1985

1986

1987

1988

1989

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2005

2006

2007

2008

2010

2011

2014

2015

2016


    
    
29 janvier 1991- Nul ne connaît le jour et l'heure où le Seigneur viendra à vous.

10 mars 1991 - Faudra-t-il que le feu du ciel tombe sur vous?

25 mars 1991- Plus quelqu'un s'approche d'une nouvelle naissance et plus nombreuses sont
                        aussi les souffrances qui le harcèlent.

21 avril 1991- Si vous vivez avec le pain descendu du ciel et en me suivant, moi
                       qui suis votre Mère.

8 mai 1991 - "Marie, l'Arche du Salut " c'est mon Coeur de l'Amour plus large que l'univers.

16 mai 1991- Ma Mère! Elle est la prophétesse céleste et ma collaboratrice.

23 mai 1991- Ce que vous avez perdu dans le monde se transformera en joie éternelle en Me                          gagnant.

27 août 1991(1) - Par vous qui vous considérez insuffisants et impuissants, se produira un grand                                miracle de l'amour que personne ne pourrait imaginer.

27 août 1991(2) - Le Seigneur reconstruira ce que Satan a détruit.

17 septembre 1991 - Ma Victoire se répandent dans le monde entier en passant par la Corée.
 
19 octobre 1991- Bientôt arrivera l'époque des apôtres du Coeur de Jésus et de mon Coeur                                Immaculé.

4 novembre 1991- Offrez-moi grâcieusement même ce que vous avez de plus insignifiant.

5 décembre 1991- Ces signes qui descend du Ciel est le signe qui exprime le Mystère du Salut.

   



 Message du 29 janvier 1991


Au cours de la nuit, je me suis débattue au milieu de tant de souffrances. Ce fut vers 5 h 30 du matin que j'entendis l'appel de la Vierge. Je me rendis à chapelle. La Vierge m'y attendait, ayant emprunté une forme vivante. Elle me dit d'un air angoissé :


La Vierge :

 

"Ma fille!... Tu es ma fille bien-aimée qui se confie entièrement à moi au milieu de ses souffrances. Je te prie de ne pas trop te tourmenter à cause de ton insuffisance, mais de me suivre avec un amour plus grand encore.


Eh! oui, ce monde se couvre de boue, d'ordures par ses corruptions, ses dépravations, L'humanité, enveloppée de nuages noirs, se sent menacée. Le péché, le mal se répandent comme un cancer effrayant. Déjà la tempête est en train de sévir. Voici le monde au seuil du grave danger d'être emporté par cette tempête. Quelle sera donc l'angoisse de mon Coeur de Mère du Ciel en voyant tout cela?

Suivez-moi avec courage, même en face des épreuves provenant des menaces de violence, de guerre et de destructions.


Même pour les pays qui étaient tant aimés et protégés, l'heure où ils devront subir les terribles supplices de l'enfer est imminente. Nombreux sont ceux qui repoussent Dieu avec obstination et l'on voit de jour en jour augmenter dans le monde la corruption et la pourriture et déferler les menaces de violence : c'est tout cela qui provoque la guerre.


Les ténèbres s'infiltrent avec une cruelle malice et une minutieuse précision jusque dans l'Eglise, au point que la dernière heure où il faudra verser le sang de la purification vous attend.


Si vous ne voulez pas vivre selon les Paroles de la Vérité, sous peu il vous faudra passer par la souffrance et alors vous en éprouverez du regret. Mais à quoi cela vous servira-t-il d'avoir du regret lorsque la Justice de Dieu s'accomplira?


Vu que l'heure accordée par Dieu à ses enfants pour leur conversion touche à sa fin, je viens faire cet appel à ceux de mes enfants que j'ai appelés : veillez et priez. Devenez encore plus simples en imitant les petits enfants.


Nul ne connaît le jour et l'heure où le Seigneur viendra à vous.

Mais tandis qu'Il frappe et abat ses ennemis et les conduit à leur ruine, les préparatifs pour l'établissement de son Royaume avancent.


Et lorsque le Seigneur viendra sur les nuées, en déployant sa Puissance, pour établir son Règne glorieux, préparez-vous à aller à sa rencontre avec confiance, amour et foi, pour L'accueillir. Et c'est précisément par moi qui suis la Mère, qu'Il vient à vous.


De même que Jésus avait emprunté mon sein virginal pour vous transmettre la Volonté de Dieu, ainsi Il se servira de mon Coeur Immaculé pour revenir à vous comme Roi.


O mes enfants du monde entier! Revenez à moi en ouvrant tout grand votre coeur pour y rallumer le feu qui s'est éteint. Unissez-vous tous pour accomplir mes messages basés sur l'amour. Transmettez-les au monde entier avec espoir et ferveur. Ils deviendront un baume qui lave et essuie les plaies sanglantes du Seigneur lorsque grâce aux prières qui sortent de l'amour profond des petites âmes, ils seront mis en pratique.


Si, sans renier mon amour maternel, vous les mettez en pratique, mon Coeur Immaculé triomphera devant les menaces d'une nouvelle et terrible guerre qui provoque la terreur et de plus l'amour et la paix viendront sur le monde entier. Même au milieu des ténèbres les plus noires, j'étendrai mon manteau lumineux sur toutes les âmes qui suivent mes paroles et je les sauverai en les cachant dans l'asile sûr de mon Coeur Immaculé.


Par contre, les âmes qui n'auront pas accepté mes paroles seront jetées dans une mer de feu brûlant à grandes flammes. Ayez donc confiance et remettez-vous-en entièrement à mon Coeur Sacré, à moi qui suis la Mère de la Paix."

 


Message du 10 mars 1991


J'entrai en extase au cours des prières que je récitais dans la chapelle de la Vierge. C'est alors que la Vierge m'apparut sous une forme vivante, toute belle. Elle pleurait et me parla d'une manière si triste, si touchante : sa parole paraissait une lamentation, une plainte.


La Vierge : "Ma fille! Je ne peux plus regarder les troubles que beaucoup de mes chers enfants, aveugles et sourds, ont provoqués, en unissant leurs forces à celles du dragon rouge, notre ennemi. Le monde est semblable à un désert. Les grandes calamités qui surgissent à l'improviste ça et là, sont autant d'avertissements, cela ne peut se faire sans douleurs : c'est pourquoi, en voyant tout cela, mon Coeur est affligé et angoissé.


Eh bien, ma fille! Je vous transmets mes Appels empreints de tristesse afin de vous protéger contre les pièges que les satans vous tendent."


Julia :"O Mère! Veuillez m'en parler."


La Vierge : "Veux-tu voir à quel point est abominable la tyrannie de Satan?"


Julia : "Oui, Mère."

C'est alors qu'Elle me fit voir la scène qu'Elle m'avait montrée le 15 août 1990:Lucifer, Prince des démons, d'apparaître, de rassembler près de lui les "petits démons" et de s'entretenir avec eux.


Quelques moments après, ils se mirent à regarder le monde en riant aux éclats. Ils pénétrèrent dans un pays et, s'étant dispersés, ils commencèrent à semer la division.


Puis, ils se rassemblèrent à nouveau pour comploter. Cela fait, ils pénétraient dans un autre pays : ils jubilaient de joie lorsqu'ils parvenaient, là aussi, à semer la discorde et à pousser les gens à se battre entre eux. Ils faisaient en sorte que les flammes qui s'élevaient un peu partout aillent se transformer en une mer de feu. Ils regardaient tout autour se demandant dans quel pays ils pourraient encore provoquer des luttes intestines...


La Vierge qui ne cessait de verser des larmes, me dit à moi qui pleurais en voyant tout cela :


La Vierge : "O vous, mes enfants du monde entier! Faudra-t-il que le feu du ciel tombe sur vous? Priez et priez encore. Ces temps-ci sont très graves pour l'humanité. Ne faudrait-il pas rechercher les moyens, les mesures aptes à parer ces nombreux malheurs?


Votre Dieu est déjà sur le point de vous juger, mais Il vous pardonne encore grâce aux sacrifices et aux pénitences des petites âmes. C'est pourquoi hâtez-vous de vous convertir. Convertissez-vous de tout coeur et revenez vite à Dieu qui vous sauve. Les iniquités de ce monde ont atteint la limite extrême. C'est pourquoi il faut que vous vous convertissiez.


Le trouble en augmentant davantage, avec la désagrégation de l'ordre dans un monde tombé dans l'iniquité et la corruption, le monde du mystère en se disloquant et toutes choses en s'effondrant, s'attirent toujours plus la colère de Dieu.


Suivez-moi humblement, avec espoir et courage, en devenant encore plus petits. Lorsque vous répondez aux messages d'amour que je donne et que vous me suivez entièrement, alors, de nouveaux germes pousseront de la terre aride et mon Amour brûlera sur ce qui reste. De plus, à la place de la coupe du courroux de Dieu, ce sera une coup de bénédiction qui descendra (sur vous)."


Après ces mots, la Vierge disparut.



Message du 25 mars 1991 Semaine Sainte


Le lundi 25 mars (de la Semaine Sainte), dans la matinée, de 7 h 20 à 10 h 30 environ, la Vierge versa d'abondantes larmes de sang et à deux reprises. Du sang sortit aussi du nez... Des photos nous conservent le très douloureux spectacle de la douleur quotidienne et atroce de Marie. Le sang coulait sur les deux joues, descendant tout au long du corps. Près du genou droit, un peu joues, descendant tout au long du corps. Près du genou droit, un peu replié, le sang se répartit à travers les plis, les pans de la robe en cinq filets, (une photo spéciale a été prise), allant s'infiltrer dans le linge, le napperon placé sous la Statue : il en fut tout imbibé, trempé.


Julia, avertie, vint prier devant la Vierge qui pleurait... Elle nota ces mots avant de transmettre le message que la Vierge lui communiqua : c'est alors que j'entendis les paroles suivantes provenant de la Statue de la Vierge. Le visage de la Vierge avait une expression si triste qu'elle semblait exprimer une trop atroce et horrible souffrance.


La Vierge : "Ma fille! Prie encore davantage.

Tout comme l'ardent désir d'Abraham n'avait pu être exaucé lorsque Sodome et Gomorrhe furent anéanties, faute d'y trouver dix justes, faudra-t-il que le monde de notre époque, par suite de la tyrannie de Satan, l'ennemi de la Croix, soit anéanti de la même manière?


Et alors qu'un trop grand nombre de mes enfants rejettent mes pressants appels marqués de mon sang, Satan, lui, mon ennemi, en joignant ses forces à celles du dragon rouge accueille avec joie les erreurs et fomente le relâchement des moeurs jusqu'à justifier tous les péchés en faisant vivre les gens dans le mal.


Par conséquent, en réduisant à rien toute dignité humaine par une immoralité qui putréfie même les consciences, il (Satan) cherche, par de très nombreux avortements, à pousser les gens à devenir des meurtriers, sans aucune pitié. Aussi, ne pouvant plus souffrir de voir et d'entendre tout cela, une fois de plus je fais appel à toi.


Offre-moi avec encore plus de ferveur et avec un coeur et des douleurs qui sont des offrandes, tes prières, tes sacrifices et tes pénitences, En outre, accueille-moi tendrement."


La Vierge s'adressant à tous :


"Ainsi donc, par votre vie, essuyez mes larmes et mes larmes de sang que je dois verser pour vous et permettez-moi de vivre avec vous à l'intérieur même de votre vie. C'est ainsi que vraiment vous coopérerez à préparer pour Jésus une digne demeure où Il séjournera, comme il Lui convient, lorsqu'Il reviendra dans sa gloire.


Il ne faut pas oublier que plus quelqu'un s'approche d'une nouvelle naissance et plus nombreuses sont aussi les souffrances qui le harcèlent.


Les nations, les peuples et les sociétés sont plongés dans des ténèbres intenses car ils résistent au Dieu de la justice et subissent encore davantage toutes sortes d'épreuves et d'angoisses en n'ouvrant pas toute grande la porte de leur coeur à Jésus qui vient.


O vous tous, mes enfants du monde entier : devenez donc encore davantage de petites âmes et suivez-moi avec confiance. Lorsque tous mes enfants mettront en pratique mes messages d'amour en m'accueillant avec coeur, les ténèbres des troubles et des discordes seront dispersées par la force de la lumière de la grande miséricorde de Dieu. Je désire que, sans tarder, mes appels urgents soient transmis jusqu'aux confins de la terre par votre intermédiaire."


Julia : La Vierge continua de pleurer, même après avoir cessé de parler.


 


Message du 21 avril 1991

Julia: En entendant l'appel de la Vierge qui me disait :"Allons, ma fille, prions ensemble!", je traînai mon corps souffrant jusqu'à la chapelle. J'y restai à prier pour la conversion des pécheurs devant la statue de la Vierge. La Vierge ne cessait de verser des larmes. Combien de temps s'écoula-t-il? J'eus alors une vision et ensuite une apparition de la Vierge Marie.


Je vis, dans un monde de ténèbres, un nombre incalculable de peuples. Puis, comme s'il se produisait un tremblement de terre, je vis la terre commencer à s'agiter, à être ballottée comme un bateau à voile qui essuie une tempête.


En outre, de-ci, de-là, on voyait jaillir des flammes, Les gens tombaient dans toutes les directions ; certains, même, tombaient à la renverse, la tête la première et leurs cris s'élevaient vers le ciel, comme s'ils allaient le percer.


"O mon Dieu! O mon Seigneur! Pardonnez avec indulgence aux pauvres pécheurs. Sauvez ceux qui vous invoquent!", ai-je crié en pleurant...


Alors que beaucoup de peuples se repentaient avec larmes et cherchaient Dieu avec angoisse, voici qu'une lumière éclatante surgit dans le ciel : c'était la Très Sainte Vierge, notre Mère toute belle, la Femme de lumière, qui apparaissait au-dessus des peuples.


Sur la tête, Elle avait un diadème où brillaient douze étoiles. Elle portait un vêtement blanc avec un manteau bleu, dont les bordures dorées étincelaient. Elle tenait un chapelet blanc (couleur ivoire) à la main droite et un scapulaire brun à la main gauche. Elle était d'une beauté indescriptible.


La Vierge: "Vous serez sauvés si vous vivez avec le pain descendu du ciel et en me suivant, moi qui suis votre Mère, mais non pas en vivant selon la chair."


Julia: La Vierge venait à peine de parler qu'une croix blanche et lumineuse apparut au-dessus d'Elle, se transforment en hostie. Et tandis que le monde enténébré se voyait éclairer d'une grande lumière, le tremblement (de la terre) cessa.


La Vierge se remit à parler d'une voix douce, avec un air touchant, émouvant, poignant.


La Vierge : "O vous tous, mes enfants du monde entier! Les ténèbres ne peuvent, en aucune manière, triompher de la lumière.


Bien que Satan cherche à faire tomber beaucoup de mes enfants qui s'efforcent de me suivre, rappelez-vous bien que je ne repousse pas les appels de mes enfants qui appellent le Seigneur avec amour et qui me suivent. Ma fille! On ne peut obtenir la victoire, si on n'avance pas en portant sa croix.


Dieu, afin de demeurer avec vous, descend en personne du ciel, par l'entremise de ses prêtres bien-aimés, en accomplissant un miracle d'amour : il faut que vous compreniez le mystère étonnant de l'Eucharistie.


Pour recevoir en vous la Sainte Eucharistie, c'est-à-dire le Seigneur Lui-même, avec plus de respect et en en connaissant davantage toute la valeur : Ouvrez tout grand votre coeur, Purifiez-le et mettez-le en ordre, Faites-en un palais où le Seigneur pourra séjourner, Et aimez-vous les uns les autres pour qu'il devienne un tabernacle capable d'accueillir le Seigneur.


Alors, le Seigneur vivra en vous, imparfaits et y mettra le feu de son Amour. Ma fille bien-aimée! Veuille faire savoir ceci à tous mes enfants du monde entier : Efforcez-vous de chasser Satan, En portant sur vous un scapulaire avec l'intention d'être unis à Moi. En récitant le chapelet avec plus de ferveur et d'amour. En faisant en sorte que toute votre vie soit une vie consacrée qui soit prière, sacrifice et pénitence. En changeant votre vie avec la volonté de pratiquer la maîtrise de vous-mêmes et la pauvreté. Afin de vous sauver de ce monde plein de dangers, je vous demande de bien suivre mes désirs, ceux par lesquels je fais appel à vous de temps à autre et cela en renonçant à vous-mêmes.


Alors, les ténèbres disparaîtront et le Royaume du Seigneur viendra!

O enfants du monde entier! A cette époque où l'on cherche à rendre extrêmement aride la vie de mes prêtres et de mes enfants consacrés, revenez dans mon sein, tout chaud d'amour, pour y prier avec un amour plus grand encore. Que la Paix du Seigneur soit toujours avec vous..."


Julia : La Vierge agita la main en souriant doucement et avec Elle disparut la lumière.


 

Message du 8 mai 1991


Jour de la fête des parents

Aujourd'hui, c'est le 8 mai et, en Corée, c'est le jour de la fête des parents. Je me suis donc rendue à la Salle où se trouve la Statue pour offrir à la Vierge un bouquet d'oeillets.


Julia : "Tous les jours vous souffrez pour sauver un grand nombre de vos enfants qui, en errant dans les ténèbres, parcourent le chemin qui les conduit en enfer, mais aujourd'hui au moins veuillez donc vous reposer et soyez consolée par les louanges, par les témoignages de vénération et d'amour que tant de vos enfants vous adresseront. Je vous offre ces fleurs au nom de tous vos enfants."

 

La Vierge me répondit de suite de sa voix douce, aimable, affectueuse. La Statue garda son aspect ordinaire.


La Vierge : "Ma fille, je te remercie. Et pourtant, plus qu'en voyant des fleurs et des actions, c'est en voyant des coeurs où sont renfermés l'amour et la sincérité que je suis heureuse."


Même les choses les plus insignifiantes, si vous les faites avec amour, seront pour vous d'un grand mérite et pour moi une grande consolation.


Approchez-vous encore plus de moi pour vous unir intimement à mon Amour enflammé. Par conséquent, pour arrêter la colère de Dieu : Abaissez-vous davantage, vous rendant petits avec amour, en étant des victimes de la croix et des sacrifices (offrandes) de réparation, Et offrez, tout entier, vos pensées imparfaites et vos vies ainsi que vos souffrances.


Je laverai dans mon amour toutes les âmes qui viennent à moi, avec amour.

Je te demande de suivre, sans l'ombre d'un doute, la volonté de ta Maman qui veut accomplir un miracle d'amour en se servant de toi, imparfaite, comme instrument."


Julia: "Oui, Mère! et bien que toujours imparfaite, je suivrai votre volonté."


La Vierge : "Ma fille! Dépêche-toi! Faut-il que la coupe de la colère de Dieu déborde sur le monde des ténèbres, semblable à un désert? Alors que les événements se précipitent, le nombre des prêtres qui me suivent est par trop insuffisant.


Le monde d'aujourd'hui est plein de dangers. La terre entière subit les douleurs de l'enfantement et les pauvres âmes qui ont besoin d'une aide matérielle ou spirituelle sont si nombreuses. Maintenant, l'Oeuvre de la Rédemption est suspendue au-dessus du vide et de la superficialité.


Je veux réunir dans mon Coeur embrasé tous ceux de mes enfants qui halètent dans l'avilissement et la misère au milieu de crimes et de luttes acharnées.


"Marie, l'Arche du Salut" c'est mon Coeur de l'Amour plus large que l'univers, qui abritera tous mes enfants du monde pour les conduire au Port Céleste.

 


Faites les préparatifs d'un Sanctuaire parce que je désire maintenant accueillir mes enfants du monde entier dans mon Coeur grand ouvert. Je les prendrai tous dans mon Coeur pour qu'ils renaissent dans l'amour et je les débarrasserai de toutes leurs mauvaises herbes.

 

Et ainsi, je servirai de guide à mes enfants aveugles, Je rendrai les forces à mes enfants pauvres et affamés. J'essuierai les larmes de mes enfants attristés et affligés. Je serai la consolation de mes enfants qui ont soif et faim de "ce qui est juste" Je serai le refuge de ceux qui subissent toute espèce d'injures et de persécutions et que l'on couvre de critiques pleines de propos insensés tandis qu'ils pratiquent "ce qui est juste".


Par conséquent, je vous prie de faire vite, de vous hâter à ériger un Sanctuaire qui me soit dédié sous le vocable :"Marie, Arche du Salut".


De là, si tous mes enfants du monde entier me suivrent en mettant en pratique les messages d'amour que je leur donne : Ce sera accumuler de grands trésors dans le ciel, et pour l'âme des autres, et pour la leur. Ce sera la voie qui sauve les âmes auxquelles il ne reste plus qu'à parvenir à leur perdition. Ce sera consoler le Coeur Sacré de Jésus et mon Coeur, tous deux embrasés d'Amour.


Ma fille! Maintenant il faut que vous formiez une chaîne avec les âmes enflammées d'amour, afin d'illuminer le monde entier avec les flammes de cet amour qui s'élèvent vers les hauteurs.


Quand vous me suivez en vous rappelant bien que la voie qui vous conduit à moi est un raccourci parfait où il n'y a aucune crainte de glisser sur une pente, mon Coeur enflammé fait même disparaître tous vos péchés en les brûlant. Ainsi, le fait même de tomber dans les péchés peut être utilisé pour un plus grand bien.


Je te demande de faire en sorte que tous mes enfants viennent se rassembler à mon grand Banquet dont la valeur est sacrée et de le faire même avec tout ce que tu penses avoir en toi d'insignifiant, de misérable et de faible. Seront bénis tous ceux de mes enfants qui accourront vers mon Coeur d'Amour. Sois en paix. Au revoir."


Julia : A peine la Vierge eût-elle cessé de parler que je regardai la Statue et je constatai que les lèvres encore entrouvertes se refermaient.

 


Message du 16 mai 1991


Message de Jésus. Trente-cinq pèlerins philippins.

Au cours de la communion: Le sang coule de l'hostie que Julia a reçue.


Le 15 mai, trente-cinq pèlerins philippins s'étaient retrouvés devant la Statue de la Vierge qui pleure. Ils revinrent le 16 au matin, vers 9 h 30. La Vierge n'avait plus monté ses larmes à partir du premier mai (1991). Elle avait pleuré du 17 février au 31 avril compris.


Le 16 au matin, vers 6 h - 6 h 30, des larmes apparurent dans les yeux de la Vierge. A 6 heures du soir, le 16 mai, les trente-cinq pèlerins se rendirent, comme la veille, dans l'église paroissiale de Naju. Les deux prêtres philippins qui accompagnaient les pèlerins philippins concélébrèrent devant les pèlerins, Julia, Pak Lubino, l'aide habituel et quelques autres coréens et coréennes.


Pour la suite, voir la note annexée au message et l'article que j'ai écrit sur le "miracle" qui se produisit au moment de la communion donnée sous les deux espèces. Le sang coula, jaillit de l'hostie qu'avait reçue Julia.


Julia écrit : J'avais à peine reçu l'hostie, que je sentis dans ma bouche le goût du sang. Revenue à ma place, je me tournai vers Mr Pak Lubino et lui montrai l'hostie qui était sur ma langue, ayant ouvert la bouche. Il vit le sang sortir sur les bords. Il s'en fut de suite prévenir le Père Jerry qui vint de suite près de moi.


L'autre prêtre vint peu après. Les chrétiens s'approchèrent aussi et purent voir le sang qui sortait de l'hostie.


L'hostie continua à se transformer en sang coulant par-dessus les bords de la langue à tel point que ma bouche en fut bien vite remplie.


A ce moment, j'eus une vision : je vis la Vierge qui pleure revêtue d'un manteau bleu et tenant un chapelet à la main droite. Elle avait un beau sourire bien que des larmes remplissaient ses yeux. Elle entoura de ses bras les deux prêtres.

C'est à ce moment-là que j'entendis la voix miséricordieuse et poignante de Jésus.


Jésus : "Réparez encore davantage les outrages des pécheurs. Bien que le monde m'offense, m'outrage, me défie par des actions que, pourtant, par crainte (de Dieu) il devrait éviter, l'Amour de mon Coeur enflammé fait descendre les grâces de miséricorde, de pardon et de réconciliation, en passant par mes cinq plaies qui étaient ouvertes sur la croix, pour délivrer de la mort éternelle le monde des âmes malades et pour donner la vie éternelle aux pécheurs.


Je vous aime tellement et, pour vous montrer mon Amour, je viens à vous en personne, en cachant ma nature divine, en vous cachant l'aspect extérieur de ma majesté, en me rabaissant sous l'apparence du pain : tout cela parce que je vous aime à ce point-là.


Beaucoup d'âmes, n'ayant aucun égard pour mon Essence, me profanent par leurs sacrilèges et font peu de cas de moi, me méprisant par leurs ingratitudes.


Je veux que vous fassiez connaître avec zèle le mystère de la Sainte Eucharistie à ceux qui l'ignorent afin que je puisse réaliser le salut d'innombrables âmes ingrates au prix de vos sacrifices sanglants unis à mon Amour.


Mais, si on refuse mon Amour malgré tout ce que je tente de faire pour le donner, que pourrai-je faire de plus, vu que j'ai donné une volonté libre aux hommes.


Moi, présent dans le mystère de l'Eucharistie, je suis vraiment la source qui ne se tarit pas, le remède du salut qui peut sauver les âmes malades et le médecin pour les malades.


J'aime même les âmes souillées, entortillées par le péché, car je suis l'Amour même. C'est pourquoi, si elles reviennent à Moi par le sacrement de pénitence, je les laverai entièrement des souillures des péchés qui tachaient leurs âmes et je les ferai vivre dans mon Amour.


Mon Coeur est extrêmement affligé de voir que, d'une part, est innombrable le nombre de ceux qui se prosternent devant les dominateurs de ce monde, en s'aplatissant devant eux et que, d'autre part, le nombre de mes enfants qui s'agenouillent, adorent, adressent leurs supplications à Dieu, Seigneur du Ciel et Roi de l'univers, ne dépasse pas la minorité.


Voici que l'heure approche car les iniquités dans le monde dépassent la mesure.

Tous mes enfants du monde! Craignez le châtiment de Dieu qui va tomber sur vous. Priez sans cesse. Sacrifiez-vous. Faites pénitence. Offrez une vie consacrée. Car, malheureusement, vous vous éloignez de Dieu par le péché et la haine, par la violence, la corruption et une vie égoïste.


Pour cela, faites en sorte de ne pas tomber dans les séductions astucieuses de Satan qui veut vous rendre intempérants, en accaparant complètement votre coeur, en le conduisant à la haine, à la division, à la débauche et à l'impiété.


A cette époque où les erreurs se répandent en couvrant le monde de ténèbres, approchez-vous de la Bible qui renferme la Vérité sacrée et menez une vie évangélique. En cette heure critique, mettez en pratique, sans rien y changer, la parole de ma Mère qui fait appel à vous, de tous côtés dans le monde, par des apparitions et par ses larmes.


Faites savoir à tous que la voie qui est réellement un raccourci est la voie par laquelle vous vous mettez à ma suite, en tenant la main de ma Mère. Le moment de la victoire de ma Mère approche. Vite, convertissez-vous et entrez dans "Marie, l'Arche du Salut".


Ma Mère! Ecoutez sa parole, car Elle est celle qui, comme prophétesse céleste, vous conduit à ma lumineuse et glorieuse Révélation et Elle est celle aussi qui vint sur terre pour être ma collaboratrice. Je serai toujours avec vous."

 


Message du 23 mai 1991


À 16 h. environ, je suis allée à la chapelle et ai commencé à prier avec un prêtre et un laïque qui aiment la Vierge et avaient décidé de se consacrer à Elle. Tandis que nous priions, des larmes coulèrent doucement des yeux de la Vierge. Soudain, une lumière brilla et la Vierge commença à parler d'une voix douce, tranquille et affectueuse par Sa statue.


LA VIERGE : "Oui, mes enfants bien-aimés! ...
Je vous ai choisis pour que vous soyez mes instruments afin de donner un refuge éternel aux âmes qui sont assoiffées, affamées d'amour et qui vagabondent hors du droit chemin.


Prenez mes mains plus humblement et offrez vos sacrifices et réparations, Me suivant pour la conversion des pécheurs.


Maintenant, le moment de la victoire approche. Suivez-moi sans retard. Je Me servirai de vous, par ma petite âme bien-aimée, pour guider les nombreuses âmes qui restituent par des insultes l'amour qu'ils ont reçu et commettent des péchés contre le Seigneur.


Quand vous renoncerez à votre moi et Me suivez complètement et pratiquez mes messages d'amour, et transmettez à tous les enfants du monde Mon Coeur Immaculé embrasé d'amour, vous éprouverez des douleurs. Mais vos âmes seront purifiées et rendues plus fortes, comme l'or devient épuré au feu. Si vous Me suivez dans l'unité entre vous, ce que vous avez perdu dans le monde se transformera en joie éternelle en Me gagnant. . .


 Je souhaite accomplir les miracles d'amour par votre aide qui est indigne. Avec toute votre force, tâchez de réaliser mon amour dans votre unité entre Je serai toujours avec vous."



Message du 27 août 1991 (1)

Premier message


A mon retour de la messe du matin, j'entrai vers 6 h 40 dans la chapelle de la Vierge. En regardant la statue, je me rendis compte que le visage de la Vierge exprimait une très grande tristesse.


Peu après, je vis Ses yeux se congestionner, comme si Elle allait fondre en larmes.

Vers 7 h 40 du matin, après avoir offert des cierges avec un prêtre venu pour prier et avec mon mari et un autre chrétien, je regardai la statue et vis tout d'abord que les yeux étaient remplis de larmes.


Peu après, les larmes se mirent à couler. Le prêtre sanglota en tenant les mains de la Vierge.

A cet instant, une forte clarté enveloppa la statue et des rayons de lumière semblables à ceux du soleil, commencèrent à jaillir de la couronne. J'entendis la douce voix provenir de la statue.


La Vierge :


"O vous, mes enfants que j'ai choisis!

C'est maintenant le temps de la purification. Tenez bien fermement mes mains d'où sort mon ardente miséricorde. Ce n'est pas vous qui me tenez par la main ; c'est Moi qui vous ai appelés et vous tiens par la main.


Maintenant renoncez à tout, transmettez et pratiquez mes messages d'amour, en me suivant en tout. Alors, par votre intermédiaire, par vous qui vous considérez insuffisants et impuissants, se produira un grand miracle de l'amour que personne ne pourrait imaginer.


O mes enfants bien-aimés! Vraiment, je suis heureuse de voir que vous voulez vous consacrer totalement à Moi. Pourtant beaucoup de mes enfants se dispersent. Pour pouvoir appeler, regrouper par l'Amour de mon Coeur Sacré ceux qui sont dispersés, il faut se hâter de préparer un grand sanctuaire.


Dépêche-toi d'en accélérer les préparatifs avec ton coeur fidèle. Moi, la Mère qui suis collaboratrice des conversions, je le désire instamment. De sorte que, si tous mes enfants, convertis et purifiés, se consacrent à Moi, je ferai d'eux une couronne glorieuse pour le Seigneur."


Julia ajoute : Dès que la Vierge eût cessé de parler, la lumière disparut et le calme revint.

 

 

Message du 27 août 1991 (2)


Deuxième message


J'étais en train de prier avec le prêtre et le chrétien qui avaient prié avec moi tôt dans la matinée. A nous s'étaient jointes une vingtaine de personnes venues en pèlerinage. Il était environ midi et demi. C'est à ce moment que j'entendis la Vierge. Sa voix provenait de la statue, voix tendre et douce. Toutefois, son aspect était angoissé et il semblait que la Vierge nous admonestait.


La Vierge :

"Mes enfants bien-aimés! Ecoutez-moi bien! Je fais appel à vous, en ces jours, temps de la purification, parce que beaucoup de mes enfants sont troublés par des propos qui ne sont pas la Parole de Dieu.


Satan, mon ennemi, continue à créer des troubles et des divisions un peu partout dans tous les pays du monde, en se servant du mensonge et même de phénomènes surnaturels pour tromper les gens. Il accomplit beaucoup de choses étranges, capables de susciter le trouble parmi les meilleurs.


Aidez-moi donc à préparer, le plus tôt possible, le sanctuaire de Marie-Arche de Salut, pour que les gens se réfugient dans l'asile de mon Coeur Immaculé, se rendant compte au plus tôt, de la tyrannie de Satan qui essaie de parvenir à ses fins.


Il faut que vous priiez et aimiez davantage pour que personne ne soit damné et que tous soient sauvés. Moi, je vous aiderai. Daniel avait été condamné à mourir dans la fosse aux lions. Mais Dieu le sauva parce qu'il avait sollicité Sa justice et s'était confié entièrement à Lui. (Dan 6, 19-25)


De même, Satan lança son défi (contre Dieu) : il voulut conduire le monde à sa perte et abattre Gorbatchev. Mais celui-ci qui avait tenté de réaliser la justice dans ce monde, implora la Justice de Dieu. En outre, grâce aux incessantes prières et aux sacrifices de nombreuses petites âmes. Dieu le délivra des mains de Satan et sauva le monde du danger de la destruction. Ne craignez pas et suivez-moi en ayant pleine confiance en moi. Le Seigneur reconstruira ce que Satan a détruit et guérira même les blessures.


Grâce au fait que des petites âmes fidèles et priantes se tiennent près de Moi, je désire que vous augmentiez toujours plus vos prières et que vous demeuriez unis, faisant bloc, même si le monde m'offense, m'outrage, me défie de toutes manières.


La voix des prières suppliantes des pauvres âmes calmera la colère de Dieu lorsqu'elle parviendra au Ciel. Priez donc et priez encore.


Je suis venue en ce monde comme Collaboratrice de Dieu pour vous sauver, vous qui êtes tombés dans les dangers de cette époque. Si vous me suivez parfaitement après avoir tout quitté, sous peu et parce que je suis votre vraie Mère, mon rôle de collaboratrice du Seigneur qui sauve le monde, apparaîtra d'une manière évidente.


De même que j'ai été choisie comme Collaboratrice du Seigneur pour accorder à tous la possibilité d'être sauvés, ainsi rappelez-vous bien que vous aussi vous avez été choisis pour être mes collaborateurs ; donc, accueillez bien mes paroles afin de pouvoir être sauvés tous ensemble.


Offrez-vous entièrement, en pensant à Jésus-Christ, mon Fils, qui s'est immolé pour vous en Victime vivante. Je vous revêtirai du vêtement parfumé de l'Amour de mon Coeur enflammé."


A ce moment-là, j'ai senti une forte odeur de rose et je vis que la Vierge de la statue avait un beau sourire.



Message du 17 septembre 1991

J'étais en train de prier dans la chapelle de la Vierge, vers 11 heures du soir, avec quelques frères et soeurs venus en pèlerinage et qui avaient déjà été gratifiés de signes particuliers de l'Amour de la Vierge. Je la priais avec ferveur pour le monde corrompu, pour les prêtres et les religieux, pour de nombreuses âmes qui se trouvent dans des difficultés causées par manque de bon jugement.


A ce moment-là apparut "quelque chose de noir" au-dessus de nos têtes. Au même instant, une lumière émanant du crucifix placé au-dessus de la statue de la Vierge semblait envelopper celle-ci, laquelle éclairée à son tour, éclairait tous ceux qui étaient en train de prier et qui, en même temps essayait de dissiper l'objet noir. La lumière était si puissante que je tombai sur place. C'est alors que j'entendis la voix douce et pleine d'amour de la Vierge.


La Vierge :

"Mes enfants bien-aimés, suivez-moi sans crainte! Lorsque vous me suivrez en croyant en moi, l'Amour du Seigneur qui vous écoute, descendra sur vous et tout sera accompli. Moi qui aime tant la Corée, ma fille puînée, je ferai en sorte que mon Amour et ma Victoire se répandent dans le monde entier en passant par la Corée.


C'est l'heure : veillez et priez. De nombreuses âmes se sont engagées dans le chemin de l'enfer, victimes de la tyrannie astucieuse de Satan, l'ennemi de la Croix. Cependant, j'attends qu'elles se mettent sous mon manteau d'amour que je tiens ouvert pour elles, car je les aime.


Mes enfants bien-aimés! Ecoutez-moi bien! Rappelez-vous le passé : les peuples n'accueillirent pas facilement les avertissements que Dieu leur donnait au temps de sa colère. De même aujourd'hui, qu'adviendrait-il si les peuples se détournaient de la Parole de Dieu et de mes messages d'Amour, comme il en fut par le passé? Je veux que vous offriez volontiers même vos souffrances intérieures d'où coule du sang, en méditant les paroles de Celle qui est votre Mère et la Coopératrice de vos pénitences.


En cette époque d'aridité, où le monde est semblable à un immense désert, c'est par l'amour seulement que l'on peut triompher. L'amour est accompagné de larmes. Cependant les graines semées en pleurant, non seulement donnent de bons fruits, mais permettent à des âmes devenues inertes à cause d'une vie corrompue, d'en tirer une nourriture céleste.


O mes enfants! Les âmes qui parviendront à Dieu jouiront de l'amour, de la paix et de la joie éternels dans l'Amour du Seigneur. Par contre, celles qui blasphémeraient contre le Saint-Esprit, rejetant Ses dons et ne sachant même pas Le remercier, se verraient retranchées du Seigneur pour toujours.


Satan s'acharne à propager un courant de mépris envers la sainte loi du Seigneur. Cependant, mon Coeur embrasé triomphera lorsque l'écho des prières des petites âmes atteignant mon Coeur, s'élèvera jusqu'au ciel. Sans faute, vous verrez mon triomphe.


Va, ma fille! Crie à haute voix! Le jour de ma victoire est imminent. Avant longtemps, vous verrez que par vous, si impuissants, je convertirai ceux de mes enfants qui ne me connaissent pas ; j'ouvrirai les yeux à ceux qui ne me croient pas et je fermerai la bouche à ceux qui me critiquent."


C'est alors que, tout en ayant devant mes yeux une lumière éblouissante, j'entendis le son de différents instruments de musique, comme un petit orchestre et je vis des anges danser en rond en tenant des guirlandes de roses. J'entendais les sons des instruments de musique, mais je ne voyais pas les anges qui les jouaient. Les anges ressemblaient à des fillettes et avaient des ailes aux épaules. Non pas des ailes comme celles des oiseaux, mais semblaient faites avec des toiles d'un bleu étincelant. Le mouvement des robes et des ailes était d'une beauté indicible. Puis on put voir comme une personne à la droite de laquelle se tenait un ange et à la gauche, un "objet noir"(un démon) d'une forme indistincte.


Quand la personne priait avec toute la ferveur possible, des anges offraient des roses fraîches au Ciel, mais ils en offraient des fanées lorsqu'elle priait de façon routinière. Les anges gardaient les roses fraîches à part, pour qu'elles ne se mélangent pas à celles qui étaient fanées. Les roses restaient fraîches quand la personne se sacrifiait et faisait des actes de pénitence : quand elle pardonnait aux autres et se réconciliait... et aussi quand elle offrait toute sa vie avec grâce et la joie au coeur. Mais elles se fanaient si la personne en question manquait de ferveur et d'amour, se bornant seulement à être patiente.


Pour chacune des bonnes actions, une rose s'ajoutait dans le Ciel. Par contre, chaque fois que l'on faisait le mal et exprimait un mauvais jugement, le démon, très content, retirait une rose du bouquet pour la jeter dans les flammes de l'enfer.


De même que Dieu, qui peut tout faire par Lui-même, agit par l'intermédiaire des prêtres et des gens ordinaires, ainsi Satan agit par l'intermédiaire des humains. C'est pourquoi il incite les personnes d'un même voisinage à ne pas se pardonner, à se mettre en colère les uns contre les autres, à se haïr et par tous les moyens possibles, à commettre beaucoup de mal.


La Vierge :

"O ma fille! As-tu vu? En vous, le bien coexiste avec le mal. Ainsi, auprès de vous, vos Anges gardiens vous conseillent le bien, tandis que les démons qui vous font souffrir vous poussent constamment à faire le mal.


Chaque fois qu'une âme fait une bonne action, son Ange gardien ajoute une rose à la maison où l'on entrepose les trésors dans le Royaume Céleste. Si donc, une âme offre généreusement beaucoup de bonnes actions par ses prières, ses sacrifices et ses pénitences, beaucoup de roses s'envolent au Ciel, de sorte que tous les Anges dansent avec des guirlandes de roses. Quand l'âme monte au ciel après sa mort, les saints et les saintes lui souhaitent la bienvenue en jouant de la musique.


Toutefois, même si en multipliant de bonnes actions, on commet aussi le mal, alors, Satan est là pour retirer des roses du trésor du Ciel qu'il jette dans les flammes de l'enfer pour les consumer. Et comme Satan ne retourne à l'enfer qu'après avoir enlevé toutes les roses, il s'efforce par tous les moyens possibles de gagner des âmes, ne serait-ce qu'une seule, pour former son armée. (La Vierge ne dit pas "ses hordes", mais bien "son armée".)


Donc, ma fille, tu ne dois jamais fournir d'occasion à Satan. Arme-toi de l'amour pour remporter la victoire. Toutes les fois que tu sentiras sur toi le poids da ta croix, frappe toujours à ma porte, n'oublie pas mes mérites d'où coule le sang et la puissance du Précieux Sang du Seigneur. C'est ravie et d'un coeur joyeux que je t'ouvrirai la porte.


L'âme qui, élevée très haut sur la croix, s'offre avec grâce et en victime au Seigneur est vraiment l'âme qui exalte le Seigneur, la petite âme qui est la plus proche de moi. Je désire que tous mes enfants deviennent tout petits pour que je puisse les serrer sur mon Coeur qui est Amour, comme l'Enfant Jésus. Je répandrai le puissant parfum de ma Maternité dans tous les pays du monde."



Message du 19 octobre 1991

J'étais en train de faire une veillée de prières en commémoration du cinquième anniversaire de la première lacrymation des larmes de sang (le 19 octobre 1986), lorsque vers 10 h 30 du soir, dans une vision, je vis passer une grande foule de gens et apparaître un cavalier vêtu de blanc, monté sur un cheval blanc.


Le cavalier du cheval blanc tenait en main quelque chose qui ressemblait à un glaive ou à une plume dont la longueur semblait être d'environ soixante-dix centimètres. Il me semblait que le cavalier donnait des coups de glaive vers la foule qui passait comme une marée.

Tous ceux qui étaient frappés par le glaive tombaient sans pouvoir se relever. Il y en avait qui restaient debout sans tomber. Ils portaient sur le dos un signe qui ressemblait à une croix et qui avait la forme de la lettre T.


Un ange apparut et les conduisit vers une sorte de beau temple orné de roses.

C'est à ce moment que j'entendis la belle voix de la Vierge. Cette voix provenait de la statue.


La Vierge :


"Je suis votre Mère élevée au ciel. Comme je suis venue en ce monde pour être votre Aide, Satan qui le sait bien, se démène par tous les moyens possibles pour vous éloigner de moi qui suis votre Mère et la Mère de l'Amour et il vous attaque furieusement et malicieusement, en mettant en oeuvre tous les artifices.


Cependant, le Seigneur a maintenant devancé l'heure de la purification, en triant le bien et le mal et en passant par les prières des petites âmes qui me suivent et travaillent pour le Seigneur.


Bientôt arrivera l'époque des apôtres du Coeur de Jésus et de mon Coeur Immaculé. A ce moment-là, ils seront nombreux ceux qui éprouveront du regret et se lamenteront. C'est pourquoi, hâtez-vous!

Les âmes qui, à la suite du Seigneur, auront annoncé l'Evangile, l'auront mis en pratique et auront bien accueilli les messages de mon Amour enflammé, seront sauvées et jouiront de la Vie éternelle."



 Message du 4 novembre 1991


Ce jour-là, je m'étais rendue chez le Père Raymond Spies, à Anyang, avec un prêtre coréen (Le Père Aloysio Chang Hongbin) et trois autres personnes. Nous parlâmes longuement sur ce qui touchait la Vierge de Naju, quand, au bout d'un quart d'heure environ, un parfum très agréable remplit la salle où nous étions. Nous nous en rendîmes compte tous ensemble au même moment. Nous pûmes sentir ce parfum jusqu'au moment où nous quittâmes cette salle.


Après notre entretien, nous passâmes à la petite chapelle du Père Spies pour nous unir à la messe qu'il allait célébrer. A peine étions-nous dans la chapelle que, là aussi, le même parfum pénétrant envahit la pièce. A la fin de la messe, nous chantâmes le cantique de l'Arche de Salut de Marie, paroles composées spécialement pour la Vierge de Naju et adaptées au cantique très souvent chanté dans tout le pays, intitulé "O Mère de notre Sauveur. Père Spies accompagna le chant à l'harmonium. Nous avions à peine terminé de chanter le cantique que je tombai à la place où j'étais, entrant en extase.


Après ma chute, je ne vis plus aucun visage, mais j'entendis une voix que j'avais déjà entendue autrefois : celle de Lucifer, le chef des démons. Cette voix disait : "Je ne veux pas laisser impunie celle qui continue à mettre des obstacles à notre action. Dépêchons-nous de la tuer. Il ne faut laisser aucune trace de blessures à l'extérieur." A ces mots, de nombreuses voix répondirent "oui", mais je ne voyais personne.


C'est alors que je commençai à recevoir des coups venant de tous côtés. On me donnait des coups de pied, on lançait mon corps de-ci de-là, on m'écrasait, on me serrait à la gorge. Je me débattais en criant : "Seigneur, je vous offre mes souffrances. Soyez glorifié par ces douleurs et que la Sainte Vierge en soit aussi consolée." Je n'avais pas encore terminé de dire ces paroles que je fus soulevée et jetée à terre, alors que j'entendais ces autres paroles : "Espèce de garce acharnée, aujourd'hui je ne te laisserai pas tranquille." Alors on recommença à me serrer à la gorge, à rouer mon corps de coups, au point que du sang jaillissait par la bouche et par le bas du corps.


J'eus alors aussi tellement froid et je n'en pouvais plus. Lucifer de me dire :"Je te donne encore une chance : que vas-tu faire?" Et moi qui me sentais sur le point de mourir et n'arrivais plus à parler, je priai ainsi dans mon coeur : "Seigneur, je suis à vous dans la mort comme dans la vie. Je ne désire qu'une chose : que vous soyez glorifié."


Et tandis que je me sentais torturée et foulée aux pieds par trop de bandes de démons et que je m'étais évanouie, une lumière descendit sur moi, ressemblant à des rayons de soleil pour m'éclairer et me réchauffer. A ce moment, la voix douce, affectueuse et angoissée de la Sainte Vierge se fit entendre."


La Vierge : "Ma fille! Tu as remporté la victoire sur Satan en faisant que les semences du martyre dans ton coeur juste fleurissent en donnant de belles fleurs. Comme actuellement c’est l’époque de la lutte entre le bien et le mal, les forces du mal, elles, parviendront à séduire des foules innombrables de personnes en accomplissant des prodiges extraordinaires.

 

C’est pourquoi, j’ai choisi aujourd’hui un prêtre(Le Père Aloysio Chang Hongbin) pour qu’il travaille en union avec le Père Pha.

 

Je veux sauver, par mes prêtres de prédilection, un nombre immense de mes enfants qui vivent dans le mal et le péché. C’est pour cela aussi que je vous tiens aujourd’hui par la main et que je vous demande de déployer encore davantage, avec confiance, la force de l’amour et de vous donner héroïquement et entièrement à moi avec fidélité, loyauté et dévouement.

 

Allons, unissez-vous à Moi qui suis la Mère de l’Amour et ensemble éclairons le chemin des âmes qui succombent aux tentations. Pour y parvenir, unissez toutes vos forces pour préparer le Sanctuaire de Marie Arche de Salut. C’est ici que je chercherai à vous faire connaître les secrets de mon Coeur et à devenir la borne de la joie, de l’amour et de la paix pour tous ceux qui me chercheront.

 

Faites monter dans l’Arche de Salut de mon Amour même tous ceux de mes enfants qui souffrent, accablés par la haine, la violence, leurs vices immondes, tous ceux qui sont abandonnés, tombés dans le découragement et dans l’abattement causés par le mépris dont on les entoure et par les mauvais traitements dont on les accable et tous ceux qui, au milieu de calamités, en sortent couverts de blessures. Même au milieu de vents froids, violents, mordants, Je vous aiderai en vous accueillant sous mon manteau bien chaud.

 

Mes enfants bien-aimés! Offrez-moi grâcieusement même ce que vous avez de plus insignifiant. Je vous donnerai la force de transcender même les choses les plus frivoles. Quand vous offrez tout et boirez, les coupes douloureuses du martyre et de la croix avec amour, même ceux qui ont desertés dans les tourments des souffrances de la mort se convertiront et verront la Lumière dans les ténèbres.

 

De cette petite terre, de cette terre fécondée par le sang de nombreux martyrs, jaillira la Lumière qui éclairera sur le monde entier et cela par l’intermédiaire de mes petites âmes insignifiantes. En outre, mon Coeur Immaculé triomphera certainement en union avec la Glorieuse Victoire du Christ."


Aussitôt que la Vierge eût cessé de parler, la lumière disparut et tout revint au calme habituel.

 

 

Message du 5 décembre 1991


Selon le désir de la Vierge qui avait demandé la célébration d'une messe sur le terrain qu'Elle m'avait indiqué pour la construction du (futur) Sanctuaire (de Marie, Arche de Salut), je m'y rendis vers midi avec une dizaine de nos collaborateurs et collaboratrices.


La messe à célébrer subir un quart d'heure de retard car, à ce moment, nos regards se tournèrent vers un signe venant du ciel : une forme ronde comme le soleil, ressemblant à l'Eucharistie. Ce soleil nous a illuminés de ses rayons aux couleurs variées et éclatantes. Il illumina aussi le terrain désigné pour le Sanctuaire.


Le Soleil qui avait la forme de l'Eucharistie tournait, tournait sans cesse sur lui-même semblant lier le ciel et la terre avec une vive clarté, d'où se dégageaient les couleurs les plus variées : rouge, bleu, violet, jaune, orange, vert clair, indigo etc.


A la fin de la messe, lorsque le prêtre donna la bénédiction, la Vierge, revêtue d'un manteau bleu, apparut près du soleil, tenant l'Enfant Jésus dans ses bras : par les mains de Jésus et celles de Marie, le ciel et la terre semblaient comme unis entre eux par une perche : c'était une spectacle merveilleux. C'est alors que j'entendis, provenant du ciel, la douce voix de la Vierge.


La Vierge : "O Mes petites âmes bien-aimées!
Le soleil, c’est la Lumière. Le soleil, c’est la lumière. Le Seigneur, venu comme une Lumière, ouvre le Ciel pour faire descendre sur vous sa lumière. Ces signes qui descend du Ciel est le signe qui exprime le Mystère du Salut. Ils signifient aussi que le Seigneur est avec vous, qu’Il vous bénit et cette terre aussi. Cela veut dire que ma victoire se réalisera en vous, qui m’obéissez très simplement, dans cette terre d’amour illuminée par la Lumière du Seigneur selon la volonté de Dieu. Ainsi, les ténèbres du mal infiltrés d’erreurs, et d’égoïsme qui empêchent votre propre renonciation, infiltrés de passions et de toutes sortes de péchés et d’impuretés, seront repoussés.

 

Mes chers enfants! Le jour du Triomphe Glorieux de mon Fils Jésus s’approche dans l’Amour de sa sainte Miséricorde. Pour cette raison, la lumière céleste deviendra plus brillante de jour en jour à travers vous qui avez répondu à Mon Appel. Ayez totalement confiance en moi et unissez vous les uns aux autres pour sauver le monde."


Même après que la Vierge eut cessé de parler, la lumière continua de descendre sur nous et cela jusqu'au moment où le soleil eut disparu.

 

"O Seigneur, à Toi la Gloire, la Louange et nos actions de grâce."