'ai entendu la voix affectueuse et aimable de la Vierge, bien que je ne pouvais la voir.


LA VIERGE : "Mon fils aimé, le Pape, celui qui est le premier fils de la Sainte Église de Dieu !  Savez-vous combien Moi ainsi que Jésus, votre Frère ai^né, vous avons aimé et vous aimons encore ?

Jésus vous a tant aimés qu'Il est venu ici en personne comme votre Aliment, mais, comme dans le passé, Il est aujourd'hui encore renié, abandonné et trahi par tant d'enfants. Pour cette raison, l'heure des épreuves sanglantes et de la purification approche et c'est pourquoi je suis venu chez vous pour sauver les enfants du monde.
 

Avec rapidité et avec un coeur simple comme un enfant, acceptez le cadeau du Mystère de l'Eucharistie que Dieu le Père a préparé et faites le connaître à tous. Enseignez l'importance de la Messe, du Sacrement de la Confession et du Mystère de la Sainte Eucharistie à tous les enfants du monde qui ne les connaissent pas et, faites ainsi continuer perpétuellement le don des Mystères Pascaux du Dernier Dîner et de la Résurrection.
 

Le changement visible de l'Eucharistie d'aujourd'hui était pour démontrer que Jésus est venu chez vous par le Sacrifice de la Sainte Eucharistie qui est une répétition du Sacrifice accompli au Calvaire, Golgotha, pour laver tous les péchés du monde avec Son Précieux Sang.
 

Combien nombreux sont les ecclésiastiques qui ne défendent pas la vérité mais gardent par crainte le silence et restent spectateurs pour préserver leur réputation et parce qu'ils ont peur de l'opinion des autres, et cela même s'ils voient des erreurs et malgré mes messages d'amour que je vous avais criés jusqu'à ce que ma gorge saigne !
 

Faites savoir à tous la Sacrée Présence Réelle du Seigneur dans le Saint Sacrifice de la Messe où Il vient comme Donneur du Sang ; aidez-Le à laver les souillures sordides de leurs âmes, enfin donnez l'adoration et la louange éternelles au Seigneur.
 

Mon fils bien-aimé !
Grâce à votre amour fidèle avec lequel vous avez répondu à cette Mère Céleste disant "Amen," personne ne pourra vous séparer de l'Amour de Dieu ou vous écarter loin de Lui. Votre nom a été déjà écrit dans mon Coeur Immaculé. Par conséquent, soyez heureux même au milieu du malentendu et de la persécution. Toutes les fois que vous étiez dans des difficultés de divers types, Je vous ai défendu et aidé, et je vous ai encouragé et consolé dans l'abri de mon manteau.
 

Vous êtes mon fils bien-aimé que Je peux mettre dans mes yeux sans sentir aucune douleur. Vous êtes mon premier fils bien-aimé de l'Église et le jeune frère de Jésus. Je vous ai mené à participer au sacerdoce éternel avec Jésus. Chantez ainsi la Résurrection, en vivant une vie d'intimité avec Lui.

Alors, vous deviendrez la Lumière de Jésus-Christ qui descend par vous (pluriel) en brillant comme le jour sur le monde, en pénétrant le rideau d'obscurité qui entoure le monde, et vous ferez face à la Seconde Pentecôte. Je prie que la Grâce Divine et la Lumière Brillante soient toujours avec vous. An-nyoung ! "


Quand elle eu terminé ces mots, la lumière et les anges sont devenus invisibles.
 


Message du 21 novembre 1995

J'assistai à une messe célébrée par le Père Pha. Après la communion, et tandis que je priais dans le recueillement, je sentis un fort parfum de rose. Puis, je vis descendre du ciel une lumière et j'en tendis la belle et tendre voix de la Vierge, sans toutefois La voir.


La Vierge : " Ma fille bien-aimée! Je demande que le Représentant du Pape que J'ai appelé par amour et ton guide spirituel puissent, avec toi que J'ai choisie, rencontrer le Pape.


Je voudrais faire connaître par le Pape toute l'ampleur de l'amour maternel avec lequel J'aime mes enfants et toute la protection dont Je les entoure.


Allons, hâtez-vous de prier et de prier encore. De même que les Apôtres réunis dans le Cénacle de Jérusalem, se préparèrent avec Moi pour la Descente de l'Esprit Saint, de même, vous aussi, devenant les apôtres de ces derniers temps, vous devriez prier avec Moi dans mon Coeur Immaculé.


Dans cette dernière purification, les démon, mes ennemis, mobilisent toute sorte de tromperies, en montrant même des phénomènes extraordinaires et en réalisant de nombreux faux miracles. Par là, ils créent du trouble non seulement parmi les âmes simples et bonnes mais aussi parmi les ecclésiastiques et les religieux, en excitant leur curiosité.


Par conséquent, en étant unis au Pape, premier fils de l'Église, formé par Moi, et en restant sous la conduite de votre Mère du Ciel, conduisez au Seigneur, qui a répandu son Sang pour le salut du monde, les âmes nombreuses qui se dirigent vers l'enfer.


Si vous Me suivez avec foi, confiance et abandon, J'accomplirai auprès de vous Mes projets par des moyens étonnants.


Alors, Dieu-Fils, qui est mon Fils, réalisera le Royaume de Gloire, débordant d'amour, de paix et de joie, et par Lui, en ce monde, il y aura une résurrection et une nouvelle Pentecôte."