La Vie préparée par le Seigneur

391. Un incendie se déclare dans les piles de bois de chauffage du propriétaire devant notre maison


💌 391. Un incendie se déclare dans les piles de bois de chauffage du propriétaire devant notre maison


Un jour, ma mère est allée au ruisseau pour faire la lessive et mes enfants jouaient dans la chambre. Je travaillais dans la cuisine quand soudain j'ai entendu quelqu'un crier : "Au feu, au feu !" Effrayée, j'ai saisi mon ventre douloureux et me suis précipitée dehors, et j'ai constaté que le feu faisait rage dans les troncs d'arbres empilés par le propriétaire au coin de la cour de notre maison.



J'ai été stupéfaite devant cette chaleur, mais j'ai prié Dieu et j'ai rapidement pris l'eau que j'avais dans la cuisine et je l'ai versée sur les flammes. Mais le feu était trop grand et cela n'a eu qu'un effet très limité, comme si j'essayais d'éteindre un feu avec un gobelet d'eau. Juste à ce moment-là, ma mère, qui avait fini de faire la lessive et rentrait, a été surprise à son tour, s'est précipitée, a jeté le linge et a apporté un grand seau. Elle a versé de l'eau sur le feu à plusieurs reprises pour l'éteindre.


Quelques personnes du voisinage sont également venues et, ensemble, nous avons essayé d'éteindre le feu, mais les rondins de pin étaient presque entièrement brûlés. Nous avons réussi à éteindre le feu de justesse et alors que nous reprenions notre souffle, en essayant de rassurer nos cœurs effrayés, le propriétaire de la maison s'est mis à crier. Au début, je n'ai pas compris ce qu'il disait, mais il s'adressait à moi. Le propriétaire était très énervé et criait de colère.



"Vos enfants jouaient et c’est eux qui ont allumé ce feu, alors vous devez prendre en charge le coût du bois et quitter notre maison !" "Oh ? Ce sont nos enfants qui ont fait ça ?" "En effet, ce sont vos enfants qui ont joué et qui ont fait ça. Qui d'autre est venu dans cet endroit isolé et a mis le feu à de belles bûches ?" "Je suis vraiment désolée. Je vous dédommagerai pour les rondins de pin et je veillerai à ce que mes enfants se comportent mieux et à ce que cela ne se reproduise plus jamais."



"Pensez-y encore une fois. Où irait une grand-mère de 96 ans et ses quatre enfants par ce temps froid ? S'il vous plaît, laissez-nous rester un peu plus longtemps. S'il vous plaît ?" J'ai failli pleurer, ne réalisant pas à l'époque que le cancer se développait dans mon corps, mais je sentais que ma santé se détériorait rapidement.



Où pouvais-je aller avec ma belle-grand-mère et mes enfants ? La gentille propriétaire, qui m'avait prêté de l'argent lorsque ma belle-mère était venue, est restée silencieuse, mais lui, qui était très en colère, n'a pas répondu à mes appels insistants.


"J'avais l'intention de démolir la maison et de planter des bambous, je pense que c'est l'occasion de se débarrasser de la maison et de planter des bambous. Alors, payez le bois et partez maintenant !" Après avoir dit cela, le propriétaire a brusquement fait demi-tour pui il est retourné chez lui. J'ai eu beau essayer d'expliquer, cela n'a servi à rien. Que pouvais-je faire ? Une fois de plus, le fardeau de ne pas avoir de maison pesait sur moi, mais il m'était impossible de pleurer.



Mes enfants étaient tous à l'intérieur de la pièce, je suis donc rentrée et je leur ai demandé. "Mes chéris ! Savez-vous ce qu'il en est de l'incendie qui s'est déclaré à l'extérieur ? Le propriétaire a dit que c'était vous qui en étiez responsables, alors est-ce que quelqu'un d'entre vous a fait cela ?" Ma fille aînée a répondu : " Maman, ce n'est pas nous, mais Joo-Hyung est sorti puis il est revenu." J'ai regardé mon fils aîné qui avait baissé la tête et je lui ai demandé,



"C'est toi qui a fait ça, mon fils ? Ce n'est pas grave. Je pose la question parce que nous avons besoin de savoir". Après avoir posé la question, mon fils aîné est resté silencieux et a dit : "Maman, je vais aux toilettes". Il est sorti mais n'est pas revenu. Je voulais juste le rassurer et non le gronder d'avoir mis le feu. Je ne cessais de penser au choc qu'avait dû subir mon fils de sept ans.


J'ai remercié Dieu que mon fils n'ait pas été blessé. Mais mon fils aîné n'est pas rentré à la maison, pas même le soir. Inquiète, je suis sortie et j'ai crié en direction de la montagne où mon fils se rendait souvent avec ma fille aînée. "Joo-Hyung, descends et viens dîner avec nous ! Ce n'est pas ta faute et je ne te blâmerai pas, alors ne t'inquiète pas et viens vite !" Alors, mon fils est rapidement descendu de la montagne.



Voyant mon fils de sept ans hésiter à s'approcher, l'air abattu, je l'ai serré fort dans mes bras et je lui ai dit : "Mon petit, je suis contente que tu ne sois pas blessé. As-tu eu très peur ? Ce n'est pas de ta faute parce que c'est arrivé sans que maman soit avec toi. C'est la faute de maman. Je suis désolée." J'ai serré mon fils encore plus fort dans mes bras. " Mon chéri, ce n'est pas grave. Tu n'as pas besoin de dire quoi que ce soit. Tu dois juste savoir que maman est soulagée que tu sois sain et sauf, alors viens dîner."


J'ai souri pour rassurer le petit et je l'ai fait manger. Il était tellement surpris et ne pouvait même pas déjeuner qu'il s'est empressé de manger. Puis mon fils s'est mis à pleurer et a dit : "Maman, je suis désolé. J'étais curieux de savoir si des allumettes et du papier suffisaient à allumer un feu, alors je les ai allumés, mais le feu s'est rapidement propagé au papier puis au bois."



"Alors que je suis allé chercher de l'eau pour éteindre le feu, le feu est devenu plus grand que moi ". Il a pleuré et s'est enfoui dans mes bras en disant : "Je ne ferai plus jamais ça." "C'est pas grave, mon enfant. À partir de maintenant, prenons un nouveau départ. Faisons en sorte d'éviter de recommencer, d'accord ?" "Oui, maman. Nous avons dû payer le prix de cet incident et déménager. J'ai considéré comme une bénédiction le fait que personne dans notre famille n'ait été blessé et je l'ai offert en pratiquant le Semchigo comme si nous vivions tranquillement dans une maison agréable.



Sans tarder, j'ai conduit mon corps souffrant à la recherche d'une nouvelle maison à louer. Après avoir payé le bois, il ne restait que peu d'argent de la caution remboursée. La recherche d'une maison à louer en ville aurait été facile, mais comme ce n'était pas la saison des déménagements, cela a demandé beaucoup de travail pour trouver un endroit vacant à la campagne.


Dans le froid hivernal, j'ai parcouru inlassablement la campagne, faute de pouvoir m'adresser à une agence de location. Mon corps, déjà faible, était complètement épuisé. Cependant, en l'offrant en pratiquant le Semchigo comme si j'allais chercher une maison à louer avec mon mari bien-aimé, j'ai retrouvé le courage de continuer.



❤️ Nous apprécions que vous puissiez partager vos bénédictions, vos expériences, vos pensées et  la grâce que vous avez reçue par "La Vie préparée par le Seigneur" avec les autres. 🌹 Comme Maman Julia le disait que "La joie et la grâce sont doubles et même triples 💞💝 lorsqu'elles sont partagées💖🎁entre nous."

🕊️💗 La page de la Réflexion 💗👇

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc9WlagQysT2CMvKVqUbQkAWW-AcVc-Yq17Sndouw4PXLt_cg/viewform?usp=sf_link

2 0

Chapelle de Notre Dame de Naju    12, Najucheon 2-gil, Ville de Naju, Jeonnam, 58258, Corée du Sud | 

Montagne de Notre Dame de Naju   Singwang-ro 425, Dasi-myeon, Ville de Naju, Jeonnam, Corée du Sud 

TÉL  +82 61-334-5003 | FAX  +82 61-332-3372 | E-mail  najumaryfr@gmail.com

 COPYRIGHT ⓒ  "Marie, l'Arche du Salut" Tous droits réservés



Chapelle de Notre Dame de Naju   

12, Najucheon 2-gil, Ville de Naju, 

Jeonnam, 58258, Corée du Sud 
 

Montagne de Notre Dame de Naju   
Singwang-ro 425, Dasi-myeon,
 Ville de Naju, Jeonnam, Corée du Sud 

TÉL  +82 61-334-5003 | FAX  +82 61-332-3372  
E-mail  najumaryfr@gmail.com| 

 COPYRIGHT ⓒ  "Marie, l'Arche du Salut"
 Tous droits réservés