1985

1986

1987

1988

1989

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2005

2006

2007

2008

2010

2011

2014

2015

2016

11 février 1992 - Ne vous souciez pas des résultats, mais suivez-moi avec sincérité.

 

27 mai 1992 - Vous essuyez maintenant mes sueurs de sang avec votre vie.

 

31 mai 1992 - Si vous vous unissez avec amour pour me suivre, alors vous formerez un vaste filet

                         d'amour.

 

1er juin 1992 - Vous recevrez toujours la lumière qui accompagne ma Bénédiction lorsque

                           vous viendrez à Moi par ma Mère Marie.

 

2 juin 1992 - Pour chasser les ténèbres de ce monde qui se transforme en un immense désert.

 

27 Août 1992 - La source de "Marie, l’Arche du Salut"

 

8 décembre 1992 - En venant à Moi, venez par le raccourci qu'est Ma Mère.

14 décembre 1992 - Venez près de Moi, transcendant nationalités et frontières, en vous tenant
                                   par la main.



 Message du 11 février 1992

Fête de Notre-Dame de Lourdes

 

J'avais été invitée à parler de la Vierge qui pleure à Naju à Manille, aux Philippines. J'y étais arrivée le 7 février.


Le 11 février, en la Fête de Notre-Dame de Lourdes, je me trouvais dans l'église del Sacramento, à Manille. La messe avait été célébrée par le curé avec une grande ferveur. Il y eut un message de la Vierge au cours de notre rassemblement dans l'église.


J'avais reçu la communion et j'avais commencé ma méditation. A ce moment, je sentis une forte odeur de roses et d'encens et, du Ciel, se fit entendre la Voix gentille, aimable, affectueuse et si douce de la Vierge.


La Vierge : "Soyez tous unis pour ne faire qu'un bloc dans l'amour."


Julia : Je lui répondis dans mon coeur : "Oui, Mère! Nous sommes les enfants d'un seul Dieu et d'une seule Mère. Nous parlons des langues différentes, mais nous sommes en réalité tous des frères et des soeurs qui s'aiment entre eux. Maintenant, nous sommes proches les uns des autres."


La Vierge : "Oui, vous êtes devenus des frères à travers le Précieux Sang du Seigneur.

Moi, votre Mère Céleste, Je serai toujours avec vous pour vous aider à vous aimer les une les autres toujours plus profondément, comme une terre desséchée est assoiffée de pluie.


Ne vous souciez pas des résultats, mais suivez-moi avec sincérité, Alors je vous embrasserai dans mon Coeur Immaculé et Je vous bénirai en répandant sur vous mon huile parfumée."


Julia : "O Mère de l'Amour, présente partout dans le monde! Je prie pour que le Royaume du Seigneur arrive et que le Triomphe de votre Coeur Immaculé se réalise vite."


 
 Message du 27 mai 1992

En Terre Sainte - A Jérusalem


J'avançais sur la "Via Dolorosa" à Jérusalem, vers le Golgotha, en portant une croix et en méditant sur les souffrances de Jésus.  Mon coeur me faisait tant souffrir qu'il me semblait que ma poitrine allait éclater. Je faisais le chemin de croix avec les pèlerins de notre groupe.


Je pensais à Jésus qui souffrit, non pas seulement à cause de la lourdeur de la croix, mais surtout à cause de l'épuisement provoqué par la flagellation et la couronne d'épines. Jésus porta sa croix jusqu'au bout pour la conversion des pécheurs, titubant, tombant, se relevant, avançant couvert de sueur et de sang.


Je portais ma croix toute seule, désireuse de consoler Jésus, ne fût-ce que dans la mesure la plus minime, pour la conversion des pécheurs. J'avais le visage baigné de sueur et de larmes. Je pleurais tellement que je ne savais pas à quelle station du chemin de croix nous nous trouvions.


Quelqu'un se rendit compte de mon état et me tendit du papier hygiénique avec lequel je pus m'essuyer. Que se passa-t-il? Julio, mon mari, qui se trouvait près de moi quelques autres personnes se mirent à crier en pleurant : "Oh! c'est du sang!"  J'ouvris alors les yeux et je vis que le papier était taché de sang On me passa alors un mouchoir qui lui aussi se tacha de sang.


Je demandais à ceux qui étaient près de moi si on voyait du sang sur mon visage. Ils me répondirent que l'on ne voyait que de la sueur et des larmes et que le sang ne se répandait que lorsque je m'essuyais le visage. Quelques-uns dirent que le sang se répandait vivement sur le papier et le mouchoir en forme de nerfs...


Nous étions parvenus à la sixième station (station qui nous rappelle Véronique essuyant le visage de Jésus avec son voile). Quand quelqu'un voulait m'aider à porter la croix, je refusais chaque fois. Comme Jésus, je voulais porter, seule, ma croix jusqu'au bout. C'est ainsi que j'avançais, complètement épuisée, jusqu'à la douzième station.

C'est alors que j'entendis la Voix douce et en même temps majestueuse de Jésus.


Jésus : "Mes enfants! Je suis Amour. Ne me suis-je pas livré entièrement pour vous?

Si vous avez compris, que même maintenant, je verse des sueurs de sang et des larmes de sang pour vous, alors vous aussi essuyez maintenant mes sueurs de sang avec votre vie. Agir ainsi c'est vraiment mener une vie de pénitence et de réparation.


Il y eut Judas, le chef-d'oeuvre d'offenseur.

Mais vous tous, venez à Moi en faisant pénitence comme Marie Madeleine et en tenant bien la main de ma Mère Marie, en ce monde dangereux."


Julia : "Seigneur, soyez glorifié, Amen. Alléluia."
 

 
 Message du 31 mai 1992

Fête de l'Ascension

 

Les pèlerins Philippins et Coréens voyageant ensemble étaient à présent à Lourdes.


En ce jour, nous participâmes à une messe célébrée par le Père Gérico Orbos, Philippin, religieux Verbiste, qui accompagnait les pèlerins. Cette messe fut célébrée à 3 h 30 de l'après-midi dans une chapelle à Lourdes.


J'étais en méditation après la communion lorsque j'entendis la Voix affectueuse, gentille mais triste de la Vierge.


La Vierge :  "Ma fille! Regarde ces nombreux enfants! Il y en a très peu qui veulent apaiser la colère de Dieu et essuyer les larmes qui débordent de mes yeux miséricordieux.


Mes larmes ne peuvent pas cesser de couler car ils font des compromis avec leur amour-propre et ne savent pas se régler sur ce qui est céleste et sacré.


C'est pourquoi Je vous ai spécialement appelés pour vous recommander de prier et de vous sacrifier pour les pécheurs. Si vous vous unissez avec amour pour me suivre, alors vous formerez un vaste filet d'amour qui servira au Seigneur pour pêcher les hommes et les conduire au Salut.


Ma fille bien-aimée!

Transmets avec courage mes Messages d'amour partout dans le monde entier.

Vous aurez bien des difficultés, mais offrez sans cesse vos sacrifices et vos pénitences pour mes pauvres enfants, sans oublier que Je suis toujours avec vous.


La douleur qui vous fait saigner intérieurement ne sera pas vaine.

An-yong (c'est le salut cordial coréen habituel : au revoir, à bientôt)."


 
 
Message du 1er juin 1992

Je ne pouvais me lever à cause de plusieurs douleurs aiguës que j'endurais depuis la veille. L'une d'elles était celle de l'enfantement à laquelle s'ajoutait une paralysie d'un côté du corps, partant de la tête aux pieds. Je ne pouvais non plus lever la tête qui me faisait trop mal et qui de plus était enflée.


Aujourd'hui, la messe pour notre groupe allait être célébrée dans une église de la ville. Vu mon état de santé, il m'était impossible de participer à cette messe, alors que je brûlais du désir de m'y rendre.


Je pensais en moi-même : "Comme ce serait bien si la messe pouvait être célébrée ici dans cet hôtel!" Mais, que s'est-il passé? Voilà qu'on fit savoir aux pèlerins que la messe serait célébrée à l'hôtel même. Cela me permit d'y assister grâce à l'aide de plusieurs personnes qui, en me soutenant, me conduisirent à l'endroit où allait se célébrer la messe.


Après la communion, je sentis une odeur de sang : elle provenait de ma bouche. L'hostie s'était changée en sang et ma bouche en était pleine. Julio, mon mari, le prêtre et plusieurs chrétiens purent le constater.


C'est alors que j'entendis la Voix douce et miséricordieuse de Jésus qui me dit:


Jésus : "Suis-Moi sans inquiétude et avec une entière confiance. Je suis ainsi partout avec vous, où que vous soyez. Vous recevrez toujours la lumière qui accompagne ma Bénédiction lorsque vous viendrez à Moi par ma Mère Marie."


A peine Jésus avait-Il cessé de parler que mes douleurs disparurent ainsi que les enflures du visage. Tous, en s'en rendant compte, en bénirent le Seigneur, battirent des mains avec joie et contentement. Je pus poursuivre mon pèlerinage, alors que je pensais devoir l'interrompre.

Que le seigneur soit béni, loué, adoré, vénéré et glorifié à jamais. Amen.


 
 
Message du 2 juin 1992

Dans l'église de Lanziano en Italie -Nouveau miracle-


Nous avions participé à une messe dans l'église de Lanziano, en Italie, où un miracle eucharistique s'était produit au cours de la messe, il y a 1300 ans.


Une enquête avait été faite, On constata qu'une hostie s'était changée en un coeur humain de chair et que le vin s'était changé en sang. Les reliques en sont conservées dans l'église.


Au moment de l'élévation, au cours de la messe à laquelle nous, les pèlerins, nous assistons, on vit une lumière se déverser à l'arrière du Père Orgie (Philippin) qui célébrait la messe, et ensuite se diriger vers moi et tous les assistants.


Après la communion, je fis cette prière : "Seigneur! Ils sont trop nombreux ceux qui pèchent par la langue et par là se blessent mutuellement. Veuillez bénir spécialement nos langues pour que nous Vous bénissions et Vous louions."


Après cette prière, j'absorbais l'hostie. Une parcelle était restée dans ma bouche. Elle s'enfla. Toute surprise, je la montrais à Julio, mon mari. Les personnes présentes accoururent et purent constater que la parcelle d'hostie grossissait et se changeait en sang. Les gens pleuraient et poussaient des cris tant était grande leur émotion.


C'est alors que j'entendis, venant du Ciel, la Voix douce mais en même temps majestueuse de Jésus.


Jésus : "Je suis Lumière. Je veux vous rendre tous capables de recevoir ma lumière d'amour pour chasser les ténèbres de ce monde qui se transforme en un immense désert."


Après la messe, nous nous rendîmes à la salle d'exposition. Là, se trouvait une peinture représentant la lumière qui avait éclairé le prêtre lors du miracle eucharistique, il y a 1300 ans.


Nous contemplâmes tous ce tableau avec admiration et étonnement, car il était comme une reproduction de cette lumière qui avait brillé sur nous au cours de la messe.


 
Message du 27 Août 1992 (La source de "Marie, l’Arche du Salut")

Le 26 Août 1992, pendant que je priais, j’eus (Julia) une vision de la Sainte Mère qui grimpait une montagne, portant plusieurs grands ballots de vêtements et linges de maison sales; un sur la tête, deux dans ses bras et un autre qu’elle poussait avec ses pieds. Elle s’arrêta près d’un ruisseau où l’eau claire comme du crystal coulait et elle commença à laver les linges. 

Au bas du ruisseau non loin de l’endroit où se trouvait la Sainte Mère, plusieurs personnes jouaient gaiement comme des enfants innocents, lavant leurs mains et leurs pieds et même tout leur corps, sautillant dans l’eau et buvant l’eau quand ils avaient soif.  C’était une joyeuse scène.

Le jour suivant (27 Août), je partis avec Père Chang et plusieurs volontaires pour chercher le lieu que j’avais vu dans la vision. Nous le trouvâmes àà Sin-Gwang-Ri, Dashi-Myun dans la ville de Naju.  Quand nous arrivâmes sur place, j’entendis la belle voix de la Sainte Mère, comblée de joie et d’amour :

La Sainte Mère :  « Ma très chère fille bien-aimée!  À travers toi, petite âme, j’ai préparé en ce lieu, la source de "Marie, l’Arche du Salut" pour que tous les enfants du monde puissent venir s’y abreuver, s’y plonger et se laver avec; creuse la source sans tarder.

Ta Mère appellera tous les enfants du monde en ce lieu, les lavera de toute impureté et rendra propres tous ceux qui ont été abusés par le monde séculier et enchaînés par l’orgueil et les mauvaises habitudes car leurs corps et leurs âmes sont devenus malades.

Ainsi, je pourrai pénétrer dans tout ce qui a été bloqué et les dégager pour qu’ils puissent mener une nouvelle vie de ressuscité.

Comme je ne veux pas qu’une seule âme soit condamnée et envoyée en enfer, je permettrai même au plus horrible pécheur de venir à la Source de "Marie, l’Arche du Salut" pour s’abreuver, plonger dans l’eau et se laver avec en repentant leurs péchés. Ainsi, je guérirai leurs corps et leurs âmes malades.

Ma fille bien-aimée!  Parce que Dieu a accordé la liberté aux humains, moi la Sainte Mère, je ne peux pas les aider s’ils n’acceptent pas cette chance d’acquérir des mérites éternels qui peuvent être amassés dans l’entrepôt du Royaume des Cieux. Je leur offre cette eau en les implorant anxieusement, versant même des larmes de sang.

Néanmoins, comme mon Coeur Immaculé aime non seulement vos âmes mais aussi vos corps, je veux réaliser la promesse du Seigneur à travers vous, en ce lieu aujourd’hui, grâce à votre amour et vos sacrifices inconditionnels.

Aussi, comme votre aide et vos sacrifices sanglants sont requis pour ramener les plus horribles pécheurs dans mon Sein d’Amour, offrez encore plus de sacrifices et de réparations pour que l’impressionnant miracle d’amour effectué par le Seigneur, qui changea l’eau en vin aux noces de Cana,  puisse être renouvelé à travers l’eau miraculeuse de la source qui est l’évidence même de mon amour et qui deviendra un surprenant médicament efficace pour les corps et les âmes. »

Après avoir entendu les paroles de la Sainte Mère, je commençais à creuser le sol avec mes mains nues. Chaque fois que je creusais, l’eau ruissela et ceci se répéta jusqu’à la septième fois. À la huitième, les sept  cours d’eau  se formèrent en une seule source qui jaillissait abondamment.

Ainsi, les Paroles de Jésus le 18 Janvier 1990 : « Bientôt, je vous donnerai une source miraculeuse dans un lieu non loin de chez vous pour que l’amour et la grâce puissent se répandre et pour que les corps et les âmes puissent être guéris. »  furent accomplies

.

 

 
Message du 8 décembre 1992

Une veillée de prières avait été organisée à l'occasion du cinquième anniversaire du transfert de la Statue de la Vierge qui pleure à la chapelle actuelle.


Nous récitions le chapelet, méditant les Mystères Joyeux. Tout à coup, alors que nous commencions le cinquième Mystère, une lumière jaillit enveloppant la Statue.


Je regardais la Statue. Elle sembla s'animer tout en gardant son aspect ordinaire.

Puis, j'eus une vision au cours de laquelle il me fut donné de voir la Vierge versant des larmes de sang. A ce moment, sans Le voir, j'entendis la Voix de Jésus : elle était grave, bien que douce et miséricordieuse.


Jésus :


"Mes enfants bien-aimés!

Aujourd'hui, c'est le Jour de Fête qui commémore l'Immaculée Conception de Marie en préparation de mon Incarnation en ce monde.


Cela faisait partie du plan de salut de Mon Père. Mais, si au moment de me concevoir, Elle n'avait pas dit : "Je suis la servante du Seigneur, qu'il m'advienne selon ta parole", Mon Père n'aurait rien pu y faire, car Il avait donné le libre arbitre.


Pour cela, vous tous aussi vous devez répondre encore plus humblement "oui", en prenant exemple sur Ma Mère Marie.


Désirez ardemment et toujours plus intensément la Voie d'amour des petits avec l'amour et la confiance que vous portez à Ma Mère, en reconnaissant avec simplicité et humilité vos fautes et en obéissant.


Et alors, les choses changeantes que sont les plaisirs, les honneurs, le rang social, la puissance, l'amour-propre, les dignités, l'estime des autres, seront remplacées par des actes, par une conduite héroïque.


Votre croix, même si vous la trouvez lourde, il ne faut pas la déposer.


Car si vous déposez votre croix, le mal s'empare de suite de votre coeur en y provoquant les explosions des passions déchaînées.


Allons, réveillez-vous, veillez et prier sans retard.

Un trop grand nombre de mes enfants sont incapables de suivre les Messages d'amour de Ma Mère, car la foi qui leur a été transmise par la tradition, ils la gardent avec entêtement tout en menant une vie déshonnête. Ils vont et viennent devant ma Porte, mais ne peuvent me rencontrer.


Mes enfants bien-aimés! Rappelez-vous bien que Ma Mère vous dirige uniquement pour que vous puissiez vivre avec un amour toujours plus grand dans mon Coeur Sublime et en venant à Moi, venez par le raccourci qu'est Ma Mère.


Mon Coeur éprouve tant de douleur en voyant, qu'en ce jour de sa Fête, Elle n'est pas honorée par ses enfants de la Terre, alors qu'Elle fait Appel à vous par ses Larmes et même par des Larmes de sang. Elle souffre tant et spécialement pour vous, même en ce jour, criant à en perdre la voix pour répandre Mon Amour.


Hâtez-vous donc de La consoler, de La vénérer et d'essuyer ses Larmes de sang par votre vie. Ma Mère vous conduit à Moi, préparant pour vous tous, un abri sûr dans son Coeur Immaculé.


Ne craignez pas et confiez-vous à Moi avec toute votre confiance et tout votre coeur. Je suis toujours avec vous."


Après ces Paroles, la lumière disparut et la Statue de la Vierge reprit son aspect habituel.


 
Message du 14 décembre 1992

En la Fête de Saint Jean de la Croix

 

Julia avait parlé longuement des Messages à la foule rassemblée dans une église de Manille, la paroisse de Greenbelt. Elle s'exprimait en coréen, mais la traduction suivait de suite. Julia s'exprime très bien et est toujours écoutée dans la plus profonde attention.


Dans cette paroisse de Greenbelt, vers 6 h 30 de l'après-midi, Julia fit connaître le petit Message que la Vierge lui avait communiqué.


Tous étaient en prière... Julia s'était rendue compte qu'une lumière avait jailli et qu'elle venait d'en haut. Lorsqu'elle leva la tête vers le haut, vers l'endroit d'où venait la lumière, elle vit une grande peinture qui recouvrait, à l'intérieur de l'église, la coupole, Elle représentait Jésus tenant les bras ouverts. C'était de là que descendait la lumière qui se déversait sur toutes les personnes présentes.


C'est alors que la Vierge apparut près de la grande croix placée à l'arrière de l'autel. Elle se tenait debout à la droite, en souriant affectueusement. Elle était revêtue d'une robe blanche et avec un manteau bleu par-dessus.


Au moment où Elle ouvrit les bras, un parfum de roses se répandit dans toute l'église.

La Vierge parla avec une grande tendresse et une grande douceur.


La Vierge :


"Mes enfants bien-aimés! Allons, venez vite à Moi et confiez-vous entièrement à Moi, avec foi et confiance.

Moi, votre Mère Céleste, Je suis toujours avec vous. Je suis la Mère de chacun de vous tous.


Venez près de Moi, transcendant nationalités et frontières, en vous tenant par la main. Et si vous Me suivez pleinement en croyant en mes Paroles, telles qu'elles sont, alors ma Protection et mon Amour descendront sur vous et Dieu aussi fera descendre sur vous de grandes bénédictions."


Alors la Vierge fit descendre d'en haut des roses sur nous tous (des pétales de roses). Presque toutes les personnes présentes, sauf les personnes qui avaient gardé les yeux fermés, purent voir la lumière et la Vierge. Toutefois, même celles qui gardèrent les yeux fermés, assurent avoir perçu la lumière et la présence de la Vierge.